Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

On a retrouvé la Septième compagnie

Publié le par Emy Lee

On a retrouvé la Septième compagnie

Sortie en 1975.

Réalisé par Robert Lamoureux, scénario de Robert Lamoureux et Jean-Marie Poiré et musique d'Henri Bourtayre.

Acteurs: Pierre Mondy (Chef Chaudard), Jean Lefebvre (Pitivier), Henri Guybet (Tassin), Robert Lamoureux (Lieutenant Blanchet), Erik Colin (Duchauvel), Pierre Tornade (Colonel), François Cadet (Bolatin), Jacques Monod (Panadon), Bernard Charlan (Lieutenant Piquet), Maurice Travail (Commandant Blin), Robert Rollis (Cornebu), Michel Francini (Colonel Bricard), Bernard Dheran (Colonel Voisin) et Robert Dalban (Général),

Histoire: Tentant de rejoindre le sud de la France, les rescapés de la septième compagnie sont de nouveau attrapé. Nos trois comparses s'évadent une seconde fois, déguisés en officiers...

Mon avis: Le premier volet de cette éternelle saga tenait déjà une très bonne place, si Aldo Maccione à quitté le navire pour la suite, ce second volet nous offre de nombreuses répliques cultes et de scènes indispensables qui rythme notre quotidien. On est heureux de retrouver notre fine équipe, dans un nouveaux périple. Henri Guybet assure bien la transition même si j'ai toujours une préférence pour Aldo, après les goûts et les couleurs n'empêche pas d'apprécier le film de Robert Lamoureux, qui lui aussi nous offre une belle prestation en plus de la réalisation et de ce scénario culte. Une trilogie à voir absolument si malgré les multiples rediffusion vous êtes passés au travers. Personnellement je suis fan, notamment de ce film pour lequel on rit énormément. Une bonne comédie à la française.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Le maître d'école

Publié le par Emy Lee

Le maître d'école

Sortie le 28 octobre 1981.

Réalisé par Claude Berri, scénario de Jules Celma et Claude Berri, et musique de Claude Engel.

Acteurs : Coluche (Gérard Barbier), Roland Giraud (M. Meignant), Josiane Balasko (Melle Lajoie), Charlotte De Turckheim (Charlotte), Jacques Debary (M. le Proviseur), André Chaumeau (Conseiller Pédagogique), Jean Champion (Inspecteur), Anne-Marie Jabraud (Mère de Charlotte), Georges Staquet (Père de Gérard) et Claude Bertrand (Père de Charlotte).

Histoire : Gérard Barbier, vendeur de jeans, est renvoyé. Titulaire d'un baccalauréat et ayant réalisé une année de droit, il décide de devenir instituteur supléant. Nommé dans une école, il s'aperçoit vite que le métier d'instituteur n'est pas comme il l'imaginait...

Mon avis : Je me souvenais de ce film, qui avait légèrement bercé mon enfance, et j'avais grand plaisir à le revoir. On peut dans un premier temps constater que la réalisation est typique des films de l'époque. Dans un second temps, on peut également constater que les gags sont d'époques. Bourré de préjugés et à la limite du racisme (ex : Mohamed dont le père est chômeur et vie avec les allocs...). Je ne savais pas comment le prendre... Est-ce pour dénoncer ? Ou vraiment à prendre au sens propre ? Tout comme les clichés de l'éducation nationale, c'est drôle une fois mais cela devient vite lourd. Au final mon cerveau à choisi pour moi, et j'ai fini par m'endormir jusqu'à ce que la musique du générique ne me fasse sursauter (elle est rudement forte non ?). Alors certes le casting est sympas, on y retrouve Coluche que l'on ne présente plus et dont on ne peut s'empêcher d'avoir de la compensation pour son personnage malgré les bourdes qu'il peut sortir. Josiane Balasko est très drôle, mais on est quand même loin de se douter de la carrière qui l'attends. Malheureusement je n'ai rien d'autre à ajouter, je reste sur une petite déception qui ne me donne pas envie de revivre l'expérience.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Boomerang

Publié le par Emy Lee

Boomerang

Sortie le 23 septembre 2015.

Réalisation et scénario par François Favrat d'après l'œuvre de Tatiana De Rosnay, et musique d'Eric Neveux.

