Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sous Surveillance

Publié le par Emy Lee

Sous Surveillance

Sortie le 8 mai 2013.

Titre original: The company you keep.

Réalisé par Robert Redford, scénario de Lem Dobbs d'après l'oeuvre de Neil Gordon et musique de Cliff Martinez.

Acteurs: Robert Redford (Jim Grant), Shia LaBoeuf (Ben Sheppard), Susan Sarandon (Sharon Solarz), Stanley Tucci (Ray Fuller), Julie Christie (Mimi Lurie), Nick Nolte (Donald Fitzgerald), Chris Cooper (Daniel Sloan), Terrence Howard (Agent Cornelius), Richard Jenkins (Jed Lewis), Anna Kendrick (Diana), Brendan Gleeson (Henry Osborne), Brit Marling (Rebecca Osborne), Sam Eliott (Mac McLeod), Stephen Root (Billy Cusimano), Jackie Evancho (Isabel Grant) et Matthew Kimbrough (Barnes).

Histoire: En 1969, un groupe de militants radicaux appelées Weather Underground, revendique une vague d'attentats aux Etats-Unis pour protester contre la guerre du Vietnam. La plupart des ses membres furent emprisonnés, mais quelques-uns disparurent sans laisser de trace... Jusqu'à aujourd'hui, l'arrestation de Sharon Solarz, l'une des activistes, remet cette affaire sur le devant de la scène. Au point d'attiser la curiosité du jeune et ambitieux reporter Ben Schulberg. Jouant de ses relations au FBI, il rassemble petit à petit les pièces du puzzle, le menant jusqu'à Jim Grant, un avocat apparemment sans histoires...

Mon avis: Un bon thriller, qui se déroule avec un événement marquant dans l'histoire des Etats-Unis. Mais pour les habitués du genre c'est un film sans surprise on devine dès les premiers instants le dénouement de l'histoire, on comprend chaque étape et ce qui motive Jim Grant. Un beau casting également, avec beaucoup d'acteurs connu et qu'on avait pas vu depuis longtemps. Une nouvelle prouesse pour Shia LaBoeuf, qui nous confirme son jeu d'acteur déjà bien révélé et qui commence a me faire oublier le trublion de "la guerre des Stevens". L'histoire reste cependant intéressante et nous en apprend un peu plus sur cette période, on sent l'implication de Robert Redford pour ce sujet et sa passion.

3 étoiles

Voir les commentaires

Paulette

Publié le par Emy Lee

Paulette

Sortie le 16 janvier 2013.

Réalisé par Jérôme Enrico, scénario de Jérôme Enrico, Laurie Aubanel, Bianca Olsen, Cyril Rambour et musique de Michel Ochowiak.

Acteurs: Bernadette Lafont (Paulette), Carmen Maura (Maria), Dominique Lavanant (Lucienne), Françoise Bertin (Renée), André Penvern (Walter), Ismaël Dramé (Léo), Jean-Baptiste Anoumon (Ousmane), Axelle Laffont (Agnès), Paco Boublard (Vito), Mahamadou Coulibaly (Idriss), Kamel Laadaili (Momo), Aymen Saïdi (Rachid) et Soufiane Guerrab (Zak).

Histoire: Paulette vit seule dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Avec sa maigre retraite, elle n'arrive plus à joindre les deux bouts. Lorsqu'un soir elle assiste à un curieux trafic en bas de son immeuble, Paulette y voit le signe du destin. Elle décide de se lancer dans la vente de cannabis. Après tout, pourquoi pas elle? Paulette y voit le signe du destin. Elle décide de se lancer dans la vente de cannabis. Après tout, pourquoi pas elle?

Mon avis: D'un premier abord, je n'étais pas attirée par "Paulette" qui me semblait être une comédie de bas niveau. Et finalement, je me suis laissé tenté par l'histoire de cette retraité prête à dealer pour arrondir cette fin de moi. On retrouve beaucoup d'acteurs au casting, connus et qui ont bien changés. On a plaisir à les revoir, on cherche dans quel film ont les as rencontré,... Ce qui m'a d'abord plus, c'est le générique de début, introduisant la vie passé de Paulette (son mariage, son emploi, sa vie de famille...). Puis on la rencontre et on tombe sur une nouvelle tatie Danielle, raciste, aigrie et associable. Cette dernière doit faire face à de grosses difficultés financières et décide de dealer pour arrondir sa retraite. Et cette nouvelle activité va la sortir de son enfermement sociale, on va la voir revivre au fil des séquences. Pour moi c'est une belle surprise, une belle comédie comme je n'en avais pas vu depuis longtemps, j'ai beaucoup rit face aux situations et on se prend d'affection pour cette petite bande de mamie. Je vous le conseil si vous ne l'avez pas encore vu et que vous cherchez une comédie.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Out Of Time

Publié le par Emy Lee

Out Of Time

Sortie le 28 janvier 2004.

