Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #thriller - polar - espionnage tag

Mother!

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 septembre 2017.

Réalisation et scénario par Darren Aronosky, et musique de Johann Johannsson.

Acteurs : Jennifer Lawrence (Mère), Javier Bardem (Lui), Ed Harris (Homme), Michelle Pfeiffer (Femme), Brian Gleeson (Jeune frère), Domhnall Gleeson (Fils ainé), Kristen Wiig (Agent), Jovan Adepo (Deuil), Cristina Rosato (Deuil), Patricia Summersett (Pleureuse), Marcia Jean Kurtz (Vole), Anana Rydvald (Autographe), Stephen McHattie (Fan), Hamza Haq (Réfugié), Xiao Sun (Fan) et Jaa Smith-Johnson (Fan).

Histoire : Lui est écrivain, elle a décidé de reconstruire sa maison détruite par un incendie. Tout deux mènent une vie paisible et recluse dans la campagne jusqu'à l'arrivée d'un couple mystérieux qui va bouleverser leur tranquillité.

Mon avis : Ce film est magnifique, merveilleux et grandiose ! On peut analyser chaque détails et en tirer une interprétation différentes, qui s'éclaircit (ou non) à chaque détails. Le film est captivant de par sa beauté esthétique, ses décors, sa réalisation, son scénario, sa musique et ses acteurs. On est fasciné par ce qui se déroule devant nos yeux, un regard un peu malsain et dérangeant. Je ne souhaite pas rentrer dans mon analyse du film (qui change à chaque minutes) pour éviter de trop en dire ou vous priver de votre propre analyse. Darren Aronosky a franchi un cap par rapport à "Black Swan", et nous offre une œuvre plus qu'aboutie ! Le jeu d'acteurs est excellent, à la fois fascinant et angoissant. L'absence de temporalité dans ce film, joue également sur ce sentiment d'angoisse. J'ai envie de crier au génie et j'ai hâte de lire d'autres critiques pour par faire mon analyse.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Mon Garçon

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 septembre 2017.

Réalisé par Christian Carion, scénario de Laure Irmann et Christian Carion, et musique de Laurent Perez Del Mar.

Acteurs : Guillaume Canet (Julien Perrin), Mélanie Laurent (Marie Blanchard), Olivier De Benoist (Grégoire Rochas), Antoine Hamel (Homme du pick-up), Mohamed Brikat (Lieutenant Verrier), Lino Papa (Mathys), Marc Robert (Chef des ravisseurs), Tristan Pagès (Ravisseur), Pierre Langlois (Ravisseur), Christophe Rossignon (Directeur du centre de loisirs) et Pierre Desmaret (Chasseur).

Histoire : Marie contact son ex-mari, Julien, afin de l'informer de la disparition de leur fils, Mathis. Julien peu présent dans la vie de son fils, va alors tout tenter pour retrouver ce dernier et rien ne pourra l'arrêter.

Mon avis : Je suis encore sous le choc de ce film, qui est excellent. L'histoire est captivante du début à la fin, même si j'ai eu l'impression que la traque était beaucoup trop simple. La réalisation est également très intéressante, par ses choix, son jeu avec la lumière ou encore ses plans. Les paysages de montagne se prête définitivement bien au thriller, apportant l'angoisse et l'oppression de cet infini. On ne peut pas parler de ce film sans aborder la question du casting et notamment du jeu de Guillaume Canet qui est excellent. Je ne l'avais encore jamais vu ainsi. Je ne suis pas une grande fan de l'acteur, mais je pense qu'il nous a offert ici sa meilleure prestation. Je n'avais pas été aussi angoissé dans un thriller depuis longtemps et c'est essentiellement à la réalisation et à l'acteur que je le dois. J'allais mentionner l'absence de musique, en dehors de ce thème qui revient sans cesse, mais finalement il y avait plus de morceaux qu'il n'y paraissait et tous aussi beaux les uns que les autres. Vraiment une belle surprise, pour un film que l'on ne voit pas passer, pour ma part, cette traque aurait pu durer plus longtemps cela ne m'aurait pas déplut.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Barry Seal : American trafic

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 septembre 2017.

Titre original : American made.

Réalisé par Doug Liman, scénario de Gary Spinelli, et musique de Christophe Beck.

