Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Populaire

Publié le par Emy Lee

Populaire

Sortie le 28 novembre 2012.

Réalisé par Regis Roinsard, scénario de Regis Roinsard, Daniel Presley et Romain Compingt, et musique d'Emanuel d'Orlando et ROB.

Acteurs: Romain Duris (Louis Echard), Déborah François (Rose Pamphyle), Bérénice Béjot (Marie Taylor), Shaun Benson (Bob Taylor), Mélanie Bernier (Annie Leprince Ringuet), Nicolas Bedot (Gilbert Japy), Miou-Miou (Madeleine Echard), Eddy Mitchell (Georges Echard) et Frédéric Pierrot (Jean Pamphyle).

Histoire: Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d'un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d'une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d'un cabinet d'assurance, cherche une secrétaire. L'entretien 'embauche est un fiasco. Mais Rose a un don: elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. Pour garder son poste, elle devra remporter le concours de vitesse dactylophique.

Mon avis: Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et pour ce film c'est tout a fait mon cas. En voyant la bande annonce, je ne comprenais pas comment on pouvais faire un film intéressant sur la dactylographie et avec Romain Duris en tête d'affiche. Et pourtant je me suis laissé séduire par le côté année 60 du film et son décor que j'affectionne. Et finalement j'ai passé un agréable moment, le film n'a rien inventé dans le genre, on devine absolument toute l'histoire dès les premières minutes, mais on se laisse porter par le rythme des compétitions, du stress et de l'entraînement de cette jeune femme pour prouver qu'elle vaut quelque chose. Une comédie légère, tout en finesse qui nous fait passer un agréable moment, on ne voit pas passer les 1h40 de film. C'est agréablement joué par les deux acteurs, même si je ne suis toujours pas réconcilier avec Romain Duris. On est emballé par la B.O très sixty's. Moi j'ai beaucoup apprécier les décors, les costumes, les coiffures et la vie dans les années 60, sur ce point le réalisateur, scénariste et décorateur, costumier et coiffeur ont très bien fait leur travail, on y est plongé de plein fouet. A se demander où ils ont pu trouver tout ça. Je vous le recommande fortement si vous ne l'avez pas et que vous ne chercher pas plus qu'un film pour vous divertir et passer un agréable moment.

4 étoiles.

Voir les commentaires

40 ans mode d'emploi

Publié le par Emy Lee

40 ans mode d'emploi

Sortie le 13 mars 2013.

Titre original: This is 40.

Réalisé par Judd Apatow, scénario de Judd Apatow et musique de Jon Brion.

Acteurs: Paul Rudd (Pete), Leslie Mann (Debbie), John Lithgow (Oliver), Megan Fox (Desi), Maude Apatow (Sadie), Iris Apatow (Charlotte), Chris O'Dowd (Ronnie), Jason Segel (Jason), Melissa McCarthy (Catherine), Graham Parker (lui même), Albert Brooks (Larry), Charline Yi (Jodi), Lena Dunham (Cat) et Ryan Lee (Joseph).

Histoire: Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de huit et treize ans. Pete aura bientôt quarante ans et le bilan est rude. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quand à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Pete est Debbie ont atteint l'âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie...

Mon avis: J'aime bien les films de Judd Apatow, je trouve qu'il arrive a représenter les aléas de la vie à merveille, qu'ils sont souvent éloquent et amène à la réflexion. Le seul défaut c'est qu'on a toujours un moment où l'on s'ennuie, où l'on s'éssouffle, c'est bien dommage. J'ai pour ma part, préféré ce film à en Cloque mode d'emploi, que j'avais trouvé vulgaire et pour le coup vraiment trop gros. Ici, sa n'est pas une comédie légère, mais la représentation d'un couple marié depuis plusieurs années qui doit affronter la quarantaine. Le duo Paul Rudd et Leslie Mann fonctionne une nouvelle fois à merveille, on y croit à ce couple. Beaucoup de réflexions des personnages, qui nous amène nous même à cette réflexion et ce bilan de vie. Un bon divertissement également, j'ai beaucoup rit devant certaines scènes. Alors oui l'histoire peut paraître un peu grosse car le réalisateur à souhaité que toutes les contraintes de la vie soit représentées en un seul couple, mais sa reste plausible. Je le conseil donc si vous êtes dans cette phase de réflexion ou dans l'angoisse des quarante ans mais aussi pour passer un bon moment, n'oubliez pas qu'il dure 2h16 et qu'il a un certain moment de battement où on s'ennuie vraiment. En revanche, un petit conseil si vous êtes entrain de regarder la série "Lost" et que vous ne souhaitez pas voir la fin, ne regardé pas ce film ;).

