Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #thriller - polar - espionnage tag

Copland

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 octobre 1997.

Titre original : Cop Land.

Réalisation et scénario par James Mangold, et musique d'Howard Shore et Bruce Springsteen.

Acteurs : Sylvester Stallone (Shérif Freddy Heflin), Robert de Niro (Lt Moe Tilden), Harvey Keitel (Ray Dolan), Ray Liotta (Gary "Figgsy" Figgis), Peter Berg (Joey Randne), Janeane Garofalo (Députée Cindy Bretts), Robert Patrick (Jack Duffy), Annabella Sciorra (Liz Randone),Cathy Moriarty (Rose Donlan), Michael Rapaport (Murray Babitch), Noah Emmerich (Bill Gelster), John Spencer (Joe Crasky), Frank Vinccent (Lassaro), Malik Yoba (Carson), Edie Falco (Berta), Paul Calderon (Hector-Medic) et Deborah Harry (Delores).

Histoire : À Garrison, dans le New Jersey, les flics new-yorkais font régner la loi - leur loi. Cette ville de banlieue, surnommée « Cop Land », sert de cité-dortoir aux policiers du NYPD. Freddy Heflin, le shérif local, a toujours rêvé d'être des leurs, mais il est sourd de l'oreille droite. On lui accorde tout juste le droit de régler la circulation ! Jusqu'au jour où... Murray « Superboy » Babitch, un jeune officier de police commet une bavure. Refusant de laisser plonger leur collègue, les résidents le couvrent et le font « disparaître ». La tension monte lorsque Moe Tilden des Affaires Internes est dépêché sur place. Il soupçonne rapidement la mise en scène policière et s'efforce de rallier Freddy à son enquête. Fatigué et résigné, celui-ci adopte une attitude passive. Entre la femme dont il est secrètement amoureux, les hommes qu'il admire et la justice dont il est le représentant, le shérif va devoir choisir...

Mon avis : Je suis tombée sur ce film un peu par hasard, j'ai même longuement hésité à le regarder car je m'attendais à un film de bourrin et j'en avais pas forcément envie à ce moment précis. Finalement je l'ai continué et j'ai bien fais. Ne serait-ce que pour le casting : Sylvester Stallone, Harvey Keitel ou encore Robert De Niro. L'histoire est captivante, on veut à tout prix savoir la suite des intrigues et la finalité et tout cela dans une ambiance très sombre. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas été aussi captivée par un film du genre depuis des années. D'ailleurs les mots me manquent pour préserver les intrigues et pour exprimer ma critique. Malgré mon intérêt pour le film, j'ai trouvé qu'il souffrait parfois de quelques longueurs. Qui ne sont pour autant pas dommageable au film. Je ne vois rien à ajouter, si ce n'est de vous le conseiller fortement !

4 étoiles 

Voir les commentaires

Cartel

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 novembre 2013.

Titre original : The counselor.

Réalisé par Ridley Scott, scénario de Cormac McCarthy, et musique de Daniel Pemberton.

Acteurs : Michael Fassbender (Avocat), Penélope Cruz (Laura), Cameron Diaz (Malkina), Javier Bardem (Reiner), Brad Pitt (Westray), Rosie Perez (Ruth), Toby Kebbell (Tony), Bruno Ganz (Diamantaire), Edgar Ramirez (Prêtre), Richard Cabral (Jeune Biker), Emma Rigby (Copine de Tony), Rubén Blades (Jefe), Fernando Cayo (Abogado), Chris Obi (Garde du corps Malkina) et Dean Norris (Acheteur).

Histoire : La descente aux enfers d’un avocat pénal, attiré par l’excitation, le danger et l’argent facile du trafic de drogues à la frontière américano-mexicaine. Il découvre qu’une décision trop vite prise peut le faire plonger dans une spirale infernale, aux conséquences fatales.

Mon avis : Le casting de ce film me faisait énormément d'oeil, comment passer à côté. Pourtant on ne le dira jamais assez, grand casting n'est pas un gage de qualité et je dois avouer que je ne me suis pas du tout intéressé à ce film. Les images défilaient et je décrochais au fur et à mesure. Est-ce que je n'étais pas dans de bonnes dispositions pour visionner ce film ? Avais-je un manque d'intérêt pour le sujet ? Je ne saurais répondre à la question, en tout cas je l'ai trouvé très long et sans grand intérêt malgré les performances des acteurs qui sont toutefois très intéressantes.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Rebecca

Publié le par Emy Lee

Sortie le 22 mai 1947.

