Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #animation tag

Téhéran Tabou

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 octobre 2017.

Titre original : Tehran Taboo.

Réalisation et scénario par Ali Soozandeh, et musique d'Ali N. Askin.

Doublage : Elmira Rafizadeh (Pari), Zahra Amir Ebrahimi (Sara), Arash Marandi (Babak), Negar Nasseri (Donya),Bilial Yasar (Elias), Payam Madjlessi (Ahmad), Morteza Tavakoli (Amir), Alireza Bayram (Moshen), Thomas Nash (Joseph), Siir Eloglu (Belle-mère), Hasan Ali Mete (Juge).

Histoire : Téhéran, ville où la politique à un lien étroit avec la religion islamique, n'offrant plus aucun avenir. Les interdits sont nombreux, les non-sens également, et dans ce quotidien chacun essaye de composer une liberté d'agir et de penser. Ainsi, nous allons suivre quatre personnages qui bravent chaque jours les interdits pour espérer un avenir meilleur.

Mon avis : L'histoire contée dans ce film m'a vraiment attirée, suivre le quotidien de ses personnages en dehors du cadre politique instauré était vraiment très intéressant. Nous avons ainsi Pari, obligé de se prostituer pour subvenir aux besoins de son fils Elias, Sara qui souhaite s'émanciper de son mari, Babak qui rêve de pouvoir diffuser sa musique bien qu'original ou encore Donya qui rêve d'un ailleurs. Suivre leurs histoires sont vraiment intéressantes, et nous confronte nous occidentale à des problématiques que l'on espère ne plus jamais rencontrer. Un film intéressant et touchant. Toutefois je n'ai pas été conquise par les graphismes, qui sont pourtant très beau à certains moments. Ce choix de passer par l'animation, permet d'adoucir un récit plutôt lourd. Une belle découverte pour ma part.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Les Razmokets à Paris, le film

Publié le par Emy Lee

Sortie le 02 février 2001.

Titre original : Rugrats in Paris : the movie.

Réalisé par Stig Bergqvist et Paul Demeyer, scénario de David N. Weiss, J. David Stem, Jill Gorey, Barbara Herndon et Kate Boutilier, et musique de Mark Mothersbaugh et George Acogny.

Doublage : Alexis Tomassian (Tommy Cornichon), Natacha Gerritsen (Charles-Edouard Fifrelin), Bernard Tiphaine (Charles et Jean-Roger Cornichon), Dolly Vanden (Alphons et Sophie), Syvlie Jacob (Angela Cornichon, Jules Cornichon et Kira), Corinne Le Poulain (Lucie), Anne Roumanoff (Coco Labouche), Stéphane Bern (Jean-Claude), Kelly Marot (Kimi), Fify Keita (Susie), Jean-Claude Montalban (Roger-Jean Cornichon et Olivier), Henri Labussière (Lou) et Claude CHantal (Gertrude et Charlotte).

Histoire : Jean-Roger à fabriquer un reptar grandeur nature pour la nouvelle attraction mise en place dans un parc situé à Paris. Suite à l'explosion de cette invention, Jean-Roger est contraint de se rendre sur les lieux avec toute sa famille et ami. Nos Razmokets préférés ne s'attendent pas à vivre l'une des aventures les plus épiques loin de leur continent d'origine.

Mon avis : C'est toujours un plaisir de retrouver Casse-Bonbon, la Binocle, Couette-Couette ou encore les Grumeaux, eux qui ont temps bercés mon enfance. Ce voyage dans les rues parisiennes est plutôt plaisant même si ce n'est pas la meilleure aventure des Ramokets on se laisse bercer. L'animation, les graphismes, peut de choses changent, on sent toutefois une amélioration dû à l'évolution des techniques qui n'est pas toujours déplaisante (notamment durant la course poursuite). Le doublage est pas mal, même si la voix de Madame La Buoche m'agaçait au plus haut point, mais c'était le but, non ? On retrouve donc l'univers qui nous plaisait temps, nostalgie quand tu nous tiens ...

2,5 étoiles

Voir les commentaires

Cars 3

Publié le par Emy Lee

Sortie le 02 août 2017.

Réalisé par Brian Fee, scénario de Bob peterson, Mike Rich et Kiel Murray, et musique de Randy Newman.