Trois étoiles.

Voir les commentaires

Il était une fois la révolution

Publié le par Emy Lee

Il était une fois la révolution

Sortie le 29 mars 1972.

Titre original: Giu la Testa.

Réalisé par Sergio Leone, scénario de Sergio Leone, Sergio Donati, Luciano Vincenzoni et musique d'Ennio Morricone.

Acteurs: James Coburn (Sean Mallory), Rod Steiger (Juan Miranda), Romolo Vali (Dr. Villega), David Warbeck (Ami de Sean), Maria Monti (Adolita), Rick Battaglia (Santerna), Franco Graziosi (Gouverneur Jaime), Antoine Saint-John (Gutierez/Col. Günther Reza) et Giulio Battiferri (Miguel).

Histoire: Mexique, 1913. Un pilleur de diligences, Juan Miranda, et un irlandais, ancien membre de l'IRA spécialiste en explosifs, Sean Mallory, font connaissance. Juan a toujours rêvé de dévaliser la banque central de la Mesa Verde et voit en John le complice idéal pour son braquage. Il fait chanter Sean afin de persuader de s'associer à l'affaire. Tout deux se trouvent plongés en plein coeur de la tourmente de la révolution mexicaine, et Mesa Verde se révèle plus riche en prisonniers politiques qu'en lingots d'or. Malgré eux, les deux amis deviennent les héros d'une guerre qui n'est pas la peur...

Mon avis: Un chef d’œuvre dans la lignée des autres films de Sergio Leone reprenant cette fresque historique. On retrouve tout son talent et son génie, il capte les regards comme personne et nous fait ressentir l'émotion des personnages d'une manière bien différente des autres films. Mais pour moi, il ne serait rien si il n'avait pas avec lui Ennio Morriconne, qui est définitivement l'un des meilleurs compositeurs. A eux deux il nous offre un spectacle magnifique (que l'on retrouve dans chacune de leur collaboration) la capture des regards de Leone mélangé à la musique de Morricone, c'est juste émouvant, surprenant et époustouflant. Même si je dois reconnaitre que le thème de ce film composé par Leone me semble différent des autres, on a l'impression qu'il se moque des personnages (c'est mon impression) et la musique des flash-back me rappel celle d'il était une fois dans l'ouest. L'histoire est très intéressante, personnellement je n'ai pas vu passez les 2h30, ce pillard, sans grande ambition, ni culture qui se retrouve malgré lui plongé dans la révolution mexicaine et qui va se découvrir sous un nouveau jour aux côté de Sean, que j'ai trouvé énigmatique et que je n'ai pas trop réussi à cerner. J'ai hâte de le revoir avec les autres films de cette fresque, et je vous le conseil fortement si vous ne l'avez pas encore vu, même moi qui ne suit pas fan de western avec Sergio Leone j'y vais les yeux fermés.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Sans Identité

Publié le par Emy Lee

Sans Identité

Sortie le 2 mars 2011.

Titre original: Unknown.

Réalisé par Jaume Collet-Serra, scénatio d'Olivier Butcher et Stephen Cornwell, d'après le roman de Didier Van Cauwelaert "Hors de moi" et musique d'Alexander Rudd.

Acteurs: Liam Neeson (Dc Martin Harris), Diane Kruger (Gina), January Jones (Elizabeth Harris), Aidan Quinn (Martin B), Bruno Ganz (Ernst Jürgen), Frank Langella (Rodney Cole), Sebastian Koch (Professeur Bressler), Olivier Schneider (Smith), Stipe Erceg (Jones), Mido Hamada (Prince Shada), Karl Markovics (Docteur Farge) et Eva Löbeau (infirmière Gretchen).