Réalisé par Alfred Hitchcock, scénario de

Acteurs : Joan Fontaine (Mme de Winter), Laurence Olivier (George Fortescu Maximillian de Winter), Dame Judith Anderson (Mme Danvers),Florence Bates (Edyth Van Hooper), George Sanders (Jack Favell), Nigel Bruce (Major Giles Lacy), C. Aubrey Smith (Colonel Julyan), Gladys Cooper (Beatrice Lacy), Reginald Denny (Frank Crawley), Leonard Carey (Ben), Leo G. Carroll (Dr Baker), Edward Fielding (Frith), Forrester Harvey (Chalcroft), Lumsden Hare (Tabbs), Philip Winter (Robert) et Alfred Hitchcock (Homme à côté de la cabine téléphonique).

Histoire : Il y a un an, M. de Winter a perdu sa femme Rebecca, emportée par la mer. Alors qu'il séjourne à Monte-Carlo, il fait la rencontre de la future Mme de Winter, qui est à l'opposée de sa défunte femme. Souhaitant reconstruire sa vie avec cette dernière, il décide de retourner vivre dans la maison familiale de Manderley. Seulement l'ombre de Rebecca n'est jamais bien loin ce qui met mal à l'aise la jeune femme, notamment face à l'ancienne gouvernante, Mme Danvers, qui était très proche de Rebecca. Elle ne cessera de pousser la jeune femme au départ. Mais un événement va venir chambouler Manderley !

Mon avis : Fan inconditionnelle de Hitchcock, on m'avait fortement conseillé ce film. En le voyant programmé sur Arte j'étais donc très pressée de le découvrir. J'ai été bluffée par le jeu de Joan Fontaine et Laurence Olivier, que je découvrais pour la première fois à l'écran. Un duo fonctionnant parfaitement à l'écran, nous entraînant dans une histoire dont on en mesure pas le tournant. En revanche j'ai été beaucoup moins emballée par le scénario, du moins au début. Je trouvais le film plutôt plat, sans grand intérêt, si ce n'est l'ombre de cette Rebecca qui s'impose dans chaque scène. Je me demandais bien où était l'empreinte du maître du suspens,  avait-il viré histoire romantique sur la fin de sa carrière.... Et après une bonne heure d'ennui à me demander où le réalisateur voulait nous emmener l'intrigue tombe ! Quel génie ! Je n'ai pas réussi à quitter l'écran tellement j'étais captivé par ce revirement dans l'histoire. Le début très long, n'était que la mise en place de l'histoire et des personnages. Une fin grandiose ! Une oeuvre une nouvelle fois magnifique du maître ! Et comme d'autres avant moi, je recommande vivement ce film mélangeant romance et intrigue ! 

5 étoiles.

 

Voir les commentaires

Split

Publié le par Emy Lee

Sortie le 22 février 2017.

Réalisation et scénario par M. Night Shyamalan, musique de West Dylan Thordson.

Acteurs : James McAvoy (Kévin), Anya Taylor-Joy (Casey Cooke), Betty Buckley (Dr Karen Fletcher), Haley Lu Richardson (Claire Benoit), Jessica Sula (Marcia), Brad William Henke (Oncle John), Sebastian Arcelus (Père de Casey), Neal Huff (Père de Claire), Izzie Coffey (Casey à cinq ans), Robert Michael Kelly (Joe) et Rosemary Howard (Mère de Kevin).