Doublage : Guillaume Canet (Flash McQueen), Nicolas Duchauvelle (Jackson Storm), Alice Pol (Cruz Ramirez), Gilles Lellouche (Martin), Cécile de France (Sally Carrera), Samuel le Bihan (Chick Hicks), Charles Germain (Chase Racellot T-Bone), Nathalie Spitzer (Natalie Certain), Philippe Crubézy (Chef du Storm'crew), Michel Voletti (Junior Moon), Eilias Changuel (Ryan Laney), Daniel Lobé (Bobby Swift), Gabriel Le Doze (Cal Weathers), Pascal Sellem (Fillmore), Jacky Nercessian (Sergent), Marc Perez (Luigi), Marion Game (Lizzie), Guillaume Orsat (Mack), Michel Dodane (Shérif et Strip), Emmanuel Jacomy (Tex Dinoco), Danilo De Girolam (Guido), Pat Angeli (Bob Culasse), Philippe Chereau (Darell Cartrip), Jean Pierre Michael (Sterling), Mark Lesser (Hamilton), Jean-Paul Pitolin (River Scott), Philippe Catoire (Smokey), Marie-Christine Darah (Louise Nash) et Marie Vincent (Miss Fritter).

Histoire : Flash McQueen est l'un des plus grands coureurs de sa génération. Habitué des circuits, il a su au fil des années acquérir de l'expérience, lié des liens avec les autres coureurs et resté humble. Mais cette confortable routine va très vite être bouleversé par un nouveau rookie, qui ne souhaite qu'une chose détrôner Flash McQueen dont il pense qu'il a fait son temps...

Mon avis : A l'annonce de cette suite, je n'étais pas très emballée, et je me disais que les studios choisissaient une fois de plus la facilité. Bien entendu j'ai tout de même voulu vérifier par moi-même ce qu'il en était, et je m'attendais à une déception aussi importante que pour "Moi, Moche et Méchant 3". Tout d'abord, ce fut un grand plaisir de retrouver Flash McQueen sur les circuits. Puis j'ai été embarquée par l'histoire que j'ai adoré ! Il fallait bien qu'un jour, notre héros en passe par là, mais c'était tout de même un bon choix de scénario et une bonne construction de ce dernier. J'ai eu le sentiment qu'on revenait à l'esprit de la franchise et ce qui en avait fait son succès; Les graphismes sont également très chouettes, et on sent une évolution depuis le premier volet. Les scènes sur les circuits sont toujours aussi impressionnantes même si ça l'est moins que les vraies courses de stock car. J'ai également eu beaucoup de plaisir à retrouver certains personnages comme Martin bien sûr mais aussi Dock Hudson, Luigi, Guido ou encore Tex Dinoco. La bande original est également très plaisante, Randy Newman a fait une fois de plus du bon travail. Ce film est vraiment une très belle surprise, je m'attendais davantage à un flop qu'à un top. Pixar a su me prouver qu'ils étaient capable de faire renaître une franchise.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Babar roi des éléphants

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 avril 1999.

Réalisé par Raymond Jafelice, scénario d'Hasmi Giakoumis et Merle-Anne Ridley d'après l'oeuvre de Jean de Brunhoff et Laurent de Brunhoff, et musique de Greco Casadesus.

Doublage : Alexis Pivot (Babar enfant), Paul Nivet (Arthur enfant), Emmanuel Curtil (Babar adolescent), Bernard Bollet (Babar adulte), Philippe Dumat (Cornélius), Michel Muller (Marabou), Anne-Marie Haudebourg (la vieille dame), Nathalie Regnier (Céleste), Emmanuel Garijo (Arthur), Hervé Rey (Zéphyr), Isabelle Gazonnois (Mère de Babar, la malédiction), Régis Reuilhac (Vendeur), Frank-Olivier Bonnet (Pamir), Jean-Jacques Nervest (Rataxès), Michel Barbey (Philophage), Jean-Louis Rugarli (Garçon d'ascenseur), Raymonde Roland (Mère de Céleste, Girafe) et Michel Clainchy (Tailleur).

Histoire ; Avant de devenir le roi Babar que l'on connait tous, ce dernier a été un jeune éléphanteau. A cette époque, Babar grandissait auprès de sa mère dans la forêt. Une vie paisible en compagnie de ses deux amis ; Céleste et Arthur. Mais un jour, l'arrivée d'un chasseur va bousculer la vie de Babar et faire de lui ce qu'il est aujourd'hui, le roi des éléphants.

