Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Patients

Publié le par Emy Lee

Sortie le 01 mars 2017.

Réalisé par Grand Corps Malade et Medhir Idir, scénario de Grand Corps Malade et Fadette Drouard d'après l'oeuvre de Grand Corps Malade, et musique d'Angelo Foley.

Acteurs : Pablo Pauly (Ben), Soufiane Guerrab (Farid), Moussa Mansaly (Toussaint), Nailia Hazoune (Samia), Franck Falise (Steeve), Yannick Renier (François), Jason Divengele (Lamine), Rabah Naït Oufella (Eddy), Alban Ivanov (Jean-Marie), Anne Benoit (Christiane), Côme Levin (Eric), Samir El Bidadi (Samir), Florence Muller (Mère de Ben), Xavier Mathieu (Père de Ben), Valérie Even (Psychiatre) et Dominique Blanc (Docteur Challes).

Histoire : Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Mon avis : Une très belle leçon de vie ! Un film qui permet d'aborder un sujet plutôt délicat et peu porté à l'écran. Du moins pas de cette façon. On se laisse assez vite porté par le quotidien du centre de rééducation qui nous montre le courage et la patience des patients mais qui fait également réfléchir sur notre rôle de professionnel et de la portée de ce que l'on peut dire, faire... La réalisation est superbe, le scénario très bien construit qui nous permet de passer d'une scène à une autre sans sentir trop de lourdeur du fait de la situation et de la difficulté d'un tel quotidien. De plus, le film ne se positionne pas en mélodrame, mais bien dans un instant de vie, et la manière de le surmonter. C'est pas parce qu'on se retrouve ici, que la vie s'arrête. J'ai également beaucoup aimé cette plongée dans les années 90-2000, avec ses émissions, ses chansons, sa mode,... bref cette plongée dans l'histoire m'a beaucoup plus, même si finalement je me suis sentie un peu vieille. Ce film est vraiment une pépite, que je vous recommande si vous n'avez toujours pas eu l'occasion de le découvrir.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Copland

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 octobre 1997.

Titre original : Cop Land.

Réalisation et scénario par James Mangold, et musique d'Howard Shore et Bruce Springsteen.

Acteurs : Sylvester Stallone (Shérif Freddy Heflin), Robert de Niro (Lt Moe Tilden), Harvey Keitel (Ray Dolan), Ray Liotta (Gary "Figgsy" Figgis), Peter Berg (Joey Randne), Janeane Garofalo (Députée Cindy Bretts), Robert Patrick (Jack Duffy), Annabella Sciorra (Liz Randone),Cathy Moriarty (Rose Donlan), Michael Rapaport (Murray Babitch), Noah Emmerich (Bill Gelster), John Spencer (Joe Crasky), Frank Vinccent (Lassaro), Malik Yoba (Carson), Edie Falco (Berta), Paul Calderon (Hector-Medic) et Deborah Harry (Delores).

Histoire : À Garrison, dans le New Jersey, les flics new-yorkais font régner la loi - leur loi. Cette ville de banlieue, surnommée « Cop Land », sert de cité-dortoir aux policiers du NYPD. Freddy Heflin, le shérif local, a toujours rêvé d'être des leurs, mais il est sourd de l'oreille droite. On lui accorde tout juste le droit de régler la circulation ! Jusqu'au jour où... Murray « Superboy » Babitch, un jeune officier de police commet une bavure. Refusant de laisser plonger leur collègue, les résidents le couvrent et le font « disparaître ». La tension monte lorsque Moe Tilden des Affaires Internes est dépêché sur place. Il soupçonne rapidement la mise en scène policière et s'efforce de rallier Freddy à son enquête. Fatigué et résigné, celui-ci adopte une attitude passive. Entre la femme dont il est secrètement amoureux, les hommes qu'il admire et la justice dont il est le représentant, le shérif va devoir choisir...

Mon avis : Je suis tombée sur ce film un peu par hasard, j'ai même longuement hésité à le regarder car je m'attendais à un film de bourrin et j'en avais pas forcément envie à ce moment précis. Finalement je l'ai continué et j'ai bien fais. Ne serait-ce que pour le casting : Sylvester Stallone, Harvey Keitel ou encore Robert De Niro. L'histoire est captivante, on veut à tout prix savoir la suite des intrigues et la finalité et tout cela dans une ambiance très sombre. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas été aussi captivée par un film du genre depuis des années. D'ailleurs les mots me manquent pour préserver les intrigues et pour exprimer ma critique. Malgré mon intérêt pour le film, j'ai trouvé qu'il souffrait parfois de quelques longueurs. Qui ne sont pour autant pas dommageable au film. Je ne vois rien à ajouter, si ce n'est de vous le conseiller fortement !