Histoire : Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Mon avis : J'attendais ce film avec impatience depuis que la promo a commencé. L'idée d'utiliser les personnalités multiples au sein d'un thriller de cette manière me donnait encore plus envie de le découvrir. Le film a totalement répondu à mes attentes, voir plus sur certains points mais je suis tout de même sortie de la salle déçue. Après avoir visionné la bande annonce, je m'attendais à avoir peur. Mais je n'ai pas eu un frisson et je suis restée sur ma faim avec ce point. Je n'ai pas été aussi emballer par le film que j'aurais pu le croire, pourtant j'ai adoré le personnage de Kévin et je me suis attachée à certaine de ses personnalités. L'histoire de Casey était plus qu'intéressante et rajoutait un plus à ce scénario. Après il y a des facilités que l'on devine, pas de grosses surprises. Je suis restée bête à la scène finale, avec la sensation que le film n'était pas complet. Le réalisateur m'avait fait saliver sur la fin, qu'il disait difficilement devinable, hormis le cliffhanger, il n'y avait rien de surprenant (et encore il m'a rendu encore plus interrogative que je ne l'étais déjà). Toutefois, je tiens à souligner la merveilleuse prestations de James McAvoy, je pense qu'on est tous unanime sur cette question, son jeu est excellent et il arrive à nous faire oublier le personnage précédent avec une certaine aisance. Moi qui ne le connaissait que très peu, il m'a donné ici envie de m'intéresser davantage à sa carrière. Malgré ma déception, je vous invite à le voir, un bon thriller comme on en avait pas vu depuis longtemps qui aurait mérité d'être un peu plus angoissant.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Nocturnal Animals

Publié le par Emy Lee

Sortie le 4 janvier 2017.

Réalisation et scénario par Tom Ford d'après l'oeuvre d'Austin Wright, et musique d'Abel Korzeniowski.

Acteurs : Amy Adams (Susan Morrow), Jake Gyllenhaal (Edwards Sheffield / Tony Hastings), Michael Shannon (Bobby Andes), Aaron Taylor-Johnson (Ray Marcus), Isla Fisher (Laura Hastings), Ellie Bamber (India Hastings), Armie Hammer (Hutton Hammer), Karl Glusman (Lou), Robert Aramayo (Turk), Laura Linney (Anne Sutton), Andrea Riseborough (Alessia), Michael Sheen (Carlos), India Menuez (Samantha Morrow), Imogen Waterhouse (Chloé) et Zawe Ashton (Alex).

Histoire : Susan Morrow, une galeriste d’art de Los Angeles, s’ennuie dans l’opulence de son existence, délaissée par son riche mari Hutton. Alors que ce dernier s’absente, encore une fois, en voyage d’affaires, Susan reçoit un colis inattendu : un manuscrit signé de son ex-mari Edward Sheffield dont elle est sans nouvelles depuis des années. Une note l’accompagne, enjoignant la jeune femme à le lire puis à le contacter lors de son passage en ville. Seule dans sa maison vide, elle entame la lecture de l’oeuvre qui lui est dédicacée. Dans ce récit aussi violent que bouleversant, Edwards se met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille aux prises avec un gang de voleurs de voiture ultra violents, mené par l’imprévisible Ray Marcus. Après lui avoir fait quitter la route, le gang l’abandonne impuissant sur le bas-côté, prenant sa famille en otage. Ce n’est qu’à l’aube qu’il parvient au commissariat le plus proche, où il est pris en charge par le taciturne officier Bobby Andes . Un lien fort va se créer entre les deux hommes, et lier leurs destins dans la poursuite des suspects, coupables d’avoir donné vie au pire des cauchemars de Tony. Susan, émue par la plume de son ex-mari, ne peut s’empêcher de se remémorer les moments les plus intimes qu’ils ont partagés. Elle trouve une analogie entre le récit de fiction de son ex-mari et ses propres choix cachés derrière le vernis glacé de son existence. Au fur et à mesure de la progression du roman, la jeune femme y décèle une forme de vengeance, qui la pousse à réévaluer les décisions qui l’ont amenée à sa situation présente, et réveille une flamme qu’elle croyait perdue à jamais.

