Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #romance tag

L'abominable vérité

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 août 2009.

Titre original : The ugly truth.

Réalisé par Robert Luketic, scénario de Karen McCullah Lutz, Kristen Smith, Nicole Eastman et Kristen Smith, et musique d'Aaron Zigman.

Acteurs : Katherine Heigl (Abby Richter), Gerard Butler (Mike Chadway), Bree Turner (Joy), Eric Winter (Colin), Nick Searcy (Stuart), Jesse D. Goins (Cliff), Cheryl Hines (Georgia), John Michael Higgins (Larry), Noah Matthews (Jonah), Bonnie Somerville (Elizabeth), John Sloman (Bob), Yvette Nicole Brown (Dori), Nathan Corddry (Josh), Allen Maldonado (Duane), Steve Little (Steve), Dan Callahan (Rick), Tess Parker (Bambi) et Arielle Vandenberg (Candi).

Histoire : Ambitieuse productrice de talk-show, Abby Richter se targue de pouvoir trouver instantanément une solution à n'importe quel problème. Le seul qu'elle n'a pas réussi à résoudre, c'est son célibat.
Lorsque le taux d'audience de son émission faiblit, Abby est obligée d'engager un nouvel animateur soi-disant expert en relations humaines, Mike Chadway. Dans l'émission, celui-ci traite de ce qui plaît vraiment aux hommes. Le choc est rude entre la jeune femme et ce provocateur odieux et macho. Le pire, c'est qu'il fait grimper l'audience et devient incontournable...

Mon avis : Une comédie romantique sympathique qui pour autant ne bouleverse pas les codes du genre. De fait, on en devine aisément les péripéties et la finalité. On passe un bon moment, mais on a connu plus drôle et plus attrayant, l'histoire est cousue de fil blanc et même le duo formé par Abby et Mike ne semble pas si improbable que cela. Pourtant je me souvenais avoir beaucoup rit à sa sortie, ce n'était clairement plus le cas aujourd'hui. Finalement une comédie romantique que l'on oublie assez vite.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Le choix de Sophie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 mars 1983.

Titre original : Sophie's choice.

Réalisation et scénarion par Alan J. Pakula, et musique de Marvin Hamlisch.

Acteurs : Meryl Streep (Sophie), Kevin Kine (Nathan Landau), Peter MacNicol (Stingo), Josef Sommer (Narrateur), Rita Karin (Yetta), Josh Mostel (Morris Fink), Marcell Rosenblatt (Astrid Weinstein), Robin Barlett (Lillian Grossman), Joseph Leon (Dr Blackstock), Günther Maria Halmer (Rudolf Hoess), Katharina Thalbach (Wanda), Moishe Rosenfeld (Moishe Rosenblum), Stephen D. Newman (Larry), Eugene Lipinski (Professeur polonais) et John Rothman (Libraire).

Histoire : Stingo, jeune écrivain âgé de vingt-deux ans, décide de venir s'installer à New York. Au vu des prix exorbitants des loyer, il se rabat sur une maison de famille au cœur de Brooklyn. Il va alors faire la connaissance d'un couple, Sophie et Nathan, ses voisins du dessus avec qui il va lier une forte amitié. Mais il est loin de connaitre toute la vérité sur l'histoire de ce couple très atypique.

Mon avis : Poétique, émouvant, magnifique et bouleversant ! Voici les mots que j'emploierais pour définir ce film. Au départ, on s'imagine un triangle amoureux entre Nathan, Sophie et Stingo. On a par ailleurs du mal à comprendre cette relation si particulière qu'on les trois jeunes gens. Mais cette "romance" n'est que la partie émergée de l'iceberg, car Nathan et Sophie ont chacun un lourd secret, qu'il est difficile de percer. Nous vivons cette histoire au travers du jeune Stingo, qui va peu à peu faire tomber les barrières de Sophie et de l'entourage de Nathan pour en apprendre la triste vérité. Il y a beaucoup d'amour entre les personnages et cela se ressent dans les images et le scénario, même si par moment on a des difficultés à le définir. Si la réalisation, le scénario, les décors, les costumes ou encore la bande originale sont magnifiques, travailler et mettent du sens à cette histoire, le meilleur est certainement le jeu de Meryl Streep qui nous démontre une fois de plus qu'elle est une brillante actrice. Et tout cela, sans évincer ses partenaires Kevin Kline et Peter MacNicol, qu'elle va simplement sublimer par sa douceur et sa prestance. J'ai été bluffée par ce film qui va faire partie de mes coups de cœur.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Jerry Maguire

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 mars 1997.