Réalisé par Carl Franklin, scénario de Dave Collard et musique de Graeme Revell.

Acteurs: Denzel Washington (Matt Lee Whitlock), Eva Mendes (Alex Diaz Whitlock), Dean Cain (Chris Harrison), Sanaa Lathan (Ann Merai Harrison), John Billingsley (Chae), Robert Baker (Tony Dalton), Alex Carter (Cabot) et Terry Loughlin (Agent Stark).

Histoire: Matt Lee Whitlock est le chef de la police de Banyan Key en Floride. Respecté par ses pairs et apprécié par les habitants, il dirige une équipe de quatre policiers incluant sa femme, l'inspecteur Alex Diaz dont il est sur le point de divorcer. Whitlock a renoué avec sa petite amie Ann, mariée à un footballeur déchu au tempérament violent, Chris. Un jour, celle-ci lui déclare souffrir d'un cancer. Son seul espoir: se rendre en Europe pour y suivre un traitement expérimental, mais elle est à court d'argent. Prêt à tout pour sauver sa jeune maîtresse, Matt vole alors dans le coffre-fort du commissariat 485 000 dollars saisis lors d'une récente opération anti-drogue, et les lui remet. Un mystérieux incendie ravage dans la nuit la maison d'Ann et de Chris, où l'on retrouve deux corps carbonisés...

Mon avis: Un film policier sympathique qui cependant souffre d'un manque scénaristique. Au début on se demande où on veut en venir le réalisateur, loin du thriller que j'avais imaginé, puis tout se met en place. Mais on devine chaque étape de ce film, parfois de longue avance d'autre un peu avant l'action. Les acteurs sont bons mais on les a connu meilleurs, ici chacun fait ce pourquoi on les connait, rien de plus, Denzel Washington est un habitué du genre, il ne se démarque pas d'autres rôles dans ce film. Ce film fait passer un bon moment et est divertissant.

3 étoiles

Voir les commentaires

Mais où est donc passé la 7 compagnie

Publié le par Emy Lee

Mais où est donc passé la 7 compagnie

Sortie le 13 décembre 1973.

Réalisé par Robert Lamoureux, scénario de Robert Lamoureux et musique d'Henri Bourtayre.

Acteurs: Pierre Mondy (Sergent Chaudard), Jean Lefebvre (Pitivier), Aldo Maccione (Tassin), Robert Lamoureux (Colonel Blanchet), Pierre Tornade (Capitaine Dumont) et Erik Colin (Lieutenant Duchauvel).

Histoire: Pendant la débâcle française de 1940, la 7ème compagnie se réfugie dans les bois. Mais, elle est prise en embuscade par l'armée allemande. Seuls trois hommes partis en éclaireur en réchappent. Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une France occupée.

Mon avis: Un film culte, qui permet de prendre avec humour cette guerre qui a marqué les esprits et reste présente encore aujourd'hui. Tout comme la Grande Vadrouille, j'aime ce film qui a su s'imposer seulement quelques années après cette terrible page de notre histoire. Un trio qui fonctionne à merveille: Pierre Mondy, Jean Lefebvre et Aldo Maccione (que j'ai préféré en Tassin qu'Henri Guybet), une belle équipe de bras cassés, qui subit la guerre et préfère éviter les ennuis et les combats. Chaque situations recèle sa dose de gag et d'humour, avec des scènes devenus mythiques comme le fil du téléphone, la dépanneuse allemande. Mais surtout des répliques cultes: Robert Lamoureux criant "mais pas si vite", Jean Lefebvre "J'ai glissé chef", "je veux du à l'ail",... Une fois plus une bonne comédie de l'époque dont j'apprécie l'humour sympathique et simpliste.

4 étoiles.

Voir les commentaires

La blonde contre-attaque

Publié le par Emy Lee

La blonde contre-attaque

Sortie le 24 septembre 2003.

Titre original: Legally Blonde 2: red, white and blonde.

Réalisé par Charles Herman-Wurmfeld, scénario de Kate Kondell, Dennis Drake et Eve Ahlert, et musique de Rolfe Kent.