Acteurs : Tom Cruise (Barry Seal), Sarah Wright (Lucy Seal), Domhnall Gleeson (Monty Schafer), E. Roger Mitchell (Craig McCall), Jesse Plemons (Sherif Downing), Caleb Landry Jones (Bubba), Lola Kirke (Judy), Alejandro Edda (Jorge Ochoa), Benito Martinez (James Rangel), Jayma Mays (Dana Sibota), Jed Rees (Louis Finkle), Mike Pniewski (Willie), Connor Trinneer (George W. Bush), William Mark McCullough (Pete Duboix), Morgan Hinkleman (Christina Seal), Sharon Conley (DEA Agent Grace), Justice Leak (Agent Winter) et Cuyle Carvin (Phil).

Histoire : Alors qu'il travaille comme pilote de ligne, Barry Seal est recruté par la CIA pour réaliser des opérations secrètes en pleine guerre froide. Cependant Barry ne gagne pas assez comparer à son salaire précédent. Acculé par sa femme, il accepte de réaliser des trafics pour le compte des cartels colombiens. Mais tout à une fin, même quant on est celui qui pilote quoi qu'il arrive...

Mon avis : Nous voila plonger dans les cartels Colombiens et Mexicains, une part d'histoire que je ne connais pas. J'ai donc juste tiqué en entendant le nom d'Escobar. Barry Seal est donc le pilote de la situation, prêt à tous les risques pour livrer quoi qu'il arrive (c'est un peu comme si Maverick en quittant Top Gun était devenu pilote de ligne et pour redonner du piment dans sa vie s'associait à la fois au gouvernement et aux cartels). Personnellement j'ai aimé ce film, j'ai trouvé le scénario intéressant et la réalisation plaisante, notamment pour les séquences de pilotage. Il m'a tenu en haleine plusieurs fois, et j'espérais vraiment happy end. Pourtant avec le trafic, il y en a rarement. Ce qui m'a surtout impressionné, c'est la capacité pour les organismes d'espionnages de laisser seul un mec qui n'y connait rien et qu'on lâche dès les premiers problèmes. Bon certes le credo du personnage, "J'aurais dû me renseigner plus" semble légèrement mal placé. Avec les éléments dont il disposait il devait bien savoir que c'était illégal. En tout cas, l'histoire de Barry Seal m'a beaucoup plut et j'ai passé un très bon moment. Le casting est vraiment agréable, Tom Cruise évidemment, mais les autres acteurs n'ont pas démérités ! Et j'en ai découvert certains qui m'ont beaucoup plût. La bande original est également intéressant et j'aime beaucoup la musique thème.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Seven sisters

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 août 2017.

Titre original : What happened to Monday ?

Réalisé par Tommy Wirkola, scénario de Max Botkin et Kerry Williamson, et musique de Christian Wibe.

Acteurs : Noomi Rapace (Monday / Thuesday / Wednesday / Thursday / Friday / Saturday / Sunday), Glenn Close (Nicolette Cayman), Willem Dafoe (Terrence Settman), Marwan Kenzari (Adrian Knowles), Christian Rubeck (Joe), Pal Sverre Valheim Hagen (Jerry), Tomiwa Edun (Eddie), Cassie Clare (Zaquia), Clara Read (Monday / Thuesday / Wednesday/ Thursday / Friday / Saturday / Sunday enfant), Cameron Jack (Dutch), Daniel Berge Halvorsen (Bronson), Elijah Ungvary (Ericksen), Lucy Pearson (Vicky) et Nadiv Molcho (Dr Shady).

Histoire : 2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

Mon avis : J'étais très curieuse de découvrir Noomi Rapace, que j'affectionne depuis son rôle dans la trilogie "Millénium", dans un rôle comprenant sept personnages. C'est donc plutôt enthousiaste que je me rends à cette séance malgré les échos négatifs que j'ai pu recevoir. Le film est une bonne surprise, l'idée est originale et est bien construite. L'idée d'une planète condamnée à n'avoir qu'un enfant unique alors que les naissances multiples sont plus que fréquente relève toutefois du masochisme. On croit pourtant du début à la fin à cette idée. Si l'ensemble est cohérent, on ne peut toutefois qu'être déçu de trouver aussi aisément la finalité qui est beaucoup trop évidente. La réalisation est superbe, même si 2073 ressemble beaucoup à notre société actuelle. Le casting est impressionnant j'ai apprécié de retrouver Glenn Close et Willem Dafoe dans ce film, j'ai cependant été déçue par l'interprétation de Noomi Rapace. Je ne peux que comparer avec le récent "Split"et ses multiples personnalité interpréter par James McAvoy, et je regrette qu'ici Noomi Rapace n'est pas donné plus de personnalité distinct à ses personnages autres que dans le physique et la personnalité. Je trouve cela dommage car j'ai le sentiment que ça aurait davantage fait exister chacune des septuplées. Le film reste toutefois intéressant et prenant, je ne me suis pas ennuyée une minute.

