Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le lauréat

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 septembre 1968.

Titre original : The graduate.

Réalisé par Mike Nichols, scénario de Calder Willingham et Buck Henry d'après l’œuvre de Charles Webb, et musique de Dave Grusin et Paul Simon.

Acteurs : Anne Bancroft (Mme Robinson), Dustin Hoffman (Benjamin Braddock), Katharine Ross (Elaine Robinson), William Daniels (M. Braddock), Elizabeth Wilson (Mme Braddock), Murray Hamilton (M. Robinson), Norman Fell (M. McCleery), Brian Avery (Carl Smith), Walter Brooke (M. McGuire), Marion Lorne (Miss DeWitte), Buck Henry (Réceptionniste de l'hôtel) et Alice Ghostley (Mme Singleman).

Histoire : Benjamin Braddock, un étudiant fraîchement diplômé, ne sait pas quoi faire de son avenir. Lors d'une soirée mondaine chez ses parents où il vagabonde, il fait la connaissance de Mrs Robinson, l'épouse du patron de son père. La femme, d'âge mûr, entreprend de séduire le garçon et y parvient très rapidement. Benjamin découvre les joies du sexe et profite de la situation du haut de ses 21 ans. Mais les choses se compliquent lorsque Monsieur Robinson demande à Benjamin de sortir avec Elaine, sa fille. Le jeune homme accepte et en tombe amoureux, s'attirant par la même occasion les foudres de Mrs Robinson. Cette dernière, folle de jalousie, décide d'empêcher leur union en proposant sa fille en mariage à un autre homme.

Mon avis : Si le film a fait beaucoup de bruit à sa sortie en 1967, aujourd'hui le scénario nous paraît presque banal. J'avais entendu parler de ce film considéré comme culte et dont on fait souvent référence dans le monde du cinéma, pour autant je me suis passablement ennuyée. Je n'arrive pas à définir mes attentes lors du visionnage mais certainement pas à cela. On peut toutefois remercier le réalisateur qui nous offre des plans plus qu'intéressant. Le jeu des acteurs est également à souligner et notamment la première apparition de Dustin Hoffman qui lui vaux une nomination aux oscars. Mais je dois reconnaitre que je n'ai pas été emballée par le scénario qui nous dépeint un Benjamin Braddock complétement paumé qui découvre les joies de la sexualité avec une femme mûre. On devine aisément les péripéties et la chute. On a le sentiment que les différents éléments : le fait que Benjamin n'est pas maître de ses choix, qu'on le pousse dans les bras de Mme Robinson puis de sa fille, qu'on le motive à faire partie de différentes affaires... Sont tout à fait normale pour l'époque alors que justement se sont les éléments qui ont choqués à l'époque en plus de la relation entre Benjamin et Mme Robinson. J'ai toutefois été conquise par la bande originale interpréter par Simon et Garfunkel, qui apporte une touche importante au récit. Même si je me suis ennuyée lors du visionnage, je dois reconnaitre qu'il m'interpelle davantage avec le recul.

3 étoiles.

Commenter cet article