Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rosalie Blum

Publié le par Emy Lee

Sortie le 23 mars 2016.

Réalisation et scénario par Julien Rappeneau d'après l’œuvre de Camille Jourdy, et musique de Martin Rappeneau.

Acteurs : Noémie Lvovsky (Rosalie Blum), Kyan Khojandi (Vincent Machot), Alice Isaaz (Aude), Anémone (Simone), Sara Giraudeau (Cécile), Camille Rutherford (Laura), Philippe Rebbot (Colocataire), Nicolas Bridet (Laurent), Aude Pepin (Soeur d'Aude) et Jaouen Gouevic (Vincent enfant).

Histoire : Vincent Machot connaît sa vie par cœur. Il la partage entre son salon de coiffure, son cousin, son chat, et sa mère bien trop envahissante. Mais la vie réserve parfois des surprises, même aux plus prudents... Il croise par hasard Rosalie Blum, une femme mystérieuse et solitaire, qu'il est convaincu d'avoir déjà rencontrée. Mais où ? Intrigué, il se décide à la suivre partout, dans l'espoir d'en savoir plus. Il ne se doute pas que cette filature va l’entraîner dans une aventure pleine d’imprévus où il découvrira des personnages aussi fantasques qu’attachants. Une chose est sûre : la vie de Vincent Machot va changer…

Mon avis : La bande annonce du film m'avait déjà beaucoup plut, mais le film à plus que tenu ses promesses. Tout y est de la réalisation au scénario en passant par cette magnifique bande original. On découvre donc le quotidien routinier de Vincent Machot dont on a le sentiment que la vie est toute tracé et même un poil anxiogène. Il va alors croiser Rosalie et tout va changer. Au travers de la vie de cette dernière et de sa solitude, Vincent va découvrir de nouvelle chose, les apprécier et rythmer sa vie inattendue. On est loin de se douter de ce que renferme réellement les deux personnages... Pour notre plus grand bonheur et surtout le mien dont le scénario a mis à rude épreuve ma capacité d'analyse. Le choix du découpage du scénario sur les principaux protagonistes est intéressante également, se centrer sur ce que chacun ressent et d'un point de vue différent. Vincent Machot passe du voyeur, de l'homme malsain à une personne bienveillante et humaine avec des plaisirs simple. J'ai été plus que conquise par l'histoire accentuer par les mélodies au piano de Martin Rappeneau. Devant le film essentiellement pour Noémie Lvovsky que j'adore depuis que je l'ai découverte dans "Camille Redouble", j'ai aussi découvert Kyan Khojandi que j'ai beaucoup aimé également et Alice Isaaz qui m'a encore davantage conquise dans ce rôle. En résumé, un film à voir que j'ai adoré et que je rêverais avec plaisir car je n'ai pas encore bien tout analyser notamment le rôle de la mère et sa passion pour les poupées. Je vous conseille fortement de le voir.

5 étoiles.

Commenter cet article