Mon avis : Quel enfant n'a pas été bercé par les histoires du roi Babar ? Que ce soit par les romans sortie en 1931 ou bien par la série animée des années 90. Babar est une grande part de mon enfance, et c'est en essayant de retrouver l'une de mes histoires favorites que je suis tombée sur ce film. Les personnages de cet univers sont toujours aussi attachant, les graphismes sont magnifiques et semblent d'une simplicité accessible. Replonger dans cet univers m'a beaucoup plus, retrouver certains décors, certains personnages, certaines musiques qui semblaient depuis longtemps oubliés. L'histoire de l'ascension de Babar est très intéressante, même si j'ai tellement lu le livre que mes souvenirs étaient intacts. Un univers qui ravira petits et grands, et qui reste intemporel !

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

M. Peabody et Sherman : les voyages dans le temps.

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 février 2014.

Titre original : Mr Peabody & Sherman.

Réalisé par Rob Minkoff, scénario de Craig Wright, Rob Minkoff, Jason Clark et Andrew Kurtzman d'après l'oeuvre de Jay Ward, et musique de Danny Elfman.

Doublage : Guillaume Gallienne (M. Peabody), Jules Timmerman (Shermann), Garance Pauwels (Penny Peterson), Frédéric Souterelle (Agamemnon), Salvatore Ingoglia (Leonard de Vinci), Omar Yami (Ay), Sami Bouzid (Carl), Vincent Ropion (Paul Peterson), Pauline Larrieu (Mme Grunion) et Marie-Eugénie Maréchal (Patty Peterson). 

Histoire : M.Peabody est la personne la plus intelligente au monde. Il est à la fois lauréat du prix Nobel, champion olympique, grand chef cuisinier... et il se trouve aussi être un chien ! Bien qu’il soit un génie dans tous les domaines, M. Peabody est sur le point de relever son plus grand défi : être père. Pour aider Sherman, son petit garçon adoptif, à se préparer pour l’école, il décide de lui apprendre l’histoire et construit alors une machine à voyager dans le temps. Les choses commencent à mal tourner quand Sherman enfreint les règles et perd accidentellement dans le temps Penny, sa camarade de classe.

Mon avis : Je n'avais pas pu voir ce film à sa sortie et j'avais hâte de le découvrir. J'ai beacoup aimé l'idée du scénario, celle de faire adopter un enfant par un chien et la découverte pour ce dernier de la responsabilité de père, même si l'idée et beaucoup moins exploité que celle des voyages temporels. Les graphismes sont chouettes, les personnages intéressants et l'idée sympathique. On passe un très bon moment devant ce film qui plaira aussi bien aux petits comme aux grands. A la fin, j'avais envie de découvrir la série originale dont le film est inspiré.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Sur la terre des dinosaures

Publié le par Emy Lee

Sortie le 18 décembre 2013.

Titre original : Walking with dinosaurs.

Réalisé par Neil Nightingale et Barry Cook, scénario de John Collee, et musique de Paul Leonard-Morgan.

Acteurs : Skyler Stone (Scowler), Charlie Rowe (Ricky) et Michael Leone (Zack).

Doublage : Emmanuel Curtil (Pachi), Xavier Fagnon (Alex), Boris Rehlinger (Roch) et Elisabeth Ventura (Juniper).

Histoire : Située il y a 70 millions d'années, au temps où les dinosaures régnaient en maitres sur terre, notre histoire suit les aventures de Patchi, le dernier né de sa famille. Sur le long chemin qui le mènera vers l’âge adulte, il devra survivre dans un monde sauvage et imprévisible, et faire face aux plus dangereux prédateurs. Quand son père est tué, le jeune Patchi, son grand frère Roch, et son amie Juniper sont séparés du reste de la horde pendant la grande migration. Désormais à la recherche des siens, le  trio va devoir surmonter de nombreux obstacles, et vivre une aventure palpitante au cours de laquelle Patchi va révéler son immense courage.

