Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #animation tag

Moi, Moche et Méchant 3

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 juillet 2017.

Titre original : Despicable me 3.

Réalisé par Pierre Coffin, Kyle Balda et Eric Guillon, scénario de Cinco Paul et Ken Daurio, et musique d'Heitor Pereira.

Acteurs : Steve Carell (Gru), Kristen Wiig (Lucy), Trey Parker (Balthazar Bratt), Miranda Cosgrove (Margo), Dana Gaier (Edith), Nev Scharrel (Agnès), Pierre Coffin (Minions), Steve Coogan (Fritz), Julie Andrews (Maman de Gru), Jenny Slate Valérie De Vinci ), Andy Nyman (Clive le robot), Adrian Ciscato (Niko) et Steve Coogan (Silas De Lamolefès).

Histoire : Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point.

Mon avis : Je n'étais pas hyper emballée par la sortie d'un troisième volet, le second étant déjà bien en dessous du premier. Je m'attendais donc à une histoire réchauffée dans  le seule but de ne pas perdre la franchise. Cela s'est confirmé lors du visionnage, rien de bien original et assister à un Gru agent secret... c'est plutôt triste. Toutefois, j'ai fortement apprécié le nouveau vilain de cet opus, Balthazar Bratt. Certes il joue sur la corde de la nostalgie mais je l'ai trouvé tellement fun ! Ce qui n'est pas vraiment le cas du reste du film, plutôt insipide et réchauffé.On a le sentiment que les réalisateurs et scénaristes ont épuisés toutes leurs cartes !

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Tous en scène

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 janvier 2017.

Titre original : Sing.

Réalisation et scénario par Garth Jennings, et musique de Joby Talbot.

Doublage : Patrick Bruel (Buster Moon), Jenifer Bartoli (Rosita), Elodie Martelet (Ash), Sacha Perez (Johnny), Laurent Gerra (Gunter), Chloé Renaud (Meena), Loic Houdré (Norman), Frédéric Souterelle (Père de Johnny), Jean-Marc Charrier (Richard), Benoit Allemane (Grand-père de Meena) et Yann Sunberg (Lance).

Histoire : Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Mon avis : Que dire.... Je me suis laissée convaincre par la bande annonce à force de la visionner au cinéma. Le résultat est plutôt bon, on redécouvre des chansons que l'on connait par coeur revisité pour notre plus grand plaisir. Les personnages sont très attachants, j'ai une préférence pour la jeune Meena qui est tout bonnement ma chouchoute. Les voix sont justes impressionnantes, les personnages ont chacun une personnalités qui ne colle pas forcément avec leur voix. Chacun a des attentes différents et finalement chacun d'entre eux vont se révéler. Les graphismes sont superbes, tout comme l'animation, le scénario et la bande originale, on passe un très bon moment. Mon seul regret est peut-être qu'il y est finalement très peu de finaliste sélectionné.... Mais une fois que l'on connait la finalité, c'était peut être mieux ainsi. Un beau film d'animation que je vous recommande.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Your name

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 décembre 2016.

Titre original : Kimi no na wa.

Réalisation et scénario par Makoto Shinkai, et musique de Radwinps.

Doublage : Ryûnosuke Kamiki (Taki Tachibana), Mone Kamishiraishi (Mitsuha Miyamizu), Masami Nagasawa (Miki), Etsuko Ichihara (Hitoha), Kana Hanazawa (Professeur), Nobunaga Shimazaki (Tsukasa Fujii), Aoi Yuki (Sayaka Natori), Ryô Narita (Katsuhiko Teshigawara), Kaito Ishikawa (Shinta Takagi), Kanon Tani (Yotsuha Miyamizu), Masaki TErasoma (Toshiki Miyamizu), Sayaka Ohara (Futaha Miyamizu), Kazuhiko Inoue (Père de Taki) et Chafûrin (Père de Teshigawara).

