Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au bonheur des ogres

Publié le par Emy Lee

Sortie le 16 octobre 2013.

Réalisé par Nicolas Bary, scénario de Jérôme Fansten et Nicolas Bary d'après l’œuvre de Daniel Pennac, et musique de Rolfe Kent.

Acteurs : Raphaël Personnaz (Benjamin Malaussène), Bérénice Bejo (Tante Julia), Guillaume De Tonquédec (Sainclair), Emir Kusturica (Stojil), Thierry Neuvis (Inspecteur Carrega), Mélanie Bernier (Louna Malaussène), Dean Constantin (Cazeneuve), Marius Yelolo (Divisionnaire Coudrier), Bruno Paviot (Lehman), Alice Pol (Pédopsychiatre), Youssef Hajdi (Amar), Armande Boulanger (Thérèse), Adrien Ferran (Jérémy), Mathis Bour (Le Petit), Joël Demarty (Constantin), Marie-Christine Adam (Miss Hamilton), Ludovic Berthillot (M. Muscle) et Isabelle Huppert (Reine Zabo).

Histoire : Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ? Benjamin Malaussène va devoir mener sa propre enquête aux côtés d’une journaliste intrépide surnommée Tante Julia pour trouver des réponses.

Mon avis : Pour le coup, la seule chose qui m'attirait dans ce film c'était Raphaël Personnaz que j'avais adoré dans la trilogie marseillaise repris par Daniel Auteuil. Puis en commençant à le visionner, je me suis intéressée à la réalisation qui a éveillé ma curiosité. Le film est drôle, émouvant et nous présente une famille atypique sous couvert d'un aîné au métier atypique également. Puis on se perd un peu dans le récit ne sachant plus bien si la trame principale est la série "d'accident" près desquels Malaussène traîne toujours où si c'est sa condition de bouc émissaire qui prend davantage de place. Mais les choses reviennent assez vite dans l'ordre. Le film nous fait passer un bon moment, il n'est pas parfait mais a juste ce qu'il faut. Le casting est impressionnant, mes yeux n'ont cessés de s’agrandir au fur et à mesure que le film avançait. Le film n'a malheureusement pas ce petit plus qui marquera les esprits mais reste cependant intéressant de par sa réalisation et les décors utilisés.

2,5 étoiles.

Commenter cet article