Acteurs : Laurent Lafitte (Antoine), Mélanie Laurent (Agathe), Audrey Dana (Angèle), Wladimir Yordanoff (Charles), Bulle Ogier (Blanche), Anne Loiret (Anne-Sophie), Anne Suarez (Astrid), Lise Lametrie (Bernadette), Angèle Garnier (Margaux), Kate Moran (Jean), Gabrielle Atger (Clarisse), Rose Favrat (Rose), Lou-Ann Opéron (Pauline) et Eriq Ebouaney (Psychologue).

Histoire : Boomerang : non masculin, arme de jet capable en tournant sur elle-même de revenir à son point de départ... En revenant avec sa sœur Agathe sur l'île de Noirmoutier, berceau de leur enfance, Antoine ne soupçonnait pas combien le passé, tel un boomerang, se rappellerait à son souvenir. Secrets, non-dits, mensonges : et si toute l'histoire de cette famille était en fait à réécrire ? Face à la disparition mystérieuse de sa mère, un père adepte du silence et une sœur qui ne veut rien voir, une inconnue séduisante va heureusement bousculer la vie d'Antoine...

Mon avis : Depuis le film, je suis très curieuse de découvrir le roman, même si c'est un peu dommage car j'en connais la chute. Le film en lui même est sympathique, il est juste dommage que le scénario soit si prévisible et que même par la bande annonce on a déjà une idée du dénouement. Tout se passe sans réelle surprise et c'est dommage. En revanche, le casting en plus d'être impressionnant et vraiment bon. J'ai vraiment découvert Laurent Lafitte et il est vraiment passionnant dans ce rôle. Il a une présence et un regard qui en dise long. Le regard est assez important dans ce film puisque la famille ne parle pas, il faut surtout prendre en compte la communication non verbal et il y en a beaucoup. Mélanie Laurent est également à la hauteur, offrant une belle prestation qui semble parfois détaché de son personnage. Personnellement j'ai trouvé que Laurent Lafitte et donc son personnage d'Antoine prenait beaucoup de place à l'écran et que les autres personnages étaient vraiment au second plan. Je n'arrive pas à définir si c'était une bonne ou une mauvaise chose, en tout cas il est très présent. La réalisation est pas mal et offre quelques bons plans. Mais l'histoire en elle même à déjà été travaillé de nombreuses fois au cinéma, l'impact des secrets de famille également et le poids que cela engendre. Ce film ne révolutionne pas le genre mais il est plaisant.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Shaun of the dead

Publié le par Emy Lee

Shaun of the dead

Sortie le 27 juillet 2005.

Réalisé par Edgar Wright, scénario de Simon Pegg et Edgar Wright, et musique de Pete Woodhead et Dan Mudford.

Acteurs : Simon Pegg (Shaun), Nick Frost (Ed), Dylan Moran (David), Kate Ashfied (Liz), Tim Baggaley (Usher), Samantha Day (Femme de Trisha), Patch Connolly (Homme pigeon), Matt Jaynes (Clubber),Lucy Davis (Dianne), Bill Nighy (Philip), Nicola Cunningham (Mary), Jessica Stevenson (Yvonne), Peneloppe Wilton (Barbara), Julia Deakin (Mère d'Yvonne), Phylis McMahon (Bernie), Martin Freeman (Declan) et Reece Shearsmith (Mark).

Histoire: A presque trente ans, Shaun ne fait pas grand chose de sa vie. Entre l'appartement qu'il partage avec ses potes et le temps qu'il passe avec eux au pub, Liz, sa petite amie, n'a pas beaucoup de place. Elle qui voudrait que Shaun s'engage, ne supporte plus de le voit traîner. Excédée par ses vaines promesses et son incapacité à se consacrer un peu à leur couple, Liz décide de rompre. Shaun est décidé à tout réparer, et tant pis si les zombies déferlent sur Londres, tant pis si la ville devient un véritable enfer. Retranché dans son pub préféré, le temps est venu pour lui de montrer de quoi il est capable...

Mon avis : C'est sympas, on passe un bon moment, mais sa en reste là. Rien d'exceptionnel dans le scénario. Le duo Simon Pegg et Nick Frost fonctionne toujours aussi bien, mais le film est peut être moins abouti que les précédents. L'histoire tourne davantage autour de l'histoire d'amour de Shaun que le reste, et le film ne se prête pas vraiment pour ce genre de détail. Il est certes intéressant de voir Shaun évoluer, s'affirmer en leader mais on ne va pas se cacher que le plus intéressant reste les attaques de zombies. Il y a également quelques scènes drôles, d'autres qui prête à sourire. Tout comme les autres films de ce genre, il est sympas à voir mais cela ne va pas forcément plus loin.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Paul

Publié le par Emy Lee

Paul

Sortie le 2 mars 2011.