Réalisation et scénario par Cameron Crowe, et musique de Nancy Wilson.

Acteurs : Tom Cruise (Jerry Maguire), Cuba Gooding Jr (Rod Tidwell), Renée Zellweger (Dorothy Boyd), Kelly Preston (Avery Bishop), Jerry O'Connell (Frank Cushman), Jay Mohr (Bob Sugar), Bonnie Hunt (Laurel Boyd), Regina King (Marcee Tidwell), Jonathan Lipnicki (Ray Boyd), Eric Stoltz (Ethan Valhere), Mark Pellington (Bill Dooler), Beau Bridges (Matt Cushman), Todd Louison (Chad, Nanny), Jeremy Suarez (Tyson Tidwell) et Jared Jussim (Dicky Fox).

Histoire : Riche, beau et célèbre, Jerry Maguire, agent des stars du sport américain, l'est. Mais sa vie mondaine et factice lui pèse, et une nuit il se remet en question dans une note qu'il rédige, où il tente de définir le sens qu'il voudrait donner à sa vie. Cette profession de foi va provoquer son licenciement et tous ses amis vont le trahir. Seule Dorothy, son assistante, et Rod, un footballeur facétieux, vont lui rester fidèles.

Mon avis : Certainement l'un des films les plus intéressants de la carrière de Tom Cruise, qui n'était pas toujours l'acteur des films d'actions dans lequel on le connait trop aujourd'hui. Au-delà de nous faire découvrir les coulisses et le quotidien des agents sportifs, Jerry Maguire traite de la déshumanisation des entreprises laissant place au profit. Et comment un homme est prêt à changer ses pratiques. Même si finalement il n'avait pas souhaité cela, ça lui a permis d'avoir un bon coup de pied au cul et de reprendre sa vie en main selon des valeurs qui lui corresponde. Ainsi le scénario est très bien construit, montrant au fil des images la remise en question et l'évolution de Jerry Maguire autant sur le plan professionnel que personnel. On s'attache très facilement aux personnages entourant Jerry et on déteste également tout ceux qui l'ont banni. Le casting de ce film m'impressionne toujours, Tom Cruise est éblouissant dans ce rôle qui lui va comme un gant. Cuba Gooding Jr est génial et Renée Zellwegger, bien qu'ayant un personnage naïf est extra. Vraiment un très beau film que je vous recommande si vous ne l'avez toujours pas découvert.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Vous avez un message

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 janvier 1999.

Titre original : You've got mail.

Réalisé par Nora Ephron, scénario de Delia Ephron et Nora Ephron, et musique e George Fenton.

Acteurs : Tom Hanks (Joe Fox), Meg Ryan (Kathleen Kelly), Parker Posey (Patricia Eden), Jean Stapleton (Birdie), David Chappelle (Kévin Scanlon), Steve Zahn (George Pappas), Dabney Coleman (Nelson Fox, Greg Kinnear (Frank Navasky), Heather Burns (Christina), John Randolph (Schuyler Fox), Deborah Rush (Veronica Grant), Halle Hirsh (Annabelle Fox), Michael Badalucco (Charlie), Veanne Cox (Miranda Margulies), et Bruce Jay Friedman (Vince Mancini).

Histoire : Depuis plusieurs années, Kathleen fait vivre la librairie familiale "The shop around the corner", tout comme sa mère avant elle. Une librairie pour enfants ayant beaucoup de succès. Depuis plusieurs semaines, Kathleen échange par mail avec un homme virtuel qui commence à tenir une place importante dans sa vie. Alors que l'on pourrait croire à la formation d'une idylle, Kathleen doit se battre contre un concurrent de poids, la librairie Fox Books venu s'installer en face de sa boutique.

Mon avis : Au début du film, on ne peut pas s'empêcher de comparer avec "Nuits Blanche à Seattle", est-ce en raison de la présence du duo Hanks/Ryan ? ou bien sur la trame qui semle prendre le même chemin ? On fini toutefois par passer à autre chose et apprécier le film pour ce qu'il est. Le scénario m'a beaucoup plut, malgré ses allures simpliste. Il est efficace, l'histoire nous captive du début à la fin. La réalisation est également sympathique même si elle n'a rien d'exceptionnelle. La bande originale est également sympas, je n'avais pas l'impression qu'elle était si enjouée, et la musique thème est vraiment jolie. Le point fort, c'est évidemment le casting qui va parler à tous les nostalgiques. Un bonheur de retrouver Tom Hanks et Meg Ryan, dans un film qui leur convient bien.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Allo maman ici bébé

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 avril 1990.

