Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dernière légion

Publié le par Emy Lee

La dernière légion

Sortie le 19 septembre 2007.

Titre original : The last legion.

Réalisé par Doug Lefler, scénario de Jez Butterworth, Tom Butterworth, Carlo Carlei, Peter Rader et Valerio Manfredi, et musique de Patrick Doyle.

Acteurs : Colin Firth (Aurelius), Ben Kingsley (Ambrosinus), Aishwarya Rai (Mira), Peter Mullan (Odoacer), Kevin McKidd (Wulfila), John Hannah (Nestor), Thomas Brodie-Sangster (Romulus Augustus), Ian Glen (Oreste), Rupert Friend (Démétrius), Nonso Anozie (Batiatus), Owen Teale (Vatrenus), Robert Pugh (Kustennin), Alexander Siddig (Theodorus Andronikos), Beata Ben Ammar (Flavia), Murray McArthur (Tertius), James Cosmo (Hrothgar), Trevor Lovell (Orosius), Alexandra Thomas-Davies (Ygraine)et Rory James (Arthur jeune).

Histoire : Rome, 476 après J6C : l'empire est menacé par les armées barbares. Oreste, maître de l'Empire romain d'occident assiste au couronnement de son fils Romulus Augustus. Celui que l'on va nommer à présent le dernier des Césars est désormais menacé d'un grand danger. Malgré la protection d'Aurelius, commandant de la quatrième légion, Romulus est capturé par Odoacre, chef des Goths. Emmené sur l'île forteresse de Capri, il y découvre la légendaire épée de César marquée de la prophétie : "Un côté pour défendre, un côté pour vaincre.. destinée à celui... appelé à régner". Avec ses frères d'armes, Aurélius, la magnifique et dangereuse Mira, Romulus et le magicien Ambrosinus partent en Angleterre à la recherche de la valeureuse neuvième légion, dernière armée fidèle à Rome...

Mon avis : J'ai du en entendre parler il y a une semaine, et surprise, en ouvrant le programme T.V., le film est diffusé peu de temps après. Autre surprise, y voir figurer Colin Firth (oui j'ai tendance à ne penser à lui que pour des comédies romantiques) qui du coup casse son image de gentleman. Dans ce film, on nous présente les descendant de Jules César, et donc toute sa lignée de César, teignant toujours sur Rome. J'avais été un poil dessus par la représentation de Rome, qui m'a induise en erreur, puisque j'ai pensé dans un premier temps, que tout ce passait avant Jules César, et que justement le jeune Romulus, dernier de sa lignée, allait devenir le Jules. Finalement il n'en est rien, c'est à une toute autre fin qui nous est présenté, et elle ne m'a pas énormément convaincue... Même si elle expliquerait certains fait de la légende. Je n'en dit pas plus, et vous laisse le soin de le découvrir par vous même. Maleureusement le film ne révolutionne pas vraiment le genre, le scénario est plaisant certes mais je ne suis pas certaine que cela suffise. Tout paraît bien trop simple, les romains et les barbares sont tout de mêmes de vraies passoires. La seule que j'ai trouvé vraiment plaisante c'est le casting, même si bon, on a le sentiment de les avoir connu bien meilleur. Ce qui m'a intriguée c'est vraiment cette fin, et je n'ai qu'une envie aller vérifier les dires. On passe cela dit un bon moment, on entre facilement dans le film et on est vite intéressé. Mais au vu de la date de sortie du film, et du thème abordé, je pense malheureusement qu'il aurait pu être meilleur sur sa réalisation et ses détails. Si l'antiquité vous attire, ainsi que les guerres de pouvoirs, vous devriez être servi.

3 étoiles.

Commenter cet article