4 étoiles 

Voir les commentaires

Big

Publié le par Emy Lee

Sortie le 7 septembre 1988.

Réalisé par Penny Marshall, scénario de Gary Ross et Anne Spielberg, et musque d'Howard Shore.

Acteurs : Tom Hanks (Josh Baskin), Elizabeth Perkins (Susan), Robert Loggia (MacMillan), John Heard (Paul), Jared Rushton (Billy), David Moscow (Josh enfant), John Lovitz (Scott Brenner), Mercedes Ruehl (Mme Baskin), Josh Clark (Mr Baskin), Keith Reddin (Payroll Clerk), John Rothman (Phil) etRockets Redglare (Propriétaire du motel).

Histoire : Josh Baskin fait le vœu de grandir. Le lendemain il se réveille avec le corps d'un adulte alors qu'à l'intérieur, il est encore un enfant. Travail, argent, amour, il se retrouve vite confronté au monde adulte.

Mon avis : Cela fait des années que je veux découvrir ce film sans oser me lancer... Peur d'avoir louper le coche, pensant qu'il faut avoir vu ce film durant l'enfance pour accrocher et en faire un film intemporel. Finalement j'ai enfin sauté le pas pour mon plus grand plaisir. Big est un film typique des années 80, c'est donc dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs soupes et cette comédie ne déroge pas aux codes établient. Tom Hanks y campe un jeune garçon devenu adulte, un thème que l'on apprécié toujours. C'est avec grand plaisir que nous découvrons ce grand enfant, qui a su réveillé l'enfant en moi pendant 1h30 (même si ce n'était vraiment pas compliqué d'aller le chercher). Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce film d'ailleurs je n'avais pas envie qu'il se termine. 

4 étoiles

Voir les commentaires

Charlie et la chocolaterie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 septembre 1971.

Titre original : Willy Wonka & the chocolate factory.

Réalisé par Mel Stuart, scénario de Roald Dahl d'après sa propre oeuvre, et musique de Leslie Bricusse et Anthony Newley.

Acteurs : Gene Wilder (Willy Wonka), Jack Albertson (Graandpa Joe), Peter Ostrum (Charlie Bucket), Roy Kinnear (Mr Henry Salt), Leonard Stone (Mr Bauregarde), Ursula Reit (Mrs Gloop), Nora "dodo" Denney (Mrs Teevee), Julie Dawn Cole (Veruca Salt), Dense Nickerson (Violet Beauregarde), Paris Themmen (Mike Teevee) et Michael Bollner (Augustus Gloop).

Histoire : Charlie, enfant issu d'une famille pauvre. Travaillant pour subvenir aux besoins des siens, il doit économiser chaque penny, et ne peut s'offrir les friandises dont raffolent les enfants de son âge. Pour obtenir son comptant de sucreries, il participe à un concours organisé par l'inquiétant Willy Wonka, le propriétaire de la fabrique de chocolat de la ville. Celui qui découvrira l'un des cinq tickets d'or que Wonka a caché dans les barres de chocolat de sa fabrication gagnera une vie de sucreries.

Mon avis : J'en entend parlé depuis de nombreuses années, j'avais hâte de le découvrir. J'ai donc fait abstraction de mon aversion pour les comédies musicales et je me suis lancée. Durant ce visionnage, il était difficile de faire abstraction de l'œuvre de Tim Burton, bien que plusieurs décénies les séparent. Ça a été plutôt laborieux à regarder... Les décors ont mal vieillis et ne font pas aussi rêver que je le pensais, j'ai eu l'impression qu'il y avait de grandes différences entre le roman et le scénario notamment le quid du père ! Comme toujours beaucoup trop de chansons à mon goût mais ce commentaire met propre. Je ne peux pas dire que ce film m'ait plut, au contraire. Je préfère l'oeuvre de Burton qui m'a davantage émerveillé et donné faim. Ce film est aussi vite oublié qu'il est visionné.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Jane got a gun

Publié le par Emy Lee

Sortie le 27 janvier 2016.

