Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joy

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 décembre 2015.

Réalisation et scénario par David O. Russel, et musique de David Richard Campbell et West Dlan Thordson.

Acteurs : Jennifer Lawrence (Joy Mangano), Robert De Niro (Père de Joy), Bradley Cooper (Neil Walker), Edgar Ramirez (Tony Miranne), Virginia Madsen (Terry), Isabella Rossellini (Trudy), Diane Ladd (Mimi), Dascha Polanco (Jackie), Elisabeth Röhm (Peggy), Susan Lucci (Danica), Laura Wright (Clarinda), Maurice Bénard (Ridge), Donna Mills (Priscilla), Jimmy Jean-Louis (Toussaint), Ken Howard (Mop Executive), John Enos (Roderick), Marianne Leone (Sharon), Melissa Rivers (Joan Rivers), Drena De Niro (Cindy), Isabella Cramp (Joy jeune), Emily Nunez (Jackie jeune), Madison Wolfe (Peggy jeune) et Johnnie McQuarley (Andre).

Histoire : Inspiré d'une histoire vraie, Joy décrit le fascinant et émouvant parcours sur quarante ans, d'une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d'un milliard de dollars. Au-delà de la femme d'exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

Mon avis : Ce film est magique, c'était une de mes plus grosses attentes de décembre et le moins que je puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue. David O. Russel nous conte donc l'histoire de Joy, de ses rêves d'enfants à sa réalité d'adulte en passant par son réveil en tant que femme d'affaire. Joy a toujours eu une grande imagination et des talents de Géo Trouvetout mais a été brimé par sa famille. La famille, le gros handicap de Joy dans cette aventure, pensant avoir un soutien et des alliés cher cela va vite se retourner contre elle. Pour autant elle n'est pas rancunière. Je mettais bien entendu fait une image différente du film, puisque je pensais que l'on allait suivre le quotidien de Joy depuis son enfance jusqu'à sa réussite. Finalement on la suit dans le "présent" et nous avons droit à des flashbacks du passé mais également du futur. Ce que je peux reprocher au film s'est sa facilité dans le scénario, toute problématique semble facile à résoudre, chaque étape également et Joy traverse tout cela avec une simplicité qui désole. On ne voit peut être pas assez l'impact sur sa vie perso et notamment sa vie de famille. C'est dommage. En soit, le film m'a paru bien trop court malgré ses deux heures, j'aurais aimé en découvrir beaucoup plus. Le scénario souffre de quelques manque mais la réalisation est plutôt bonne, on a droit à des plans intéressants et des séquences bien trouvées. Du côté du casting, je suis toujours admirative de l'ascension de Jennifer Lawrence, depuis le premier Hunger Games, elle a gagné en jeu et s'offre un bon parcours dans sa filmographie. J'ai adoré la scène où elle devient une badass de la finance. Bradley Cooper nous montre encore ses formes gagnées avec "American Sniper", on le voit très peu mais j'avais envie de souligner ce fait. Les autres membres sont essentiellement là pour servir la belle, on a d'ailleurs connu Robert De Niro bien meilleur. En résumé, j'ai bien aimé ce film, je n'ai pas du tout vu le temps passer et j'aurais vraiment voulu en voir plus donc être en salle une heure de plus ne m'aurait pas dérangé. J'ai donc été un peu déroutée par la scène finale qui pour moi tombe un peu comme un cheveux au milieu de la soupe alors que j'avais encore besoin de beaucoup de réponse.

4 étoiles.

Commenter cet article