Histoire : Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

Mon avis : Je ne suis pas une grande fan d'animation japonaise et par ailleurs je n'avais absolument pas prévu de visionner ce film. Seulement je commençais à avoir des retours positifs sur ce dernier ce qui a attiré ma curiosité. Je dois bien reconnaitre que les graphismes et l'animation sont superbe, on l'impression de voyager dans un autre monde. Tout en ayant envie de voyager dans ses contrées. La luminosité des dessins jouent également sur ce rendu c'est vraiment superbe. Après les premières minutes, j'avoue avoir eu un peu peur, ne comprenant pas bien vers quoi le réalisateur allait nous conduire, l'histoire étant assez floue. Ce sentiment est resté un bon moment, jusqu'à-ce qu'on apprenne finalement le pourquoi de ses changements de corps. Et je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à cela. Au travers de Taki et Mitsuha on va découvrir des paysages, une culture, des traditions... et en cela c'était très intéressant. J'ai davantage préféré le village de Mitsuha à l'effervescence de Tokyo. Le dénouement prend littéralement aux tripes, car sans s'en rendre vraiment on a fini par s'attacher aux personnages. Vraiment je me suis attendue à tout sauf à cela. J'aurais cependant aimé une fin bien différente (celle à laquelle je m'attendais), mais sinon c'était un très beau film d'animation. En revanche le visionner en VOSTFR n'était pas la meilleure des idées car il m'était difficile de décrocher des sous-titres et d'apprécier pleinement le film. Vraiment un très beau film d'animation, sans que le réalisateur se nomme Myazaki, j'ai ainsi pu en découvrir d'autres tout aussi bien.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Cool world

Publié le par Emy Lee

Sortie le 5 janvier 1994.

Réalisé par Ralph Bakshi, scénario de Michael Grais et Mark Victor, et musique de Mark Isham.

Acteurs : Gabriel Byrne (Jack Deebs), Brad Pitt (Frank Harris), Kim Basinger (Holli Woud), Michele Abrams (Jennifer Malley),Deirdre O'Connell (Isabelle Malley), Janni Brenn (Agatha Rose Harris) et Frank Sinatra (Lui-même).

Doublage : Gérard Rinaldi (Stress), Emmanuel Jacomy (Slash / Porte d'Holli), Michel Vigné (Bringue), René Morard (Dr Vincent Moustache / Mash / Super Jack Deebs) et Virginie Ledieu (Lonette / Bob).

Histoire : 1945, Frank Harris revient à Las Vegas après la seconde guerre mondial. Il retrouve sa mère et décide de profiter de la vie. Mais un accident de la circulation va tout changer.... Grâce au Dr Moustache, Frank est transporté dans un monde de dessin animé nommé "Cool World", il est loin de se douter de ce qui l'attend....

Mon avis : Au départ j'étais curieuse de découvrir ce film mélangeant prise de vue réel et animation, en m'attendant à un film plus adulte que Roger Rabbit... Et je pense que je vais encore garde ce film en référence car Cool World est une catastrophe. Si on enlève la beauté de Brad Pitt et Kim Basinger, il n'en reste pas grand chose. Enfant j'étais fan des cartoons, j'avoue l'être moins aujourd'hui mais trop d'effets cartoons tuent le cartoons.... Il y a un nombre incalculable de coups, de piano qui s'effondre et autre scènes de ce genre que cela en devient lassant. De plus je n'ai eu aucun intérêt pour le monde de Cool World, l'animation et les graphismes qui m'ont irrité les yeux ! J'ai eu envie d'arrêter dès les premières minutes. Je suis pourtant bon public, mais la rien n'a retenu mon attention. J'ai donc vite compris pourquoi le film était un peu tombé dans l'oubli et pourquoi je n'avais pu le découvrir plus tôt. Selon moi, un film à éviter.

1 étoiles.

Voir les commentaires

Oliver et compagnie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 novembre 1989.

Titre otiginal : Oliver & compagny.

Réalisé par George Scribner, scénario de Jim Cox, Timothy J. Disney, James Mangold, Rogers Allers, Michael Cedeno, Mike Gabriel, Vance Gerry, Leon Joosen, Kevin Lima et Dave Michener d'après l'oeuvre de Charles Dickens, et musique de J. A. C. Redford.

Doublage : Renaud Tissier (Oliver), Patrick Poivey (Roublard), Sauvane Delanoë (Jennifer), Gérard Hernandez (Tito), René Bériard (Einstein), Georges Atlas (Francis), Sylvie Moreau (Rita), Philippe Dumat (Fagin), Marc Alfos (DeSoto), Régis Ivanov (Roscoe), Henry Djanik (Sykes), Georges Berthomieu (Winston), Michelle Bardollet (Georgette) et Jacques Deschamps (Louis).