Mon avis : Toujours fan de dinosaures malgré mon âge avancée, j'avais envie de découvrir ce film sans attente particulière. Le film mélange film d'animation et prise de vue réelle, offrant des paysages magnifiques. Le film mélange documentaire et narration d'une histoire. Après une introduction inintéressante et qui n'apporte pas grand chose dans la suite du film, on fait un bon de 70 millions d'années pour découvrir le monde des dinosaures. Au travers de Patchi, on découvre la vie de troupeau et la communauté qui l'habite. Si la réalisation est plutôt sympas et l'idée de mélanger prise de vue réelle et animation reste toujours intéressante. Les dialogues sont une catastrophes ! Le doublage horrible !  La voix de Patchi et de l'oiseau m'ont insupporté dès le début. Dans mon souvenir, la série "Sur la terre des dinosaures" également produit par la BBC était bien meilleur. Je me suis donc assez vite ennuyée, l'histoire n'étant pas particulièrement intéressante, elle conviendra cependant au plus jeunes et le mélange avec un documentaire leur plaira certainement.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Moi, Moche et Méchant 3

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 juillet 2017.

Titre original : Despicable me 3.

Réalisé par Pierre Coffin, Kyle Balda et Eric Guillon, scénario de Cinco Paul et Ken Daurio, et musique d'Heitor Pereira.

Acteurs : Steve Carell (Gru), Kristen Wiig (Lucy), Trey Parker (Balthazar Bratt), Miranda Cosgrove (Margo), Dana Gaier (Edith), Nev Scharrel (Agnès), Pierre Coffin (Minions), Steve Coogan (Fritz), Julie Andrews (Maman de Gru), Jenny Slate Valérie De Vinci ), Andy Nyman (Clive le robot), Adrian Ciscato (Niko) et Steve Coogan (Silas De Lamolefès).

Histoire : Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point.

Mon avis : Je n'étais pas hyper emballée par la sortie d'un troisième volet, le second étant déjà bien en dessous du premier. Je m'attendais donc à une histoire réchauffée dans  le seule but de ne pas perdre la franchise. Cela s'est confirmé lors du visionnage, rien de bien original et assister à un Gru agent secret... c'est plutôt triste. Toutefois, j'ai fortement apprécié le nouveau vilain de cet opus, Balthazar Bratt. Certes il joue sur la corde de la nostalgie mais je l'ai trouvé tellement fun ! Ce qui n'est pas vraiment le cas du reste du film, plutôt insipide et réchauffé.On a le sentiment que les réalisateurs et scénaristes ont épuisés toutes leurs cartes !

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Tous en scène

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 janvier 2017.

Titre original : Sing.

Réalisation et scénario par Garth Jennings, et musique de Joby Talbot.

Doublage : Patrick Bruel (Buster Moon), Jenifer Bartoli (Rosita), Elodie Martelet (Ash), Sacha Perez (Johnny), Laurent Gerra (Gunter), Chloé Renaud (Meena), Loic Houdré (Norman), Frédéric Souterelle (Père de Johnny), Jean-Marc Charrier (Richard), Benoit Allemane (Grand-père de Meena) et Yann Sunberg (Lance).

Histoire : Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Mon avis : Que dire.... Je me suis laissée convaincre par la bande annonce à force de la visionner au cinéma. Le résultat est plutôt bon, on redécouvre des chansons que l'on connait par coeur revisité pour notre plus grand plaisir. Les personnages sont très attachants, j'ai une préférence pour la jeune Meena qui est tout bonnement ma chouchoute. Les voix sont justes impressionnantes, les personnages ont chacun une personnalités qui ne colle pas forcément avec leur voix. Chacun a des attentes différents et finalement chacun d'entre eux vont se révéler. Les graphismes sont superbes, tout comme l'animation, le scénario et la bande originale, on passe un très bon moment. Mon seul regret est peut-être qu'il y est finalement très peu de finaliste sélectionné.... Mais une fois que l'on connait la finalité, c'était peut être mieux ainsi. Un beau film d'animation que je vous recommande.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Your name

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 décembre 2016.

Titre original : Kimi no na wa.

Réalisation et scénario par Makoto Shinkai, et musique de Radwinps.