Réalisé par Greg Mottola, scénario de Simon Pegg et Nick Frost, et musique de David Arnold.

Acteurs : Simon Pegg (Graeme Willy), Nick Frost (Clive Gollings), Seth Rogen (Agent spécial Lorenzo Zoil), Kristen Wiig (Ruth Buggs), Bill Hader (Haggard), Joe Lo Turglio (O'Reilly), Jane Lynch (Pat Stevens), Blythe Danner (Tara Walton), Jeffrey Tambor (Adam Shadowchild), John Caroll Lynch (Moses Buggs), David Koechner (Gus), Jesse Plemons (Jake), Mia Stallard (Tara enfant), Justin Reed (invité du Comic Con) et Paula LaBaredas (Princesse Leia).

Doublage : Philippe Manœuvre (Paul).

Histoire : Depuis soixante ans, Paul, un extraterrestre, vit sur Terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l'abri des regards dans une base militaire ultra secrète.... La base 51. Paul est à l'origine de tout ce qu'on a pu imaginer sur les extraterrestres, du merchandising aux scénarios de "Rencontres du troisième type", "E.T. l'extraterrestre" ou encore la série "X-Files". Hélas pour lui, maintenant que le gouvernement américain lui a soutire toutes les informations intéressantes sur la vie des extraterrestre, il décide de se débarrasser de lui. Paul réussit alors à s'échapper et tombe nez à nez avec deux jeunes anglais, fan de science-fiction qui sillonnent les Etats-Unis en camping car. Paul les convainc de l'emmener avec eux et de l'aider à quitter la Terre. La tâche s'avère d'autant plus difficile pour nos deux "héros du dimanche" qui sont poursuivis par un flic implacable assisté de deux pieds nickelés du FBI...

Mon avis : "Paul" est une comédie à l'anglaise au pays des cow-boys et des aliens. Moi qui m'attendais à une comédie un peu potache, lourde et finalement peu drôle, il n'en est rien, "Paul" nous offre quelque sketchs plutôt drôle. Cela reste une comédie particulière mais l'ensemble est bien fait. Paul est agréable à regarder, on le penserais presque réel vu les efforts réalisés. Il m'a beaucoup fait penser à l'extraterrestre dans "American Dad", mais en beaucoup plus sympas.
On passe un très bon moment, le film n'a pas de prétention et reste dans l'idée des précédents films de et avec Simon Pegg et Nick Frost. On reste sur de l'humour à l'anglaise et s'est beaucoup plus plaisant que les comédies américaines pour ados. Voila tout ce que je peux l'ensemble réalisation, scénario et casting est sympas. C'est assez rigolo de penser que "Paul" est à l'origine de la base de la science fiction terrienne et qu'il n'est pas si différent de nous, voir même plus humain. Le duo Simon Pegg et Nick Frost fonctionne très bien, leur voyage sympas et l'idée originale. Bref j'ai passé un bon moment et je vous le conseil si vous souhaiter en faire de mê
me.

3 étoiles.

Voir les commentaires

French Connection

Publié le par Emy Lee

French Connection

Sortie le 14 janvier 1972.

Titre original : The French Connection.

Réalisé par William Friedkin, scénario d'Ernest Tidyman d'après l'œuvre de Robin Moore et Edward M. Keyes, et musique de Don Ellis.

Acteurs : Gene Hackman (Détective Jimmy "), Roy Scheider (Détective Buddy "Cloudy" Russo), Patrick McDermott (Chimiste), Al Fann (Informateur), Tony Lo Bianco (Sal Boca), Marcel Bozzuffi (Pierre Nicoli), Fernando Rey (Alain Chamier), Fréderic De Pasquale (Henri Devereau), Eddie Egan (Walt Simonson), Irving Abrahams (Irving), Alan Weeks (Pusher), Randy Jurgensen (Sergent de police), André Ernotte (La Valle), Arlene Farber (Angie Boca), Sonny Grosso (Klein), Bill Hickman (Mulderig), Ann Rebbot (Marie Charnier) et Benny Marino (Lou Boca).

Histoire : Deux flics des stups, Buddy Russo et Jimmy Doyle, dit Popeye, se retrouvent sur la poste d'une grosse livraison d'héroïne en provenance de Marseille. De planques en filatures, d'arrestations en course-poursuites dans les rues de New-York, Popeye et Russo vont démanteler ce que les archives du crime appellent désormais.... La french connection.