Histoire : Au coeur de New-York, un chaton abandonné fait la rencontre de Roublard un chien des villes alors qu'il collabore pour voler les saucisses du marchand de Hot-Dog. Roublard lui présente alors sa bande de copain et son maître Fagin, un escroc peu compétent. Fagin doit une grosse somme d'argent à Sykes, la bande va alors travailler ensemble pour aider Fagin à réunir l'argent nécessaire...

Mon avis : Ce n'est pas le long métrage des studios Disney que je préfère, pour autant je me suis surprise à être émue à plusieurs reprises. J'ai trouvé que le dessin animés était plutôt dur, on parle du rejet d'un chaton qui rejoint une bande isolée et incomprise. L'abandon est rejoué à plusieurs reprises jusqu'au dénouement heureux. L'animation est chouette, les graphismes intéressants et le scénario sympathique. On passe un bon moment, les chansons sont pas mal mais ce n'est pas l'un des classiques que l'on retient le plus. A découvrir si vous êtes fan du studio aux grandes oreilles ou si l'histoire vous intéresse.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Vaiana, la légende du bout du monde

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 novembre 2016.

Titre original : Moana.

Réalisé par John Musker et Ron Clements, scénario de Jared Bush, et musique de Mark Mancina, Lin-Manuel Miranda et Opeteaia Foa'i.

Doublage : Cerise Calixte (Vaiana), Anthony Kavanagh (Maui), Mareva Galanter (Sina), Jean-Luc Guizonne (Chef Tui), Christine Delaroche (Grand-mère Tala) et Adrien Antoine (Tamatoa).

Histoire : Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi...
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même.

Mon avis : Magnifique ! Les paysages sont sublimes, on est transposé dans les archipels, un vrai bonheur pour les yeux. Disney nous offre une nouvelle héroïne, fini la princesse à la recherche de l'amour, Vaiana est une chef de tribu, son devoir est de sauver cette dernière avant que son peuple est faim. Une histoire remplie de légende et d'une aventure palpitante. J'ai été captivé du début à la fin, car le film représente tout ce que j'affectionne, l'océan, les légendes et une héroïne qui est motivé par les siens. La seule chose que je déplore c'est qu'il n'y est pas énormément de créatures sous-marines (moi qui suis fan) car je m'attendais à en voir plusieurs. Contre toute attente Maui est aussi attachant que Vaiana, on se surprend même a espérer une idylle, et bien non pas cette fois ! Pas d'histoire d'amour nunuche chez Disney cette année. Une vraie héroïne on vous dit ! Bon l'aspect négatif, c'est que la chanteuse est l'interprète de la Reine des Neiges et malheureusement pour elle je ne supporte plus sa voix ! Ce film d'animation a répondu à toutes mes attentes et mêmes plus, l'animation est superbe, les graphismes et l'utilisation de la lumière superbe.... j'avais envie de m'y baigner dans cet océan ! A voir et à revoir.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Sausage Party

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 novembre 2016.

Réalisé par Conrad Vernon et Greg Tiernan, scénario de Seth Rogen, Evan Goldberg, Kyle Hunter et Ariel Shaffir, et musique de Christopher Lennertz et Alan Menken.

Doublage : Barbara Beretta (Brenda), Benjamin Pascal (Barry), Cyril Hanouna (Kareem Abdul Lavash), Benoît DuPac (Troy), Nessym Guetat (le Drogué), Eilias Changuel (Gum), Ethel Houbiers (Teresa), Gilles Morvan (Firewater), Féodor Atkine (Baba Ganoush), Damien Boisseau (Sammy Bagel Jr) et Emmanuel Garijo (Carl).

Histoire : Un supermarché comme les autres, regorge de produits en tout genre. nous sommes à la veille de la fête du 4 juillet, les saucisses et les pains attendent ce jour avec impatience, où les Dieux vont les acheter et leur offrir une vie meilleure. Dans ce rayon, une saucisse et un pain sont tombés amoureux et sont dans l'attente de se rencontrer enfin en dehors du paquet et enfin connaître les bonheurs de la chair... Toutefois le karma va en décider autrement et ils vont partir à l'aventure au fil des rayons... et découvrir au passage le but de leur existence....