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

Wind River

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 août 2017.

Réalisation et scénario par Taylor Sheridan, et musique de Warren Ellis et Nick Cave.

Acteurs : Elizabeth Olsen (Jane Banner), Jeremy Renner (Cory Lambert), Kesley Asbille (Natalie), Jon Bernthal (Matt), Julia Jones (Wilma Lambert), Gil Birmingham (Martin), Graham Greene (Dan Cowheart), Teo Briones (Casey Lambert), Tantoo Cardinal (Alice Crowheart), Eric Lange (Dr Whitehurst), Althea Sam (Annie), Tokala Clifford (Sam Littlefeather), Martin Sensmeier (Chip), Tyler Laracca (Frank), Austin R. Grant (Carl) et Ian Bohen (Evan).

Histoire : Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Mon avis : Une magnifique plongée dans le Wyoming, ses étendues sauvages, son paysage, sa population. On sent assez vite la rudesse de ce climat et ce qu'il impose à sa population : l'isolement notamment. On suit le quotidien de Cory Lambert, chasseur, qui découvre le corps de Natalie, jeune habitante, alors qu'il chasse les Pumas qui sévissent. A partir de ce moment tout va s'enchaîner et on fini par se demander qu'est-ce qui est le plus à craindre : les attaques de pumas ou la folie de l'Homme. Le rythme du film est plutôt lent, pour nous plonger davantage dans cette réalité, on est donc secoué à chaque coup de feu qui rompt ce rythme monotone. Un scénario construit dans les moindres détails, il est juste dommage que l'on devine aussi facilement sa finalité, tellement évidente depuis le début. La magnifique bande originale, vient nous plonger encore plus dans cet univers, avec des mélodies douces et pesantes. J'ai beaucoup aimé le duo d'Elizabeth Olsen et Jeremy Renner, j'aimerais presque les revoir dans une suite (qui n'est toutefois pas envisageable). C'est un très beau voyage que nous offre Taylor Sheridan malgré le côté macabre.

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

OSS 117, Rio ne répond plus

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 avril 2009.

Réalisé par Michel Hazanavicius, scénario de Jean-François Halin, Jean Bruce et Michel Hazanavicius d'après l’œuvre de Jean Bruce, et musique de Ludovic Bource.

Acteurs : Jean Dujardin (OSS 117), Louise Monot (Dolorès), Alex Lutz (Heinrich), Rüdiger Vogler (Von Zimmel), Ken Samuels (Trumendous), Reem Kherici (Carlotta), Pierre Bellemare (Lesignac), Serge Hazanavicius (Staman), Laurent Capelluto (Kutner), Moon Dailly (Comtesse), Walter Shnorkell (Fayolle), Philippe Herisson (Mayeux) et Gregory Loffredo (Malfrat de Dietrich).

Histoire : Douze ans après Le Caire, OSS 117 est de retour pour une nouvelle mission à l'autre bout du monde. Lancé sur les traces d'un microfilm compromettant pour l'Etat français, le plus célèbre de nos agents va devoir faire équipe avec la plus séduisante des lieutenants-colonels du Mossad pour capturer un nazi maître chanteur. Des plages ensoleillées de Rio aux luxuriantes forêts amazoniennes, des plus profondes grottes secrètes au sommet du Christ du Corcovado, c'est une nouvelle aventure qui commence. Quel que soit le danger, quel que soit l'enjeu, on peut toujours compter sur Hubert Bonisseur de la Bath pour s'en sortir...

Mon avis : Définitivement, OSS 117 n'est pas le genre de film que je préfère, même si en soit j'ai passé un bon moment devant ce film, je me suis tout de même un poil ennuyée. Je suis toujours autant concquise par les décors, les costumes et la bande originale qui sont superbes. La réalisation qui reste également intéressante. Mais je ne suis toujours pas fan du personnage et le scénario, je pense tout bonnement que je ne suis pas fan de tous les films d'espionnages et cette franchise en fait partie. L'univers de Michel Hazanavicius et pourtant intéressant.

2 étoiles.

Voir les commentaires

OSS 117, Le Caire nid d'espion

Publié le par Emy Lee

Sortie le 19 avril 2006.

Réalisé par Michel Hazanavicius, scénario de Jean-François Halin et Michel Hazanavicius d'après l'oeuvre de Jean Bruce, et musique de Ludovic Bource et Kamel Ech-Cheikh.