Mon avis : Je ne suis définitivement pas une grande fan du genre, mais j'ai toutefois beaucoup aimé "French Connection". Tout d'abord pour les images de Marseille dans les années 70, la ville a tellement changé c'est impressionnant. Et ensuite pour les scènes de course poursuite qui même si elles prêtes parfois à sourire. La réalisation est vraiment chouette, toujours sur ses scènes de courses poursuites essentiellement mais également sur les plans, l'occupation de l'espace... vraiment tout est calculé pour se rapprocher le plus fidèlement de la réalité. Le scénario est bien construit même si parfois cela m'a semblé un peu long mais très certainement parce que le genre policier ne m'attire pas. Je déplore juste un point, l'oublie de la police française, il aurait été intéressant de faire le lien et d'avoir quelques acteurs français en vogue à l'époque (oui je pense fortement à Lino Ventura) qui aurait pu faire une mini scène juste de lien. L'affaire est rondement menée, rien n'est laissé au hasard. Du point de vu du casting, le duo formé par Gene Hackman et Roy Scheider fonctionne à merveille même si le premier crève davantage l'écran. C'est d'ailleurs impressionnant de voir qu'il était beaucoup dans ce genre de rôle dans les premiers temps de sa carrière. Et j'oserai faire cette blague idiote que Roy Scheider a ici à faire à d'autres requins, voila elle est posée et je me sens soulagé. Il est appréciable également de voyager dans les rues de New-York en passant par Brooklin et de voir d'autres lieux déjà utilisés pour d'autres films. Un bon film policier autant par sa réalisation, que son scénario ou encore son casting, il est vraiment à voir au moins une fois.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Ricki and the flash

Publié le par Emy Lee

Ricki and the flash

Sortie le 2 septembre 2015.

Réalisé par Jonathan Demme, scénario de Diablo Cody.

Acteurs : Meryl Streep (Ricki Rendazzo), Kevin Kline (Pete Brummel), Mamie Gummer (Julie), Sébastian Stan (Joshua), Rick Springfield (Greg), Audrey McDonald (Maureen), Ben Platt (Daniel), Charlotte Rae (Oma), Nick Westrate (Adam), Hailey Gates (Emily), Lisa Joyce (Nicole), Joe Vitale (Joe), Gabriel Ebert (Max), Rick Rosas (Buster), Carmen Carrera (Coiffeur), Jeff Biehl (Jeff), Li Jun Li (Nail Clerk), Melanie Foster (Fille de l'épicerie), Maria Di Angelis (Elle-même) et Marko Caka (Barman).

Histoire : Pour accomplir son rêve de devenir une rock stra, Ricki Rendazzo a sacrifié beaucoup de choses et commis bien des erreurs..... Dans l'espoir de se racheter et de remettre de l'ordre dans sa vie, elle revient auprès des siens.

Mon avis : Alors juste le fait de voir Meryl Streep en vieille rockeuse c'est énorme ! Le film en soit n'a aucune prétention, il nous fait simplement passer un bon moment même si la problématique est intéressante. Une mère qui du jour au lendemain à tout abandonner (famille, enfant,...) pour vivre son rêve d'être une rock star. Nous montrer comment elle est perçus depuis des années, comment elle le vit et comment elle va retenter de construire un infime lien malgré l'appréhension, ont dit et les retours de ses enfants. C'était vraiment intéressant et émouvant, même si on se doute fortement que tout cela finira bien. C'est un peu la confrontation de deux mondes différents on connait très bien le sujet, tout comme la réalisation des rêves. L'intérêt réside essentiellement dans le casting, tout d'abord Meryl Streep qui une fois de plus excelle dans son rôle et nous fait bien rire par son apparence et son attitude même si je ne pouvais m'empêcher d'avoir une certaine empathie pour la femme qu'elle était devenue, mais après tout elle le vit très bien. De la présence de la fille de Meryl Streep, Mamie Gummer qui a également beaucoup de talent pour jouer cette fille dépressive et suicidaire qui pour autant a toujours un lien particulier avec sa mère malgré l'absence. Les regards, les mimiques, l'attitude tout est bien calibré pour nous offrir une belle prestation. Voila ce qu'il y a à retenir, j'ai beaucoup aimé pour ma part, les reprises des chansons sont très belle et les personnages attachants. J'aurais pu le regarder des heures entières juste pour le plaisir d'avoir une analyse plus poussé et voir ce qui allait être poursuivie dans le lien.