Mon avis :  La polémique  aura eu raison de ma réelle motivation à voir ce film. Depuis l’annonce du film je n’ai pas été vraiment séduite, les graphismes me paraissaient grossiers et un film sur de la nourriture inintéressant. Mais bon, en apprenant que c’était un film d’animation a destination des adultes et avec sa polémique j’ai été curieuse de voir ce film qui faisait tant couler d’encre à sa sortie…. Que dire…. Si ce n’est que le film est totalement sans intérêt. A écouter certains, on avait l’impression que c’était le film d’animation révolutionnaire qui donnait une place aux adultes…. Alors qu’il en existe depuis la création de l’animation mais passons. J’ai longtemps cherché ce qui faisait de ce film un film adulte…. Et hormis les phrases ponctuées d’insultes pendant plus d’une heure trente, les allusions sexuelles et sexistes et l’énorme partouse qui clôture le film….. ben je cherche encore. Parce qu’au risque de me faire taper sur les doigts j’ai presque envie d’adresser ce film à des ados. J’ai eu l’impression de me retrouver devant une parodie à la scary movie mais en animation. Oui, des gros mots ponctuent chaque phrase, oui il y a des connotations sexuelles visibles sur les personnages et dans leur dialogue et oui il y a une scène de sexe à la fin, qui tombe d’ailleurs comme un cheveu sur la soupe et dont on ne comprend pas bien le sens si ce n’est répondre à la demande d’un membre de l’équipe…. Alors même en cherchant bien, je n’ai vu aucun intérêt à ce film, comme je le présageais. Si ce n’est une bonne petite sieste au vu de l’inintérêt qu’il me procurait. Pour la révolution passé votre chemin et préféré des longs métrages comme « Mary & Max » ou encore « Les triplettes de Belleville ».

1 étoile.

Voir les commentaires

Kubo et l'armure magique

Publié le par Emy Lee

Sortie le 21 septembre 2016.

Titre original : Kubo and the two strings.

Réalisé par Travis Knight, scénario de Marc Haimes et Chris Butler, et musique de Dario Marianelli.

Doublage : Kylian Rehlinger (Kubo), Jérôme Pauwels (Scarabée), Michèle Bardollet (Kameyo), Bernard Lanneau (Raiden le Roi Lune), Julie Cavanna (les soeurs), Frédérique Cantrel (Kameyo), Jean-Jacques Nervest (Hashi), Patrick Simon (Hosato) et Eve Lorrain (Mari).

Histoire : Kubo est un jeune garçon aussi intelligent que généreux. Tout le village le connaît pour ses récits emplis de magie et d'aventure. Il vit avec sa mère en haut de la montagne, à l'abri de la nuit. Malheureusement sa mère perd peu à peu la mémoire et Kubo n'arrive plus à démêler le vrai du faux dans les histoires qu'elle lui raconte. Depuis plusieurs années, cette dernière la met en garde contre son grand-père, le roi lune, qui souhaite lui arracher son second oeil. Tous les jours, Kubo doit rentrer avant la tombée de la nuit. Cependant, un jour il traîne plus que d'habitude et découvre la menace dont la mettait en garde sa mère depuis des années. Afin de survivre, Kubo n'a pas le choix il doit retrouver l'armure magique. Accompagner de macaque et scarabée, il part à la recherche de cette armure et suit une aventure bien périlleuse pour un jeune garçon de son âge...

Mon avis : J'avais vraiment hâte de découvrir ce long métrage, car je suis fan d'animation stop-motion. Je n'ai pas du tout été déçue, ce film est une petite pépite empli de poésie et de légende. On s'attache assez vite à Kubo, même si durant tout le film j'ai eu envie d'en faire une fille. L'histoire est prenante et touchante, on suit le jeune Kubo dans son périple avec ses deux accolythes et on découvre avec lui les différents éléments de l'intrigue. L'animation est magnifique, cette fluidité lors de l'utilisation des origamis. J'ai adoré cette première scène où Kubo anime les origami pour appuyer son récit devant le village. Les couleurs sont harmonieuses et superbes ! La bande originale joue également beaucoup dans cette ambiance poétique, elle nous entraîne dans cette histoire et nous en berce, un réel plaisir pour les oreilles. C'était vraiment une très belle découverte malgré les quelques réticences que je pouvais avoir. J'aurais aimé que l'histoire ne s'arrête jamais même si toute bonne histoire à une fin ! On passe un agréable moment et il plaira autant aux petits qu''aux grands !

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

Les Jetsons : le film

Publié le par Emy Lee

Sortie en 1990.

Titre original : Jetsons : The movie.