Acteurs : Jean Dujardin (OSS 117 / Hubert Bonisseur de la Bath), Bérénice Bejo (Larmina El Akmar Betouche), Aure Atika (Princesse Al Tarouk), Philippe Lefebvre (Jack Jefferson), Richard Sammel (Moeller) Abdallah Moundy (Slimane), Constantin Alexandrov (Setine), Saïd Amadis (Porte Parole égyptien), Laurent Bateau (Gardenborough), Claude Brosset (Armand Lesignac), François Damiens (Raymond Pelletier), Youssef Hamid (Imam), Arsène Mosca (Loktar) et Eric Prat (Plantieux).

Histoire : Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d'espions. Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du Roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, secte religieuse qui veut prendre le pouvoir. Le Président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l'ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117.

Mon avis : J'avais beaucoup aimé le film à sa sortie et je n'étais pas sûre de l'avoir revu depuis. Je me suis donc lancé dans son visionnage avec beaucoup de plaisir. Malheureusement je n'ai pas réussi à retrouver ce qui m'avait plût dans ce film, si ce n'est les costumes et les décors des années 50 que j'ai adoré. Pourtant je me souviens avoir beaucoup ris et ressortie quelques dialogues du film, aujourd'hui il m'a à peine sortie un sourire. Pourtant l'idée à du potentiel, un espion aux antipodes de James Bond, un poil sexiste et rasciste. On a du mal à l'imaginer au vu des codes de l'espionnage cassé par ce film. Pour autant la réalisation est intéressante, le scénario bien construit, j'ai passé un bon moment devant cette histoire. Mais ce n'est pas un film sur lequel je m'arrêterais à nouveau.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Baby driver

Publié le par Emy Lee

Sortie le 19 juillet 2017.

Réalisation et scénario par Edgar Wright, et musique de Steven Price.

Acteurs : Ansel Elgort (Baby), Kevin Spacey (Doc), Lily James (Debora), Jon Bernthal (Griff), Eiza Gonzalez (Darling), Jon Hamm (Buddy), Jamie Foxx (Bats), Flea (Eddie), R. Marcos Taylor (Armie), Lanny Joon (JD), CJ Jones (Joseph), Brogan Hall (Samm) et Sky Ferreira (Mère de Baby).

Histoire : Baby est devenu chauffeur pour des braqueurs de banque suite au braquage d'une voiture qui a mal tourné. Il est ainsi contraint de rembourser sa dette à un grand patron du crime. Suite à un accident, Baby souffre d'un mal qui le contraint à garder vissé sur ses oreilles ses écouteurs. C'est de là qu'il tire son talent de chauffeur, qu'il pratique au rythme des musiques qu'il écoutent. Mais tout cela est sur le point de changer...

Mon avis : Je n'avais que des retours positifs de ce film, pourtant je ne pouvais m'enlever de la tête un lien avec "Fast and Furious" ou encore "Drive". Je n'étais donc pas très emballée. Poussée par un orage au cinéma, je pars visionner l'un des rares films que je n'ai pas vu. Finalement je suis assez surprise, le scénario est plutôt plaisant même si j'ai trouvé qu'il tirait en longueur sur la fin. Le casting est très intéressant, j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Kevin Spacey et Jamie Foxx mais également de découvrir Ansel Elgort et Lily James. La réalisation est également intéressante, tout comme les poursuites en voiture qui sont fabuleuses. Mais ce que j'ai le plus apprécié c'est certainement la place de la musique dans ce film qui remplace presque les dialogues entre les personnages, une idée brillante ! Finalement ce fut une bonne surprise et j'ai trouvé le film pas si mal.

3 étoiles.

Voir les commentaires

The Circle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 juillet 2017.

Réalisation et scénario par James Ponsoldt d'après l'oeuvre de Dave Eggers, et musique de Danny Elfman.

Acteurs : Emma Watson (Mae Holland), Tom Hanks (Eamon Bailey), John Boyega (Kalden / Ty), Karen Gillan (Annie), Ellar Coltrane (Mercer), Patton Oswalt (Tom Stenton), Glenne Headly (Bonnie), Bill Paxton (Vinnie), Mamoudou Atie (Jared), Ellen Wong (Renata), Nate Corddry (Dan), Poorna Jagannathan (Dr. Villalobos), Elvy Yost (Sabine) et Lauren Baldwin (Gretchen).

