Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Effroyables jardins

Publié le par Emy Lee

Sortie le 26 mars 2003.

Réalisé par Jean Becker, scénario de Jean Cosmos, Guillaume Laurant, Sébastien Japrisot et Jean Becker d'après l’œuvre de Michel Quint.

Acteurs : Jacques Villeret (Jacques Pouzay), André Dussollier (André Designy), Thierry Lhermitte (Thierry Plaisance), Benoît Magimel (Emile Bailleul), Isabelle Candelier (Louise), Suzanne Flon (Marie Gerbier), Bernie Collins (Bernt) et Damien Jouillerot (Lucien Pouzay).

Histoire : Lucien, un adolescent de quatorze ans, ne comprend pas pourquoi son père, un instituteur sérieux et respecté, se ridiculise, à ses yeux, dans un numéro de clown amateur. Un jour, André, le meilleur ami de son père, lui dévoile l'origine de cette vocation... A travers ce récit, Lucien va découvrir la bravoure et la fraternité que son père dissimule derrière son humilité.

Mon avis : Un film magnifique qui retrace le parcours d'un petit village pendant l'occupation. Jacques et André sont deux amis qui se disputent la main de Louise. Bienveillants et naïfs, ils vont pourtant traverser de rudes épreuves. L'histoire est ultra touchante, revoir Jacques Villeret m'a émue au possible. Ce film est une très belle surprise, le titre ne me laissant pas du tout présager son potentiel. En écoutant l'histoire d'André (ou plutôt en visionnant le récit), on se questionne sur le lien existant entre cette vocation de clown et cet acte résistant... Et quand on comprend, on a la petite larmichette dans le coin de l’œil. Le casting est aussi impressionnant, assez représentatif de notre potentiel français. Jacques Villeret, qui même s'il restera toujours la denrée (oui malheureusement je l'ai connu avec la soupe aux choux, mon film culte !), est un acteur magistrale qui nous a offert de magnifique rôle, dont celui-ci, il m'a énormément fait sourire. André Dussolier, que je découvre de plus en plus et que j'apprécie fortement. Et je suis réconcilier avec Benoît Magimel après son rôle dans la tête haute que j'ai détesté (oui je sais il a eu un césar, et je n'ai pas compris), cette grande brute, humaine et sensible. En résumé, tous les ingrédients sont réunis dans ce film, on rit, on ému, et même un peu triste. Et moi j'ai revu le deuxième acteurs de mon cœur, et j'en ai été très heureuse.

5 étoiles.

Commenter cet article