Réalisé par Joseph Barbera et William Hanna, scénario de Dennis Marks, et musique de John Debney.

Doublage : Michel Prud'homme (George Jetsons), Monique Thierry (Jeanne Jetsons), Marie-Christine Robert (Julie Jetsons), Michel Vigné (Eloi Jetsons), Georges Berthomieu (Astro), Jacqueline Staup (Rosie, le robot), Gérard Hernandez (M. Espaciton), Pascal Légitimus (Rudy-2), Joséphine Pitrelli (Lucy-2), Benjamin Prud'homme (Teddy-2), Benoît (Alfredo Falbala), Ludivine Lubaki (Alfredette Falbala), Jérôme Rebbot (Apollo bleu) et Emmanuel Karsen (Rick la roquette).

Histoire : George Jetsons et sa famille vive dans une ville du futur très prisé. Seul inconvénient, il a aujourd'hui beaucoup trop d'habitant : bouchon, queue dans les supermarchés... Mais la solution arrive très vite, lorsque Georges est promu au poste de Directeur d'une des fabriques de son patron M. Espasiton. Toute la famille déménage pour un astéroïde où ils vont faire de nouvelle rencontre et pas toujours là où elle l'attendait...

Mon avis : En cherchant à retrouver la série qui a bercé mon enfance, j'ai découvert ce film dont je n'avais jamais eu vent. J'étais affreusement pressée de le découvrir et je ne me suis pas fait priée pour le découvrir. Malheureusement j'ai été déçue assez rapidement, les doubleurs ne sont pas ceux de la série, et les noms des personnages ont changé pour les rendre plus français... ça commençait plutôt mal... Mais la nostalgie était toutefois présente et j'ai redécouvert mes personnages préférés avec beaucoup de plaisir. Toutefois le format long métrage est peu réussi, on passe par des moments vide, on s'ennuie un poil (bon peut être parce que j'ai aussi bien grandie). Les nouveaux personnages sont plaisants et attachants et la morale plutôt sympathique. On retrouve bien l'univers d'Hanna et Barbera, ce qui était fort plaisant malgré un scénario peu original. J'ai été contente de le découvrir, et je serai heureuse de le faire découvrir à mes enfants plus tard (qui me feront certainement comprendre la nullité du film et casserons ma nostalgie).

2 étoiles.

Voir les commentaires

Basil, détective privé

Publié le par Emy Lee

Sortie en 1986.

Titre original : The great mouse detective.

Réalisé par Ron Clements, Burny Mattinson et David Michener, scénario de Peter Young, Melvin Shaw, Matthew O'Callaghan, John Musker, Bruce M. Morris, David Michener, Steve Hulett, Vance Gerry et Ron Clements, et musique d'Henry Mancini.

Doublage : Roger Carel (Basil), Gérard Rinaldi (Ratigan), Philippe Dumat (Dr Dawson), Barbara Tissier (Olivia Flaversham), Jacques Deschamps (Fidget), Arlette Thomas (Mme Judson), Perrette Pradier (Reine des souris), Serge Lhorca Hiram Flaversham) et Marie Ruggeri (chanteuse de la taverne).

Histoire : En 1897, à Londres, Basil la souris détective est appellé à l'aide par Olivia. En effet, celle-ci a été témoin de l'enlèvement de son père, l'inventeur M. Flaversham, par une inquiétante chauve souris. L'enquêteur comprend alors qu'il s'agit de Fidget, le sous-fifre de l'ignoble Ratigan... Ce dernier a pour ultime dessein de prendre la place de la Reine des Souris ! Basile va alors tout faire pour l'en empêcher et ramener M. Flaversham sain et sauf auprès de sa fille.

Mon avis : C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je revisionne ce long métrage qui a bercé mon enfance. Il continue la ligné des changements de cap de Disney mais n'en reste pas moins intéressant. Suivant les traces de Sherlock Holmes, et en faisant un parallèle entre la vie de Basil et celle de Sherlock. On suit donc cette intrépide souris dans son projet de démanteler le plan de l'affreux Ratigan. L'ambiance est bien là, les codes du genre également et on passe un très bon moment. L'univers est plaisant malgré une ambiance sombre toujours présente. Les dessins sont plus affirmés qu'enfantin, et les décors vraiment chouette. Je vous invite fortement à le découvrir si ce n'est pas déjà fait. 

3 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>