Histoire : Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c'est une opportunité en or ! Tandis qu'elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l'entreprise, Eamon Bailey, l'encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l'éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l'avenir de ses amis, de ses proches et de l'humanité tout entière…

Mon avis : Que dire de ce film.... Un exercice bien difficile. La réalisation de James Ponsoldt est plaisante, d'autant plus sa représentation de la fondation "the circle" qui en dit déjà long. Cette dernière est plutôt isolée, formant une sorte d'îlot entouré de longs murs. Cette structure m'a personnellement fait penser à une prison. Le mouvement général induit par The Cirle m'a fait penser aux idéologies d'une secte : on mange, on dort, on travail, on fait du sport,... dans un même lieu avec des personnes enfermées dans leurs idéaux de la société. Mae est une jeune fille intéressante, mystérieuse dont on a envie d'en apprendre beaucoup. Finalement on en apprend très peu sur chacun des personnages, certaines informations nous font l'effet d'une bombe : je pense notamment à la descente des personnages d'Annie, Ty ou encore Mae que l'on ne nous présente pas assez à l'écran. Est-ce une manière de nous plonger dans la réalité vécue par le personnage de Mae, enfermé derrière son écran ? Personnellement j'ai encore beaucoup de questions en suspends et je n'ai pas bien compris le dénouement mais dans l'ensemble le scénario est bien construit, et la bande originale de Danny Elfman très plaisante. Par ailleurs, je n'avais pas reconnu le compositeur, seul quelques morceaux reprennent ses codes habituels. Le casting est génial ! Grand plaisir à retrouver Emma Watson, un peu déçue de ne pas plus voir Tom Hanks et grande surprise de découvrir Karen Gillan ! Je conclurais en disant que le film est vraiment intéressant, même si je trouve qu'il reste trop en surface.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Copland

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 octobre 1997.

Titre original : Cop Land.

Réalisation et scénario par James Mangold, et musique d'Howard Shore et Bruce Springsteen.

Acteurs : Sylvester Stallone (Shérif Freddy Heflin), Robert de Niro (Lt Moe Tilden), Harvey Keitel (Ray Dolan), Ray Liotta (Gary "Figgsy" Figgis), Peter Berg (Joey Randne), Janeane Garofalo (Députée Cindy Bretts), Robert Patrick (Jack Duffy), Annabella Sciorra (Liz Randone),Cathy Moriarty (Rose Donlan), Michael Rapaport (Murray Babitch), Noah Emmerich (Bill Gelster), John Spencer (Joe Crasky), Frank Vinccent (Lassaro), Malik Yoba (Carson), Edie Falco (Berta), Paul Calderon (Hector-Medic) et Deborah Harry (Delores).

Histoire : À Garrison, dans le New Jersey, les flics new-yorkais font régner la loi - leur loi. Cette ville de banlieue, surnommée « Cop Land », sert de cité-dortoir aux policiers du NYPD. Freddy Heflin, le shérif local, a toujours rêvé d'être des leurs, mais il est sourd de l'oreille droite. On lui accorde tout juste le droit de régler la circulation ! Jusqu'au jour où... Murray « Superboy » Babitch, un jeune officier de police commet une bavure. Refusant de laisser plonger leur collègue, les résidents le couvrent et le font « disparaître ». La tension monte lorsque Moe Tilden des Affaires Internes est dépêché sur place. Il soupçonne rapidement la mise en scène policière et s'efforce de rallier Freddy à son enquête. Fatigué et résigné, celui-ci adopte une attitude passive. Entre la femme dont il est secrètement amoureux, les hommes qu'il admire et la justice dont il est le représentant, le shérif va devoir choisir...

Mon avis : Je suis tombée sur ce film un peu par hasard, j'ai même longuement hésité à le regarder car je m'attendais à un film de bourrin et j'en avais pas forcément envie à ce moment précis. Finalement je l'ai continué et j'ai bien fais. Ne serait-ce que pour le casting : Sylvester Stallone, Harvey Keitel ou encore Robert De Niro. L'histoire est captivante, on veut à tout prix savoir la suite des intrigues et la finalité et tout cela dans une ambiance très sombre. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas été aussi captivée par un film du genre depuis des années. D'ailleurs les mots me manquent pour préserver les intrigues et pour exprimer ma critique. Malgré mon intérêt pour le film, j'ai trouvé qu'il souffrait parfois de quelques longueurs. Qui ne sont pour autant pas dommageable au film. Je ne vois rien à ajouter, si ce n'est de vous le conseiller fortement !

4 étoiles 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>