Histoire: Alors qu'il est à Berlin pour donner une conférence, un homme tombe dans le coma, victime d'un accident de voiture. Plus tard, une fois réveillé, il apprend qu'un autre homme a pris son identité et cherche à le tuer. Avec l'aide d'une jeune femme, il va tout mettre en oeuvre pour prouver qui il est.

Mon avis: un bon film d'action, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Liam Neeson est un habitué du genre et nous le prouve une fois de plus. Un thriller comme on en connaît, petit bémol si le début tient en haleine et la fin introuvable, le milieu a tendance à traîner en longueur, surtout au deuxième visionnage. Les scènes de poursuites sont intéressantes, l'histoire et le cadre également. Mais si la fin est une surprise, le reste l'est un peu moins. Je pense donc qu'il est bien a voir un fois, on en garde un meilleur souvenir.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Mississippi Burning

Publié le par Emy Lee

Mississippi Burning

Sortie le 29 mars 1989.

Réalisé par Alan Parker, scénario de Chris Gerolmo et musique de Trevor Jones.

Acteurs: Gene Hackman (Anderson), Willem Dafoe (Ward), Frances McDormand (Mrs Pell), Brad Dourif (Député Pell), R. Lee Ermey (Major Tilman), Gailard Sartain (Shériff Stuckey), Michael Rooker (Frank Bailey), Pruitt Taylor Vince (Lester Cowans) Badja Djola (Agent Monk), Kevin Dunn (Agent Bird) et Tom Mason (Juge).

Hsitoire: En 1964, trois militants pour les droits civiques des noirs disparaissent mystérieusement. Ce sont deux agents du FBI qui sont chargés de l'affaire. Très vite, les questionnements et les méthodes d'intimidation d'Alan Ward et Rupert Anderson dérangent, en particulier le Klu Klux Klan.

Mon avis: Film magnifique, reprennant une des histoires difficiles de ce monde. On se prend finalement à comparer les enjeux de la seconde guerre mondiale et la ségrégation. Un peuple, qui fait peur parce qu'ils réussissent. De la méchanceté gratuite et aucun moyen de se défendre, dans ses régions des Etats Unis où la traite des noirs était importante et l'esclavagisme des plus présents. Surprennant de voir Gene Hackman dans un rôle de gentil, on se disait justement qu'il tenait généralement celui du méchant, ma rumeur a été démentie. Un film reprennant un sujet sensible, qui pourtant me semble encore d'actualité malheuresement. Bien sûr c'est un film très américanisé, avec certains clichés, un happy end, mais le sujet n'en reste pas moins intéressant et très bien traité. La réalisation est superbe, la photographie également et on se laisse enmenner dans cette enquête par la B.O. Je le recommande fortement a ceux qui ne l'ont encore pas vu.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Flight

Publié le par Emy Lee

Flight

Sortie le 13 février 2013.

Réalisé par Robert Zemeckis, scénario de John Gatins et musique d'Alan Silvestri.

Acteurs: Denzel Washington (Whip Whitaker), Don Cheadle (Hugh Lang), Kelly Reilly (Nicole), John Goodman (Harling Mays), Bruce Greenwood (Charlie Anderson), Melissa Leo (Ellen Block), James Badge Dale (Gaunt), Nadine Velazquez (Trina), Garcelle Beauvais-Nilon (Deana), Tamara Tunie (Margaret) et Rhoda Griffis (Amanda).

Histoire: Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel... L'enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations... Que s'est-il réellement passé à bord du vol 227? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.

Mon avis: Un très beau film, qui ne laisse pas présager que l'histoire va tourner autour de la dépendance de Whitaker et non pas le crash en lui même. La scène du crash est spectaculaire, même si on est au début du film, on se demande si ce dernier va atterir et surtout si les personnes vont survivre. Vient ensuite les différents moments que peuvent traverser une personne dépendante de l'alcool: acceptation, soins, rechute, déni,... pour un final qu'on envisage mais qu'on a du mal à croire possible au vu du caractère du personnage. Ce film est certes long (2h18), il y a parfois quelques longueur sans pour autant que l'on s'ennuit. Je le conseil fortement si vous ne l'avez pas encore vu ;).