Mon avis : Je suis allée voir ce film un peu par hasard, j'en avais très peu entendu parler et je ne savais pas à quoi m'attendre. Pourtant, j'ai très vite été embarqué dans cette histoire en tentant de déceler les moindres détails. Petit à petit on délaisse la réalité pour la fiction, je me suis passionnée pour le roman d'Edward et de fait n'ai pas spécialement prêté attention aux éléments troublant Susan. Du coup, je n'ai pas forcément compris ce qui la mettait dans tous ses états. Toutefois j'ai pu en capter certains, et ce lien entre fiction est réalité était très intéressant. La réalisation de Tom Ford était très intéressante, il nous plonge dans son univers en sublimant ses personnages, malgré des scènes parfois déroutantes on y trouvait une certaine poésie dans l'image. Le casting est grandiose, Amy Adams est magnifique, et joue parfaitement une Susan troublée et désorientée, remettant en question ses choix de vies par le biais du roman. Jake Gyllenhaal est impressionnant, il nous prouve une fois de plus l'étendu de son talent. Et j'ai adoré Aaron Taylor-Johnson qui joue parfaitement Ray, en apportant ce petit plus. La bande original est également magnifique, à la fois belle et angoissante. Ce film est une très belle découverte, je regrette de ne pas avoir tout déceler et ainsi avoir eu le sentiment d'un point final brutal ! Je serais tentée de le revoir une seconde fois pour pouvoir davantage l'apprécier et je pense lire le roman d'ici quelques temps.

4 étoiles.

Voir les commentaires

La mécanique de l'ombre

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 janvier 2017.

Réalisé par Thomas Kruithof, scénario d'Yann Gozlan et Thomas Kruithof, et musique de Grégoire Auger.

Acteurs : François Cluzet (Duval), Denis Podalydès (Clément), Sami Bouajila (Labarthe), Simon Abkarian (Gerfaut), Alba Rohrwacher (Sara), Philippe Resimont (De Grugy), Daniel Hanssens (Albert), Bruno Georis (Bras droit de Labarthe) et Nader Farman (Al-Shamikh).

Histoire : Deux ans après un « burn-out », Duval est toujours au chômage. Contacté par un homme d’affaire énigmatique, il se voit proposer un travail simple et bien rémunéré : retranscrire des écoutes téléphoniques. Aux abois financièrement, Duval accepte sans s’interroger sur la finalité de l’organisation qui l’emploie...

Mon avis : Je n'avais pas beaucoup d'attente pour ce film, la bande annonce m'avait donné envie d'en savoir plus sur les personnes qui embauche Duval et le pourquoi de ses écoutes téléphoniques. J'ai personnellement trouvé qu'il n'allait pas au bout des choses et qu'il manquait beaucoup d'éléments à cette histoire. Certes on apprend enfin comment Duval avait été recruté et l'influence des services secrets dans la politique, mais rien de bien nouveau sous le soleil. On nous place à un moment donné de l'histoire et on l'arrête sans grande explication, ni résolution. Duval reprend son train train quotidien, tandis que les services secrets continus leur travail. Je dois cependant reconnaître que le personnage de Clément m'a donné froid dans le dos, sous ses apparences on devine un petit nerveux qui régente tout. L'ambiance est plutôt pesante et on a hâte de découvrir le pourquoi du comment. Mais je pense que le film reste trop en surface, où alors je n'ai tout simplement pas compris le message.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Terminator 2 : le jugement dernier

Publié le par Emy Lee

Sortie le 16 octobre 1991.

Titre original : Terminator 2 : jugement day.

Réalisé par James Cameron, scénario de William Wisher Jr et James Cameron, et musique de Brad Fiedel.

Acteurs : Arnold Schwarzenegger (Terminator), Linda Hamilton (Sarah Connor), Edward Furlong (John Connor), Robert Patrick (T-1000), Earl Boen (Dr Siberman), Joe Morton (Miles Dyson), S. Epatha Merkerson (Taryssa Dyson), Nixon DeVaughn (Danny Dyson), Castulo Guerra (Enrique Salceda), Danny Cooksey (Tim), Jenette Goldstein (Janelle Voight), Xander Berkeley (Todd Voight), Michael Edwards (Lewis) et Don Stanton (Lewis).

Histoire : En 2029, après leur échec pour éliminer Sarah Connor, les robots de Skynet programment un nouveau Terminator, le T-1000, pour retourner dans le passé et éliminer son fils John Connor, futur leader de la résistance humaine. Ce dernier programme un autre cyborg, le T-800, et l'envoie également en 1995, pour le protéger. Une seule question déterminera le sort de l'humanité : laquelle des deux machines trouvera John la première ?

