Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OSS 117, Le Caire nid d'espion

Publié le par Emy Lee

Sortie le 19 avril 2006.

Réalisé par Michel Hazanavicius, scénario de Jean-François Halin et Michel Hazanavicius d'après l'oeuvre de Jean Bruce, et musique de Ludovic Bource et Kamel Ech-Cheikh.

Acteurs : Jean Dujardin (OSS 117 / Hubert Bonisseur de la Bath), Bérénice Bejo (Larmina El Akmar Betouche), Aure Atika (Princesse Al Tarouk), Philippe Lefebvre (Jack Jefferson), Richard Sammel (Moeller) Abdallah Moundy (Slimane), Constantin Alexandrov (Setine), Saïd Amadis (Porte Parole égyptien), Laurent Bateau (Gardenborough), Claude Brosset (Armand Lesignac), François Damiens (Raymond Pelletier), Youssef Hamid (Imam), Arsène Mosca (Loktar) et Eric Prat (Plantieux).

Histoire : Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d'espions. Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du Roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, secte religieuse qui veut prendre le pouvoir. Le Président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l'ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117.

Mon avis : J'avais beaucoup aimé le film à sa sortie et je n'étais pas sûre de l'avoir revu depuis. Je me suis donc lancé dans son visionnage avec beaucoup de plaisir. Malheureusement je n'ai pas réussi à retrouver ce qui m'avait plût dans ce film, si ce n'est les costumes et les décors des années 50 que j'ai adoré. Pourtant je me souviens avoir beaucoup ris et ressortie quelques dialogues du film, aujourd'hui il m'a à peine sortie un sourire. Pourtant l'idée à du potentiel, un espion aux antipodes de James Bond, un poil sexiste et rasciste. On a du mal à l'imaginer au vu des codes de l'espionnage cassé par ce film. Pour autant la réalisation est intéressante, le scénario bien construit, j'ai passé un bon moment devant cette histoire. Mais ce n'est pas un film sur lequel je m'arrêterais à nouveau.

2,5 étoiles.

Commenter cet article