Acteurs: Reese Whitherspoon (Elle Woods), Regina King (Grace Rossiter), Sally Field (Députée Rudd), Jennifer Coolidge (Paulette), Bruce McGill (Stanford Marks), Bob Newhart (Sid Post), James Read (M. Woods), Tane McClure (Mme Woods), Dana Ivey (Libby Hausser), Mary Lynn Rajskub (Reena Giuliani), Luke Wilson (Emmett Richmond), Jessica Cauffiel (Margot) et Alanna Ubach (Serena McGuire).

Histoire: Deux ans après avoir conquis Harvard, Elle Woods, la blonde la plus branchée, la plus chic et la plus futée des Etats-Unis, exerce ses talents dans un important cabinet d'avocats et s'apprête à épouser l'homme de ses rêves. En recherchant un membre de sa famille qu'elle souhaite invitée à son mariage, elle découvre un laboratoire pharmaceutique qui fait des test sur les animaux. Horrifiée, elle prend la défense des pauvres bêtes et se voit promptement licenciée. Jurant de faire triompher sa cause, la blonde part pour Washington munie de ses armes de persuasion favorites...

Mon avis: J'avoue ne pas être très sensible à la cause animal (attention sa ne veut pas dire que je ne les aimes pas) mais je trouve peu crédible une fille pouponnée à outrance, adorant la mode,.. se lancer dans un combat contre les tests sur les animaux. Le personnage d'Elle Woods régresse, après tous ses efforts pour prouver qu'elle est une brillante avocate et autant de place qu'une autre, ici elle redevient bête... Je ne suis que peux emballer par ce film, le premier était sympathique mais je ne regarde pas ce second opus avec plaisir. L'histoire perd en crédibilité, s'axe plus sur les animaux , digne d'un disney (comme le chihuaha de Beverly Hills, non je ne l'ai pas vu, mais j'imagine très bien).

1 étoile.

Voir les commentaires

La revanche d'une blonde

Publié le par Emy Lee

La revanche d'une blonde

Sortie le 12 décembre 2001.

Titre original: Legally Blonde.

Réalisé par Robert Luketic, scénario de Karen McCullah Lutz et Kirsten Smith d'après l'oeuvre d'Amanda Brown et musique de Rolfe Kent.

Acteurs: Reese Witherspoon (Elle Woods), Luke Wilson (Emmett Richmond), Selma Blair (Vivian), Matthew Davis (Warner), Victor Garber (Professeur Callahan), Raquel Welch (Miss Vandermark), Ali Larter (Brooke Taylor Windham), Jennifer Coolidge (Paulette Bonafonté), Meredith Scott Lynn (Enid Wexler), Holland Taylor (Professeur Stromwell) et Jessica Cauffiel (Margot).

Histoire: Elle Woods ne se contente pas d'être une vraie blonde au sourire éclatant et au look d'enfer; Elève surdouée, elle préside avec brio une association étudiante au lycée de Los Angeles et a tous les atouts pour réussir dans la vie. Son coeur appartient tout entier à son petit ami, Warner, le garçon le plus mignon de l'école. Malheureusement, les ambitions politiques de son fiancé s'accommodent mal d'une compagne blonde (c'est-à-dire fatalement écervelée, narcissique et débile). C'est ainsi qu'Elle se voit larguée par l'homme de sa vie. Malgré cette rupture soudaine et inattendue, celle-ci est bien décidée à prouver ses capacités et s'inscrit en droit à Harvard pour faire la conquête de la plus prestigieuse université américaine.

Mon avis: Un film sympathique, sans prétention et qui ne cherche qu'à divertir. Tout en passant un message à toutes les femmes (même s'il vise principalement l'image des blondes), on existe que par et pour soit même. Un sacré défis que se lance Elle Woods, même si elle est énervante au début, on la voit se transformer en avocate brillante. Alors une fois de plus c'est une histoire qui fini bien, digne d'un conte de fée mais sa fait du bien un peu de magie. Ce n'est pas le film de l'année, malgré un casting intéressant mais qui divertie et fait passer un bon moment.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Rocky

Publié le par Emy Lee

Rocky

Sortie le 21 novembre 1976.

Réalisé par John G. Avildsen, scénario de Sylvester Stallone et musique de Bill Conti.

Acteurs: Sylvester Stallone (Rocky Balboa), Talia Shire (Adrian), Burt Young (Paulie), Carl Weathers (Apollo Creed), Burgess Meredith (Mickey), Joe Spinell (Tony Gazzo), Stan Shaw (Dipper), Jimmy Gambina (Mike), Tony Burton (Entraîneur d'Apollo) et Jodi Letizia (Marie).