4 étoiles

Voir les commentaires

Monsieur Flynn

Publié le par Emy Lee

Monsieur Flynn

Sortie le 5 septembre 2012.

Titre original: Being Flynn.

Réalisé par Paul Weitz, Scénario de Paul Weitz, d'après l'oeuvre de Nick Flynn et musique de Damon Gough.

Acteurs: Robert De Niro (Jonathan Flynn), Paul Dano (Nick Flynn), Julianne Moore (Mère de Nick), Olivia Thirlby (Denise), Eddie Rouse (Carlos), Steve Cirbus (Jeff), Lili Taylor (Joy), Victor Rasuk (Gabriel), Liam Broggy (Nick Flynn Jeune), Chris Chalk (Ivan), Wes Studi (Le Capitaine), Michael Gibson II (Le sergent Bob) et Thomas Middletich (Richard).

Histoire: Alors qu'il travaille dans un centre pour les sans-abris de Boston, Nick Flynn tombe sur son père, un escroc, poète à ses heures perdues. Alors qu'il est lui-même perdu dans sa vie, Nick doit lutter contre l'envie de renouer une fois de plus les liens avec son père.

Mon avis: Un très beau film enmenner par Robert De Niro dans un rôle que je ne lui connaissais pas et qu'il tient avec beaucoup de brio. Deux vies, celle d'un père, artiste paumé, n'ayant jamais percé noyé dans un alcoolisme depuis des années. Et celle d'un fils, artiste également mais conscient des problèmes financier que cela représente, qui doit apprendre à vivre avec les casseroles de son passé. Un film poignant dénnonçant plusieurs fait notamment la condition des personnes sans abri, de la descente des auteurs, des difficultés que l'absence de lien entre un fils et son père peuvent créer. Ce besoin de reconnaissance mais en même temps de s'affranchir d'un passé trop douloureux. Le seul problème de ce film s'est le début de l'histoire, très long, ennuyeux, on a du mal à savoir où veulent en venir les scénaristes. Puis on rentre dans le vif du sujet. Personnellement j'aurai besoin de le voir une deuxième fois, parce que j'ai un peu décroché au début et je pense avoir loupé beaucoup de chose. Mais sa sera avec grand plaisir même si je n'accroche pas avec Paul Dano.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le maître du jeu

Publié le par Emy Lee

Le maître du jeu

Sortie le 17 mars 2004.

Titre original: Runaway Jury.

Réalisé par Gary Fleder, scénario de Brian Koppelman, david Levien, Matthew Chapman et Rick Cleveland, adapté du roman de John Grisham et musique de Christopher Young.

Acteurs: Gene Hackman (Rankin Fitch), Dustin Hoffman (Wendall Rohr), John Cusack (Nick Easter), Rachel Weisz (Marlee), Jennifer Beals (Vanessa Lembeck), Bruce Davison (Durwood Cable), Bruce McGill (Juge Harkin), Jeremi Piven (Lawrence Green), Nick Searcy (Doyle), Stanley Anderson (Garland Jankle), Cliff Curtis (Frank Herrera), Nestor Serrano (Janovich), Leland Orser (Lamb) et Gerry Bamman (Herman Grimes).

Histoire: Trois ans après l'assassinat de son mari et de onze de ses collègues sous les balles d'un tueur fou, Celeste Wood espère que soient sanctionnés les fabricants d'armes impliquées dans ce tragique fait divers. Décidé à gagner ce combat, l'avocat de la plaigante, Wendall Rohr est un homme pétri de principes généreux, un modèle de probité et de courtoisie sudiste. Face à lui, le défenseur des armes Vicksburg est en réalité un pantin entre les mains du "consultant en jury" Rankin Fitch, payé pour assurer sa relaxe. Cet homme de terrain aguerri a déployé des moyens humains et techniques considérables pour s'assurer le contrôle du jury.

