Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'éducatrice et le tyran

Publié le par Emy Lee

Sortie le 27 août 1997.

Titre original : The beautician and the beast.

Réalisé par Ken Kwapis, scénario de Todd Graff, et musique de Cliff Eidelman.

Acteurs : Timothy Dalton (Boris Pochenko), Fran Descher (Joy Miller), Lisa Jakub (Katarina), Ian McNeice (Grushinsky), Patrick Malahide (Kleist), Michael Lerner (Jerry Miller), Tamara Mello (Consuela), Vincent Schiavelli (Jailer),Todd Graff (Denny), Adam La Vorgan (Karl), Heather Deloach (Masha), Kyle Wilkerson (Yuri) et Timothy Dowling (Alek).

Histoire : Boris Pochenko, surnommé Boris la bête, règne en maître absolu sur l'ancienne république socialiste de Slovetzie. Conscient de la nécessité de démocratiser son pays, il envoi à New York un émissaire chargé d'engager un tuteur qui inculquera à ses enfants quelques notions de démocratie. C'est ainsi que la belle et exubérante Joy Miller, esthéticienne, est engagée à la suite d'un quiproquo. Elle entreprend avec fougue de relooker Boris mais ne résiste pas longtemps à la tentation de donner un vigoureux coup de balai à ses habitudes autocratiques.

Mon avis :Que sa fait du bien ! Un petit film sans prétention aucune qui nous raconte juste une romance sur fond de conte de fée. Et oui, de temps en temps sa fait beaucoup de bien. Voguant sur le succès de Fran Descher, très connue pour son rôle dans "Une nounou d'enfer" dans les années 90 (mais si, la série subit autant de rediffusion que "La petite maison dans la prairie"), le film surfe sur le personnage de Fran que l'on retrouve en tout point ici. Donc si vous ne l'aimez pas dans la série vous risquez de ne pas l'aimer ici non plus. Le film est tout bonnement une adaptation de la série, sauf que le rôle de M. Shepperd est tenu par un dictateur, froid et dur, que les enfants ne sont pas trois mais quatre et que le film ne se déroule pas à Manhattan (enfin un petit peu) mais en Europe de l'Est. On se doute aisément de la fin, sa ne m'a pas empêché d'avoir une minuscule larmichette au coin de l’œil. J'ai personnellement passé un bon moment devant ce film, contente de revoir certains membres du casting comme Timothy Dalton (bon j'avoue je ne l'avais pas trop reconnu sous cette horrible moustache), Lisa Jakub ou encore Michael Lerner. Je n'ai en revanche pas compris l'utilité d'une introduction en dessin animé si ce n'est le parallèle aux contes de fées et l'ouverture sur le finale. Un bon film pour une soirée entre copines en tête à tête avec un pot de glace et pour les nostalgiques des années 90.

2,5 étoiles.

Commenter cet article