Histoire: Dans les quartiers populaires de Philadelphie, Rocky Balboa collecte des dettes non payées pour Tony Gazzo, un usurier, et dispute de temps à autre, pour quelques dizaines de dollars, des combats de boxe sous l'appellation de "l'étalon italien". Cependant, Mickey, son vieil entraîneur, le laisse tomber. Son ami Paulie, qui travaille dans un entrepôt frigorifique, encourage Rocky à sortir sa soeur Adrian, une jeune vendeuse réservée d'un magasin d'animaux domestiques. Pendant ce temps, Apollo Creed, le champion du monde de boxe catégorie poids lourd, recherche un nouvel adversaire pour remettre son titre en jeu. Son choix se portera sur Rocky.

Mon avis: Un chef d’œuvre !! Ce film regroupe tellement de morale, de problématique, d'humanité que son succès était assuré. Rocky est un boxeur qui n'arrive pas à percer, se contentant de son sort et travaillant pour un usurier. Il vit dans la banlieue mal famée de Philadelphie où se rencontre la misère sociale, les addictions et la recherche d'une vie meilleure. Lorsqu'il est sélectionné pour disputé le titre de champion du monde, Rocky se donne à fond pour réussir se défis, accède à une vie meilleure grâce à l'amour de sa vie, Adrienne, et se met à rêver de succès. Ce film donne la plus belle des morales, quand on a un rêve et la chance de le concrétiser, il faut se battre pour y parvenir. Nous sommes seul maître de notre destin. Et cet amour plus fort que tout, prêt à surmonter toutes les épreuves, les défis de la vie. Le pilier de Rocky, sans Adrienne il ne serait rien. En plus d'un casting béton, devenu culte au fil des années, ce film s'accompagne d'une B.O. incroyable, notamment lors de la scène mythique de la course dans l'escalier. C'est un film que je peux voir des milliers de fois sans me lassé et bizarrement j'en tire toujours de nouveaux éléments et parfois d'une nouvelle leçon. Sylvester Stallone est mon idole dans ce film (autant que Jean Reno dans Léon), il a vraiment tout donner à se personnage et je comprends son besoin d'avoir créer des suites au-delà du succès financier, difficile de tuer Rocky devenu un symbole autant pour l'acteur que pour tous les fans. Personne ne pourra démolir son image à mes yeux.

5 étoiles.

Voir les commentaires

La cité de la Joie

Publié le par Emilie

La cité de la Joie

Sortie le 4 août 1999.

Titre original: City of Joy.

Réalisé par Roland Joffé, scénario de Mark Medoff adapté de l’œuvre de Dominique Lapierre et musique d'Ennio Morricone.

Acteurs: Patrick Swayze (Max Lowe), Ayesha Dharker (Amrita Pal), Pauline Collins (Joan Bethel), Om Puri (Hasari Pal), Shabana Azmi (Kamla Pal), Santu Chowdhury (Shambu), Imran Badsah Khan (Manooj), Art Malik (Ashok Ghatak), Nabil Shaban (Anouar), Debatosh Ghosh (Ram Chander), Suneeta Sengupta (Poomina), Mansi Upadhyay (Meeta), Shyamal Jalan (Gatak), Shyamal Sengupta (Chomotkar), Baroon Chakaborty (Said), Masood Akhtar (Rassoul), Loveleen Mishra (Shanta), Pavan Malhotra (Ashish), Anashua Mujumdar (Selima) et Siv Sankar Banerjee (Goonda).

Histoire: Hazari Pal et sa famille vivent à Bihar, petit village d'Inde. Incapables de rembourser le prêt qu'ils ont contracté, ils sont expulsés de leur logement et forcés de s'exiler à Calcutta pour démarrer une nouvelle vie, dans l'espoir de revenir un jour à Bihar. Il rencontre alors un américain, le docteur Max Lowe, et ensemble ils se lient d'amitié avec un travailleur du coin, Joan Bethel.

Mon avis: Un très beau film et une belle leçon de vie. Emmené par un super duo entre Patrick Swayze et Om Puri, qui accroche et sont très convaincant. On se laisse guider dans la vie des habitants des Bidonville de Calcutta de ses codes et ses règles géré et appliqué par des mafieux indiens, sans cœur et brutaux. Et tout tourne autour du combat d'une cité pour retrouver son indépendance. Tout cela enjolivé par la superbe musique d'Ennio Morricone (je suis décidément très fan). Mes seuls point négatifs sont que le scénario et plus ou moins prévisible, surtout quand on est une habituée du genre et cette fin que je trouve brutale, qui nous laisse remplie de question. Mais je trouve que le film pointe différentes problématiques intéressantes et bien exploité, avec une once d'humanité. Si vous ne l'avez pas vu, je vous le conseil fortement.

4 étoiles.

Voir les commentaires