Titre original : Look who's talking.

Réalisé par Amy Heckerling, scénario d'Amy Heckerling, et musique de David Kitay.

Acteurs : John Travolta (James), Kristie Alley (Molly), George Segal (Albert), Jason Schaller (Mickey), Olympia Dukakis (Rosie), Abe Vigoda (Grand-père), William B. Davis (Doctor) et Don S. Davis (Dr Fleisher).

Doublage : Bruce Willis (Mickey).

Histoire : Molly est comptable, elle entretien depuis des années un relation avec un de ses clients. Un homme marié, qui ne semble pas vouloir quitter sa femme. Molly tente de quitter Albert, mais se retrouve enceinte de ce dernier. Croyant au renouveau de cette relation, elle fait toutefois croire à son entourage à une insémination. Mais peu de temps avant la naissance de Mickey, Molly apprend qu'Albert a enfin quittée sa femme... pour sa décoratrice. Elle va devoir élever seul son enfant avec l'aide d'un baby-sitter pas comme les autres...

Mon avis : Certainement un de mes films cultes, j'ai du le regarder des dizaines de fois sans m'en lasser, et je le connais quasiment par cœur. Mais je l'ai découvert pour la première fois avec les voix originales et je dois reconnaitre qu'imaginer Bruce Willis dans la peau de Mickey, était plutôt drôle. J'adore le duo formé par John Travolta et Kristie Alley, c'est d'ailleurs par ce film que je les ais découvert tous les deux. En soit, il n'y a rien de bien original, si ce n'es quelques plans bien trouvés. On rit beaucoup, notamment grâce aux remarques de Mickey mais aussi par quelques frasques de John Travolta. Je passe toujours un très bon moment devant ce film, qui restera très certainement le film de mon enfance.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le redoutable

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 septembre 2017.

Réalisation et scénario par Michel Hazanavicius d'après l’œuvre d'Anne Wiazemsky.

Acteurs : Louis Garrel (Jean-Luc Godard), Stacy Martin (Anne Wiazemsky), Bérénice Béjo (Michèle Rosier), Micha Lescot (Bambam), Grégory Gadebois (Cournot), Jean-Pierre Gorin (Félix Kysyl), Eric Marcel (Conférencier) et Marc Brun-Adryan (Journaliste).

Histoire : Paris 1967. Jean-Luc Godard, le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu'il aime, Anne Wiazemsky, de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants, ils se marient. Mais la réception du film à sa sortie enclenche chez Jean-Luc une remise en question profonde. Mai 68 va amplifier le processus, et la crise que traverse Jean-Luc va le transformer profondément passant de cinéaste star en artiste maoiste hors système aussi incompris qu'incompréhensible.

Mon avis : On passe un très bon moment devant ce nouveau film de Michel Hazanavicius. Le redoutable nous fait passer par diverses émotions, mais surtout on rit, beaucoup, des scènes incongrus comme le trajet en voiture de 700 km avec prises de têtes en rafales, des répliques de Louis Garrel ou encore des fameuses chutes de lunettes qui deviennent presque logique. Je ne sais que dire de plus, les décors sont superbes, tout comme les costumes. La réalisation plaisante, nous offrant quelques plans fort sympathiques, la construction du scénario plutôt réussi ou encore le jeu de Louis Garrel et de Stacy Martin qui nous font oublier tous les autres personnages. Je ne peux que vous recommander ce film !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Bye Bye Love

Publié le par Emy Lee

Sortie le 10 septembre 2003.

Titre originale : Down with love.

Réalisé par Peyton Reed, scénario de Dennis Drake et Eve Ahlert, et musique de Marc Shaiman.

Acteurs : Renée Zellweger (Barbara Novak), Ewan McGregor (Catcher Block), Sarah Paulson (Vicky Hiller), David Hyde Pierce (Peter MacMannus), Tony Randall (Theodore Banner), Melissa George (Elkie), Ivana Milicevic (Yvette), Jeri Ryan (Gwendolyn), Timothy Omundson (R.J.), Michael Ensign (J.R.), John Aylward (E.G.), Marc Shaiman (Pianiste), Matt Ross (J.B.) et Jack Plotnick (Maurice).