Mon avis: Un bon film, toujours épatée de voir Gene Hackman camper le rôle du méchant avec brio (je pense l'avoir déjà vu tenir un autre rôle). Un film bien d'actualité au vu de ce qu'il se passe aux Etats-Unis à propos des armes et de leur libre vente. Mais aussi la manipulation et les moyens mis en place pour corrompre un jury. Je ne sais que vous dire de plus pour vous montrer que le film est à voir, si ce n'est pour son casting et sa fin improbable (ou presque).

4 étoiles.

Voir les commentaires

Mais comment font les femmes?

Publié le par Emy Lee

Mais comment font les femmes?

Sortie le 21 septembre 2011.

Titre original: I don't know how she does it.

Réalisé par Douglas McGrath, scénario de Aline Brosh McKenna, d'après l'oeuvre d'Allison Pearson (I don't know how she does it) et musique d'Aaron Zigman.

Acteurs: Sarah Jessica Parker (Kate Reddy), Greg Kinnear (Richard Reddy), Christina Hendricks (Allison), Pierce Brosnan (Jack Abelhammer), Kelsey Grammer (Clark Cooper), Seth Meyers (Chris Bunce), Olivia Minn (Momo) et Jane Curtin (Marla Reddy).

Histoire: Kate est mariée, a deux enfants et un job épuisant. Professionnelle jusqu'au bout des ongles, elle jongle avec un emploi du temps de ministre pour concilier son travail, l'éducation de ses enfants et sa vie de couple. Sa vie est une succession de mini-cataclysmes auxquels elle doit trouver des solutions...

Mon avis: J'ai bien aimé ce film qui fait passer un bon moment. Sarah Jessica Parker est une habitué du rôle et nous démontre une fois de plus que c'est le genre de film où elle excèle. J'ai eu plaisir de revoir Pierce Brosnan que j'aime beaucoup. Le film reprend donc l'histoire d'une mère de famille qui essaye de concilier sa vie professionnelle et sa vie privée, très organisée, mais elle va se rendre compte que sa n'est pas toujours évident. J'ai beaucoup aimé la réalisation, l'intervention des autres membres du film par le biais d'interview, les écritures sur le film... C'est ce qui rend ce film différent des autres. J'ai ris, j'ai souris, je vous le conseil si vous avez envie de regarder un film sans réfléchir.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Miss Potter

Publié le par Emy Lee

Miss Potter

Sortie le 28 mars 2007.

Réalisé par Chris Noonan, scénario de Richard Maltby Jr. et musique de Nigel Westlake.

Acteurs: Renée Zellweger (Beatrix Potter), Ewan McGregor (Norman Warne), Emily Watson (Milie Warne), Barbara Flynn (Helen Potter), Bill Paterson (Rupert Potter), Matyelok Gibbs (Miss Wiggin), Lloyd Owen (William Heelis), Anton Lesser (Harold Warne) et David Bamber (Fruing Warne).

Histoire: Dans l'Angleterre victorienne, Beatrix est une grande curiose: la nature, les animeaux, les sciences, le dessin et la peinture. Alors que les autres femmes de son âge pensent au mariage. Elle souhaite une vie différente que celle que sa condition lui promet. Elle décide un jour d'envoyer l'une de ses illustrations a un éditeur ainsi qu'une histoire l'accompagnant. Un nouveau destin se profil...

Mon avis: Un beau petit film qui conte l'histoire de la célèbre créatrice des histoires de Pierre Lapin, Tom Chaton ou encore Sophie Canétang. Il démontre la révolution de cette femme pour l'époque qui fait le choix d'avoir une carrière, ce qui n'était pas encore du meilleur goût. On réalise donc une voyage dans le temps, les costumes sont superbes, les décors respesctés et que dire des paysages d'Angleterre (la photographie est très belle). L'histoire est sympathique, dommage qu'il manque certains éléments de la vie de Beatrix Potter, les scénaristes ayant préférés se concentrer sur ses oeuvres. Je suis toujours transportée par ses dessins que je trouve magnifique et qui ont bercé mon enfance. Ce film a été une belle découverte, je le conseil, on passe un agréablement moment.

3 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 > >>