Mon avis : Ah ben voila, il me semblait bien que le terminator était gentil ! Ce deuxième opus est tout aussi intéressant que le premier, d'autant que c'est fini la choucroute pour Sarah Connor, place à la badass Sarah... Mais légèrement au détriment de l'enfance de son fils. On apprend ainsi l'enfance de John Connor, plutôt chaotique dans la préparation du jugement dernier et de sa place de leader de la rébellion. J'ai vraiment été agréablement surprise par ce second volet de la franchise qui suit bien la lignée du premier, on s'attache facilement aux personnages et même au terminator. On suspecte Sarah d'être quand même un peu folle, et dans les extrêmes en oubliant tout bonnement de vivre. Je ne sais que dire de plus, c'est un film d'action captivant qui n'a pas pour autant mis de côté le scénario, l'histoire est palpitante et construite, on passe un très bon moment. On se demande même s'ils vont réussir à éviter le jugement dernier. La scène finale est triste, parce qu'on nous a aidé à nous attacher aux personnages. Vraiment une bonne surprise, j'ai hâte de voir la suite, même si je sens déjà la déception pointer...

4 étoiles.

Voir les commentaires

Terminator

Publié le par Emy Lee

Sortie le 24 avril 1985.

Titre original : The terminator.

Réalisé par James Cameron, scénario de Gale Anne Hurd, Harlan Elison, William Wisher et James Cameron, et musique de Brad Fiedel.

Acteurs : Arnold Schwarzenegger (Terminator), Michael Biehn (Kyle Reese), Linda Hamilton (Sarah Connor), Lance Henriksen (Inspecteur Vukovich), Paul Winfield (Lieutenant Ed Traxler), Bess Motta (Ginger Ventura), Rick Rossovich (Matt Buchanan), Earl Boen (Dr Peter Siberman), Dick Miller (Marchand d'armes), Shawn Schepps (Nancy), Bill Paxton (Chef des punks), Brian Thompson (Punk), Marianne Muellerleile (Sarah Connor #1) et Brad Rearden (Punk).

Histoire : A Los Angeles en 1984, un Terminator, cyborg surgi du futur, a pour mission d'exécuter Sarah Connor, une jeune femme dont l'enfant à naître doit sauver l'humanité. Kyle Reese, un résistant humain, débarque lui aussi pour combattre le robot, et aider la jeune femme...

Mon avis : Je veux découvrir ce film depuis plusieurs années, malheureusement rare sont les rediffs (beaucoup pour les suites mais rarement le premier). C'est enfin chose faite et je ne suis pas aussi déçue que je le pensais. Certes dès les premières minutes du film j'ai énormément ris devant les stéréotypes des années 80 et les effets spéciaux qui ont horriblement mal vieilli. Et la magie commence car on oublie assez vite ses deux points happé par le scénario et ce qui se déroule devant nos yeux. Je suis incapable d'expliquer ce qui d'un coup m'a captivé, d'autant que finalement le film ne repose que sur un coup de téléphone (sans lui, plus de Terminator). Le film nous entraîne dans plusieurs intrigues, la première étant de savoir si Sarah Connor va survivre parce que la police est vraiment incompétente, mais également que quelque chose se trame sans arriver à y mettre des mots. Toutefois on devine assez vite cette intrigue en suspend qui je dois bien l'avouer est assez bien menée. Loin du film de bourrin auquel je m'attendais à assister, j'ai été agréablement surprise par le film qui m'a fortement séduite. Pourtant toutes ses années j'avais cru que le Terminator était un gentil qui se retournait contre ses condisciples (oui j'avais rien compris). Un super film que j'ai vraiment apprécié malgré toutes ses années. J'ai un peu peur de voir les suites maintenant.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Jack Reacher : Never go back

Publié le par Emy Lee

Sortie le 19 octobre 2016.

Réalisé par Edward Zwick, scénario de Marshall Herskovitz, Edward Zwick et Richard Wenk d'après l'oeuvre de Lee Child, et musique d'Henry Jackman.

Acteurs : Tom Cruise (Jack Reacher), Cobie Smulders (Susan Turner), Robert Knepper (Général Arkness), Aldis Hodge (Espin), Danika Yarosh (Samantha Dayton), Holt McCallany (Colonel Morgan), Robert Catrini (Colonel Moorcroft), Sue-Lynn Ansari (fille D.O.D.), Austin Hébert (Prudhomme), Patrick Heusinger (Chasseur), Judd Lormand (Adjoint), Jason Douglas (Sheriff), Teri Wyble (Mme Prudhomme) et Hunter Burke (Bridge).