Histoire : Dans les années soixante, Barbara Novak, auteur américain, publie son nouveau livre dans lequel elle explique aux femmes la clé du bonheur : le sexe sans amour. Un vent de panique se répand chez les hommes tandis que les femmes prennent le message de Barbara à la lettre : celle-ci devient de ce fait l'icône de la gente féminine et le cauchemar des hommes. Cependant, Catcher Block, journaliste, star dans son milieu et tombeur de ces dames, décide de séduire Novak pour lui prouver qu'elle se trompe et ainsi rétablir la "suprématie" masculine. Mais qui succombera au charme de l'autre le premier ?

Mon avis : J'avais découvert ce film il y a déjà quelques années, j'avais beaucoup aimé son ambiance année soixante, ses décors, et la façon théâtrale dont avait été tourné le film. Mais étrangement je n'avais aucun souvenir du reste. J'avais donc hâte de le visionner à nouveau et de découvrir ce qui m'avait tant plût. J'ai été conquise du début à la fin, l'histoire est intéressante et je n'ai pas vu venir la chute même si on reste dans un film américain avec un happy end à la clé. J'ai beaucoup aimé le jeu des acteurs, Renée Zellweger et Ewan McGregor sont tous deux très convaincants et j'ai adoré leur duo. Je suis toujours aussi emballée par les décors et les costumes qui sont superbes. En résumé, replonger dans ce film a été un pur plaisir, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Novak et Block !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le lauréat

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 septembre 1968.

Titre original : The graduate.

Réalisé par Mike Nichols, scénario de Calder Willingham et Buck Henry d'après l’œuvre de Charles Webb, et musique de Dave Grusin et Paul Simon.

Acteurs : Anne Bancroft (Mme Robinson), Dustin Hoffman (Benjamin Braddock), Katharine Ross (Elaine Robinson), William Daniels (M. Braddock), Elizabeth Wilson (Mme Braddock), Murray Hamilton (M. Robinson), Norman Fell (M. McCleery), Brian Avery (Carl Smith), Walter Brooke (M. McGuire), Marion Lorne (Miss DeWitte), Buck Henry (Réceptionniste de l'hôtel) et Alice Ghostley (Mme Singleman).

Histoire : Benjamin Braddock, un étudiant fraîchement diplômé, ne sait pas quoi faire de son avenir. Lors d'une soirée mondaine chez ses parents où il vagabonde, il fait la connaissance de Mrs Robinson, l'épouse du patron de son père. La femme, d'âge mûr, entreprend de séduire le garçon et y parvient très rapidement. Benjamin découvre les joies du sexe et profite de la situation du haut de ses 21 ans. Mais les choses se compliquent lorsque Monsieur Robinson demande à Benjamin de sortir avec Elaine, sa fille. Le jeune homme accepte et en tombe amoureux, s'attirant par la même occasion les foudres de Mrs Robinson. Cette dernière, folle de jalousie, décide d'empêcher leur union en proposant sa fille en mariage à un autre homme.

Mon avis : Si le film a fait beaucoup de bruit à sa sortie en 1967, aujourd'hui le scénario nous paraît presque banal. J'avais entendu parler de ce film considéré comme culte et dont on fait souvent référence dans le monde du cinéma, pour autant je me suis passablement ennuyée. Je n'arrive pas à définir mes attentes lors du visionnage mais certainement pas à cela. On peut toutefois remercier le réalisateur qui nous offre des plans plus qu'intéressant. Le jeu des acteurs est également à souligner et notamment la première apparition de Dustin Hoffman qui lui vaux une nomination aux oscars. Mais je dois reconnaitre que je n'ai pas été emballée par le scénario qui nous dépeint un Benjamin Braddock complétement paumé qui découvre les joies de la sexualité avec une femme mûre. On devine aisément les péripéties et la chute. On a le sentiment que les différents éléments : le fait que Benjamin n'est pas maître de ses choix, qu'on le pousse dans les bras de Mme Robinson puis de sa fille, qu'on le motive à faire partie de différentes affaires... Sont tout à fait normale pour l'époque alors que justement se sont les éléments qui ont choqués à l'époque en plus de la relation entre Benjamin et Mme Robinson. J'ai toutefois été conquise par la bande originale interpréter par Simon et Garfunkel, qui apporte une touche importante au récit. Même si je me suis ennuyée lors du visionnage, je dois reconnaitre qu'il m'interpelle davantage avec le recul.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Tootsie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 02 mars 1983.

Réalisé par Sydney Pollack, scénario de Larry Gelbart, Barry Levinson, Elaine May, Murray Schisgal, Robert Garland et Don McGuire d'après l’œuvre de Larry Gelbart et Don McGuire, et musique de Dave Grusin.

