Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colonia

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 juillet 2016.

Réalisé par Florian Gallenberger, scénario deTorsten Wenzel et Florian Gallenberger, et musique d'André Dziezuk.

Acteurs : Emma Watson (Lena), Daniel Brühl (Daniel), Michael Nyqvist (Paul Schafër), Richenda Carey (Gisela), Vicky Krieps (Ursel), Jeanne Werner (Dorothea), Julian Ovenden (Romain Breuer), August Zirner (Ambassadeur allemand), Martin Wuttke (Niels Biedermann), César Bordon (Manuel Contreras), Nicolas Barsoff (Jorge), Steve Karier (Bernd), Gilles Soeder (Kurt), Lucila Gandolfo (Docteur), Katharina Müller-Elmau (Miss Herman), Paul Herwig (Herbert Klotz) et Johannes Allmayer (Dieter).

Histoire : Chili, 1973. Le Général Pinochet s'empare du pouvoir par la force. Les opposants au coup d'Etat descendent dans la rue. Parmi les manifestants, un jeune couple, Daniel photographe et son ami Lena. Daniel est arrêté par la nouvelle police politique. Il est conduit dans un camp secret, caché dans un lieu reculé au sein d'une secte dirigée par un ancien nazi. Une prison dont personne n'est jamais sorti. Pour retrouver son amant, Lena va pourtant rentrer dans la Colonia Dignidad.

Mon avis : J'avais hâte de découvrir ce film, pourtant je l'ai loupé à sa sortie. Pas de soucis, je le découvre donc quelques mois plus tard. Et je suis plutôt surprise, parce qu'une fois de plus j'ai oublié de quoi parlait le film, et que j'étais persuadé d'y voir la révolution. Pourquoi me direz-vous, certainement parce que j'ai fait un lien à la con juste par le visuelle de l'affiche. Je dois donc avouer que je me suis un peu perdue au début, et n'ai pas trop compris comment il pouvait se retrouver au sein d'une secte en pleine pampa ! Finalement les morceaux ce sont recollés et j'ai réussi à suivre l'histoire. Déjà je remercie le réalisateur de n'avoir laissé entendre que des sous-entendu, j'ai redouté d'assister à une scène de viol qui finalement n'est heureusement jamais arrivée parce que je n'étais pas préparé à y assister (quoique sommes-nous vraiment préparé à assister à ce genre de scène j'en doute...). La ressemblance entre le camp de la colonia dignidad et les camps de concentration fait froid dans le dos, à la place de Lena, je n'y aurais même pas mis un pied, par crainte de ne jamais en sortir vivante. Si au début c'est un peu compliqué, on rentre assez vite dans l'histoire. J'ai eu beaucoup de plaisir à la découvrir et je n'ai pas pu m'empêcher de faire des liens au nazisme mais également à d'autres sectes. Jusqu'à la dernière minute, j'ai pensé qu'il ne s'en sortirait par, et qu'en raison de la fuite, la colonia dignidad organiserais un suicide collectif. J'ai trouvé la fin un peu plan plan mais sinon l'ensemble est plutôt réussi. J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Daniel Brühl, que je n'avais pas revu dans un film depuis "Rush", tout comme Michael Nyqvist. J'apprécie ses deux acteurs, qui m'ont encore un fois démontré leur talent. Emma Watson est convaincante, mais il m'est encore difficile de l'enlever de son image d'Hermione Granger, de fait je ne la trouve toujours pas juste dans son jeu. Mais cela tend à s'améliorer, ce qui sous-entend qu'elle choisi les bons rôles pour casser cette image. Du point de vu la réalisation c'est pas mal, j'ai apprécié le découpage en chapitre par le biais du décompte des jours. On a eu droit a quelques plans sympas même si certains laissaient entendre une scène bien dégueulasse. Les codes des sectes sont plutôt bien représenté, même si je me questionne sur la présence de cette mère venant récupérer son fils...  La bande original est également sublime, et il y a quelques morceaux qui me trotte encore dans la tête. Vraiment un très bon film que je vous recommande si vous ne l'avez pas encore découvert, et la vérité laisse sans voix.

4 étoiles.

Commenter cet article