Réalisé par Gavin O'Connor, scénario de Brian Duffield, Anthony Tambakis et Joel Edgerton, et musique de Marcello De Francisci et Lisa Gerrard.

Acteurs : Natalie Portman (Jane Hammond), Joel Edgerton (Dan Frost), Ewan McGregor (John Bishop), Noah Emmerich (Bill Hammond), Boyd Holbrook (Vic), Rodrigo Santoro (Fitchum), Todd Stashwick (O'Dowd), James Burnett (Cunny Charlie), Sam Quinn (Slow Jeremiah), Boots Southerland (Marshal), Alex Manette (Buck), Maisie McMaster (Mary), River Shields (Enfant) et Chad Brummett (Theodore).

Histoire : Jane Hammond est une femme au caractère bien trempé mariée à Bill, l’un des pires bandits de la ville. Lorsque celui-ci se retourne contre son propre clan, les terribles frères Bishop, et qu’il rentre agonisant avec huit balles dans le dos, Jane sait qu’il est maintenant temps pour elle de troquer la robe contre le pantalon et de ressortir son propre pistolet. Le meilleur espoir de Jane n’est autre que son ancien amour Dan Frost, dont la haine envers Bill n’a d’égal que son amour pour Jane.

Mon avis : Les grandes étendues de l'Ouest, Natalie Portman aux commandes... Que demander de plus ? Bien que j'ai une aversion pour les Western, les seuls qui m'ont convaincu jusqu'à présent sont les films de Sergio Leone et en grande partie en raison de la bande originale de Morricone. Pourtant l'histoire de Jane m'a tout de suite attirée sans forcément en comprendre la raison. Après visionnage je peux dire que le scénario nous entraîne dans une histoire convaincante et bien écrite. La réalisation, la photographie, les jeux de lumières, le son..  tout est réuni pour nous faire passer un bon moment et visuellement c'est magnifique. Je me suis laissée bercer par cette histoire et ses images. Natalie Portman est excellente comme le reste du casting, j'ai adoré détester Erwan McGregor. Je ne peux que vous recommander de voir ce film malgré quelques longueurs. 

4 étoiles

Voir les commentaires

Mr Magoo

Publié le par Emy Lee

Sortie le 22 avril 1998.

Réalisé par Stanley Tong, scénario de Pat Proft et Tom Sherohman, et musique de Michael Tavera.

Acteurs : Leslie Nielsen (Quincy Magoo), Kelly Lynch (Prunella Pegula), Matt Keeslar (Waldo Magoo), Nick Chinlund (Bob Morgan), Stephen Tobolowsky (Agent Chuck Stupak), Ernie Hudson (Agent Gus Anders), Jennifer Garner (Stacy Sampanahoditra), Malcolm McDowell (Austin Cloquet), Miguel Ferrer (Ortega Peru), Monique Rusu (Rosita) et Frank C. Turner (Ralston).

Histoire : Mr Magoo se retrouve, malgré lui, en possession d'une précieuse toile appartenant au Musée d'Histoire Naturelle de la ville, qu'un couple de voleur aimerait récupérer. La jeune femme imagine alors un stratagème : faire croire à Mr Magoo qui n'y voit que du feu (et pour cause !) qu'elle Prunella Pagliacci, son premier amour. Ainsi, en séduisant le vieil homme, elle réussira à mettre la main sur le tableau. Heureusement, le chien Angus et le neveu Waldo sont là pour protéger les intérêts de tonton Quincy.

Mon avis : Enfant, j'étais fan de la série animée ! Alors quand j'ai découvert qu'il existait un long métrage, j'ai foncé ! Le personnage me semblait remplie de possibilité et confié le rôle à Leslie Nielsen me semblait un choix judicieux... J'ai pourtant été très déçue, l'âge peut être, une nostalgie qui n'a pas été retrouvée, un scénario bancale... Je ne saurais pas l'expliquer, en tout cas je me suis fortement ennuyée. J'ai davantage apprécié de me replonger dans la série animée. Malgré tout le film sauve les meubles avec un casting intéressant, mais les gags à l'extrême rende le personnage ridicule là où il y aurait fallu de la spontanéité pour le personnage.

1 étoiles.

Voir les commentaires