Histoire : Jack Reacher est de retour, prêt à tout pour obtenir justice. Susan Turner, qui dirige son ancienne unité, est arrêtée pour trahison : Jack Reacher ne reculera devant rien pour prouver l'innocence de la jeune femme. Ensemble, ils sont décidés à faire éclater la vérité sur ce complot d'État.

Mon avis : Alors la, je n'ai pas compris. J'avais été agréablement surprise à l'annonce de la sortie du film qui est d'ailleurs passé inaperçus. J'ai été d'autant plus surprise quand après une semaine d'exploitation il a disparu de bon nombre de cinema. Je n'ai donc pas été étonnée quand j'ai eu des retours négatifs. Seulement comme je ne suis jamais objective avec la filmographie de Tom Cruise, je pensais vraiment y trouver un intérêt. Et bien que nenni, le film est plat, mal joué et vraiment sans intérêt. Les scènes de bagarre sente le faux à plein nez, Cobie Smulders joue très mal et l'histoire ne ressemble à rien ! Autant j'avais défendu corps et âme le premier, j'avais adoré le personnage énigmatique de Jack Reacher mais ici ils ont tout détruit ! Plus d'énigme, plus de mystère et pas de révélation surprise à la fin, tout est convenu. Et j'en suis venu à regretter un bon vieux Mission Impossible. Pour être honnête, c'est bien la première fois que je m'ennuie devant un film de et avec Tom Cruise, habituellement je trouve toujours un intérêt, ne serait-se quepour l'acteur lui-même. Pas de cascade impressionnante, pas de sourire ravageur,... Je ne m'y suis vraiment pas retrouvé dans ce films, j'avais hâte de retrouver le personnage de Jack Reacher, finalement je ne l'ai pas retrouvé, ce n'est qu'une pâle copie.

1 étoile.  

Voir les commentaires

Insaisissable II

Publié le par Emy Lee

Insaisissable II

Sortie le 27 juillet 2016.

Titre original : Now you see me 2.

Réalisé par Jon M. Chu, scénario d'Ed Solomon, et musique de Brian Tyler.

Acteurs : Jesse Eisenberg (J. Daniel Atlas), Mark Ruffalo (Dylan Rhodes), Woody Harrelson (Merrit McKinney/Chase McKinney), Dave Franco (Jack Wilder), Daniel Radcliffe (Walter Mabry), Lizzy Caplan (Lula), Jay Chou (Li), Sanaa Lathan (Directrice adjointe Natalie Austin), Michael Caine (Arthur Tressler), Morgan Freeman (Thaddeus Bradley), David Warshofsky (Agent Cowan), Tsai Chin (Bu Bu), Williame Henderson (Dylan jeune), Richard Laing (Lionel Shrike=, Henry Lloyd-Hughes (Allen Scott-Frank), Zach Gregory (Hannes Pike) et Ben Lamb (Owen).

Histoire : Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent !
Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle.
Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais con
çu.

Mon avis : Je n'avais malheureusement aucun souvenir du premier film lors du visionnage de celui-ci... Je peux donc affirmer qu'il est tout à fait possible de voir le film sans avoir visionné le premier, d'autant plus que le magnifique générique d'introduction sert de résumé pour le premier volet. C'est un poil plus spectaculaire que pour le premier volet, on sent qu'ils ont voulu en mettre plein les yeux aux spectateurs.... peut être trop car en cours de route ils ont oublié le fondement du premier film : le scénario. Parfois les scènes non ni queue ni tête, et on une durée interminable pour pas grand chose. Tout ceux qui l'ont vu auront surement compris que je fais référence à la scène du braquage du logiciel... interminable. Le spectaculaire réside dans la scène finale plutôt bien construite et nous montre enfin ce pourquoi on est entré dans la salle. Le casting est toujours aussi impressionnant, j'ai été heureuse de retrouver Daniel Radcliff qui a fortement évolué dans son jeu d'acteurs depuis Harry Potter et ce n'est pas pour déplaire. Si vous aviez envie de le voir, je ne pense pas que vous soyez déçus. Pour ma part l'ensemble m'a plus mais ne m'a pas transcendé, j'ai largement préféré le premier volet.

3 étoiles

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>