Doublage : Ryûnosuke Kamiki (Taki Tachibana), Mone Kamishiraishi (Mitsuha Miyamizu), Masami Nagasawa (Miki), Etsuko Ichihara (Hitoha), Kana Hanazawa (Professeur), Nobunaga Shimazaki (Tsukasa Fujii), Aoi Yuki (Sayaka Natori), Ryô Narita (Katsuhiko Teshigawara), Kaito Ishikawa (Shinta Takagi), Kanon Tani (Yotsuha Miyamizu), Masaki TErasoma (Toshiki Miyamizu), Sayaka Ohara (Futaha Miyamizu), Kazuhiko Inoue (Père de Taki) et Chafûrin (Père de Teshigawara).

Histoire : Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

Mon avis : Je ne suis pas une grande fan d'animation japonaise et par ailleurs je n'avais absolument pas prévu de visionner ce film. Seulement je commençais à avoir des retours positifs sur ce dernier ce qui a attiré ma curiosité. Je dois bien reconnaitre que les graphismes et l'animation sont superbe, on l'impression de voyager dans un autre monde. Tout en ayant envie de voyager dans ses contrées. La luminosité des dessins jouent également sur ce rendu c'est vraiment superbe. Après les premières minutes, j'avoue avoir eu un peu peur, ne comprenant pas bien vers quoi le réalisateur allait nous conduire, l'histoire étant assez floue. Ce sentiment est resté un bon moment, jusqu'à-ce qu'on apprenne finalement le pourquoi de ses changements de corps. Et je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à cela. Au travers de Taki et Mitsuha on va découvrir des paysages, une culture, des traditions... et en cela c'était très intéressant. J'ai davantage préféré le village de Mitsuha à l'effervescence de Tokyo. Le dénouement prend littéralement aux tripes, car sans s'en rendre vraiment on a fini par s'attacher aux personnages. Vraiment je me suis attendue à tout sauf à cela. J'aurais cependant aimé une fin bien différente (celle à laquelle je m'attendais), mais sinon c'était un très beau film d'animation. En revanche le visionner en VOSTFR n'était pas la meilleure des idées car il m'était difficile de décrocher des sous-titres et d'apprécier pleinement le film. Vraiment un très beau film d'animation, sans que le réalisateur se nomme Myazaki, j'ai ainsi pu en découvrir d'autres tout aussi bien.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Cool world

Publié le par Emy Lee

Sortie le 5 janvier 1994.

Réalisé par Ralph Bakshi, scénario de Michael Grais et Mark Victor, et musique de Mark Isham.

Acteurs : Gabriel Byrne (Jack Deebs), Brad Pitt (Frank Harris), Kim Basinger (Holli Woud), Michele Abrams (Jennifer Malley),Deirdre O'Connell (Isabelle Malley), Janni Brenn (Agatha Rose Harris) et Frank Sinatra (Lui-même).

Doublage : Gérard Rinaldi (Stress), Emmanuel Jacomy (Slash / Porte d'Holli), Michel Vigné (Bringue), René Morard (Dr Vincent Moustache / Mash / Super Jack Deebs) et Virginie Ledieu (Lonette / Bob).

Histoire : 1945, Frank Harris revient à Las Vegas après la seconde guerre mondial. Il retrouve sa mère et décide de profiter de la vie. Mais un accident de la circulation va tout changer.... Grâce au Dr Moustache, Frank est transporté dans un monde de dessin animé nommé "Cool World", il est loin de se douter de ce qui l'attend....

Mon avis : Au départ j'étais curieuse de découvrir ce film mélangeant prise de vue réel et animation, en m'attendant à un film plus adulte que Roger Rabbit... Et je pense que je vais encore garde ce film en référence car Cool World est une catastrophe. Si on enlève la beauté de Brad Pitt et Kim Basinger, il n'en reste pas grand chose. Enfant j'étais fan des cartoons, j'avoue l'être moins aujourd'hui mais trop d'effets cartoons tuent le cartoons.... Il y a un nombre incalculable de coups, de piano qui s'effondre et autre scènes de ce genre que cela en devient lassant. De plus je n'ai eu aucun intérêt pour le monde de Cool World, l'animation et les graphismes qui m'ont irrité les yeux ! J'ai eu envie d'arrêter dès les premières minutes. Je suis pourtant bon public, mais la rien n'a retenu mon attention. J'ai donc vite compris pourquoi le film était un peu tombé dans l'oubli et pourquoi je n'avais pu le découvrir plus tôt. Selon moi, un film à éviter.

1 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>