Acteurs : Dustin Hoffman (Michael Dorsey / Dorothy Michaels), Jessica Lange (Julie Nichols), Teri Garr (Sandy Lester), Bill Murray (Jeff Slater), Charles Durning (Les Nichols), Dabney Coleman (Ron), Sydney Pollack (George Fields), George Gaynes (John Van Horn), Geena Davis (April), Doris Belack (Rita), Ellen Foley (Jacqui), Peter Gatto (Rick), Lynne Thigpen (Jo) et Ronald L. Schwary (Phil Weintraub).

Histoire : Michael Dorsey est acteur exigeant, qui désespère de décrocher le rôle de sa carrière. Connu dans le milieu comme un trouble fête, il a de plus en plus de mal à trouver des rôles. Lorsque son agent lui fait comprendre cette réalité, Michael Dorsey pense que le rôle de sa vie et de se glisser dans la peau d'une femme et de décrocher un rôle dans un télé crochet...

Mon avis : Attention film culte! Lorsque Dustin Hoffman décide de se transformer en femme, cela nous donne "Tootsie" et on en est ravi ! Il faut dire que le film soulève plusieurs problématique : l'égocentrisme, le chômage, la condition des femmes et bien d'autres. Si Michael Dorsey, blessé dans son ego, se lance dans ce projet, c'est avant tout pour prouver à ses pairs qu'il est un grand acteur. A aucun moment, il ne pense au conséquence de cette double vie sur lui mais également sur son entourage. Et c'est justement ce qui rend ce flm humain. Si on apprécie peu Michael Dorsey, on s'attache très vite à son double féminin, Dorothy Michaels. Son répondant en fait son charme, et on vit ses aventures avec beaucoup d'enthousiasme. Et effectivement, à la fin on se dit que le plus dur pour un acteur est certainement de tenir un rôle féminin (et inversement) car il faut arriver à oublier la personne derrière le costume, ce qu'à réussi à faire Dustin Hoffman. On fini par croire que ce sont deux personnages entièrement distinct et pourtant on est régulièrement confronté à la réalité. Hormis la prestation de Dustin Hoffman, le film nous offre un scénario prenant et un casting de choix : Bill Murray, Jessica Lange ou encore Geena Davis. J'ai visionné ce film des dizaines de fois, et j'ai eu l'impression de découvrir son casting pour la première fois ! La bande originale est également intéressante, j'avoue être fan du thème abordé pour Dorothy Michaels. Un film que je vous recommande fortement, si vous n'avez pas encore eu la chance de le découvrir.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Il reste du jambon ?

Publié le par Emy Lee

Sortie le 27 octobre 2010.

Réalisation et scénario par Anne Depetrini, et musique d'Akhenaton.

Acteurs : Ramzy Bedia (Djalil Boudaoud), Anne Marivin (Justine Lacroix), Marie-France Pisier (Nicole Lacroix), Mohame Fellag (Mahmoud Boudaoud), Biyouna (Houria Boudaoud), Jean-Luc Bideau (Charles Lacroix), Géraldine Nakache (Sophie), Leïla Bekhti (Anissa), Arnaud Henriet (Mathieu), Alex Lutz (Benoit), Frank Bellocq (Pierre), Franc Bruneau (Gilles Versailles) et Baya Rehaz (Samira).

Histoire : Lorsque Justine Lacroix, charmante journaliste télé cantonnée à la rubrique « chiens écrasés » rencontre un séduisant chirurgien urgentiste, c’est tout de suite le coup de foudre…Et le début d’une grande histoire d’amour. La jolie blonde parisienne et le grand brun de Nanterre deviennent vite inséparables, mais il y’a juste un petit détail que Justine a oublié de prendre en compte : l’homme qu’elle aime est… Arabe, enfin « Français issu de l’immigration ». Un détail pour Justine et Djalil mais pas pour leurs familles respectives, les Lacroix et les Boudaoud…

Mon avis : Que dire... les mots me manquent... Au début, l'histoire semblait posée, construite et intéressante. Et puis, il y a eu un revirement de situation qui a totalement changé la donne... Je ne saurais l'expliqué, mais en une seconde on est tombé dans les clichés, ce qui était peu prévisible sur les débuts. De fait, le film n'a ni queue ni tête, malgré un casting de choix qui sauve un peu le film. On reconnait aisément la griffe d'Akhenaton dans la bande originale, qui n'est pas déplaisante. Le film aurait pu être bien meilleur, sans tomber dans les clichés, qui m'ont fortement dérangés.

2 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>