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

Dheepan

Publié le par Emy Lee

Dheepan

Sortie le 26 août 2015.

Réalisé par Jacques Audiard, scénario de Noé Debré, Thomas Bidegain et Jacques Audiard, et musique de Nicolas Jaar.

Acteurs : Antonythasan Jesuthasan (Dheepan), Kalieaswari Srinivasan (Yalini), Claudine Vinasithamby (Illayaal), Vincent Rottiers (Brahim), Marc Zinga (Youssouf), Franck Falise (Gardien du hall C), Tarik Lamli (Mourad), Faouzi Bensaïdi (M. Habib), Bass Dhem (Azziz), Joséphine De Meaux (directrice de l'école), Jean-Baptiste Pouilloux (Juriste du foyer), Nathan Anthonypillai (Interprète), Vasanth Selvam (Cololnel Cheran), Kartik Krishnan (Faussaire au Sri Lanka), Tassadit Mandi (Dame dans l'escalier), Marie Trichet (Jeune femme chez M. Habib) et Sandor Funtek (Gardien).

Histoire : Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissent à peine, ils tentent de se construire un foyer.

Mon avis : C'est un très beau film que nous offre ici Jacques Audiard, sur une autre facette de la vie de migrant et cette destination de la France qui ne semble jamais être un choix. On suit donc Dheepan un ancien soldat de la rébellion, qui a souhaité quitter le Sri Lanka en voyant la déchéance de sa cause, et des atrocités qu'il a dû réaliser. Il avait contacté un passeur pour sa famille, mais il est le seul survivant, il va donc aider une jeune femme et une fillette à quitté le pays. Destination la France, tremplin pour gagner l'Angleterre par la suite. Le film est assez particulier, et je ne suis pas en accord avec tous les faits qui me semblent poussé à l'extrême. Notamment sur la cité du "Prés", qui m'a semblé étrangement isolée autant géographiquement que socialement. Pas de police, pas de travailleur sociaux, une hiérarchie ancrée... Vraiment étrange et qui m'a paru extrême. Mais c'était nécessaire à l'œuvre qu'Audiard souhaitait nous présenter, on est pas dans un documentaire. La réalisation est d'ailleurs magnifique, on nous offre un très beau spectacle, je déplore juste le happy end de la fin, même si après tellement de scène de chaos sa soulage. L'ensemble est très beau, le casting impressionnant et superbe, une émotion énorme... J'ai été conquise et je n'arrive pas à le montrer davantage. Dheepan est un très beau film qu'il faut absolument voir.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Miller's crossing

Publié le par Emy Lee

Miller's crossing

Sortie le 27 février 1991.

Réalisé par Joel Coen, scénario de Joel et Ethan Coen, et musique de Carter Burwell.

Acteurs : Gabriel Byrne (Tommy Reagan), Marcia Gay Harden (Verna Bernbaum), John Turturro (Bernie Bernbaum), Jon Polito (Johnny Caspar), J.E. Freeman (Eddie Dane), Albert Finney (Leo O'Bannion), Mike Starr (Frankie), Al Mancini (Tic-Tac), Richard Woods (Maire, Dave Levander), Thomas Torner (Chef de police, O'Doole), Steve Buscemi (Mink), Mario Todisco (Clarence Johnson), Olek Krupa (Tad), Michael Jeter (Adolph), Lanny Flaherty (Terry), Jeanette Kontomitras (Mme Caspar) et David Darlow (Messager de Lazarre).

Histoire : A l'époque de la prohibition, le gangster Tommy Reagan, bras droit d'un caïd irlandais, trahit et manipule son entourage, l'utilisant à ses propres fins, même par la violence, afin de se faire une place.

Mon avis : Mon dieu quel ennui ! Je suis une grande fan de la période de la prohibition, de ses gangster et de la mafia. Habituellement je me régale et j'en sort globalement satisfaite. Sans dire que j'ai vécue 2h12 de torture je me suis tout de même passablement ennuyée. On suit donc Tommy qui est le faire valoir des grands mafieux de la ville. Il sait tout sur tout, ce qui lui permet de monter des plans et de manipuler les différents protagoniste. On a beaucoup de mal à cerner son personnage tellement il est faux, et change très souvent de camps s'ils ont peut dire cela ainsi. Pour un film se déroulant pendant l'interdiction de l'alcool, je trouve que cela se passe relativement bien, chacun circule avec une bouteille tranquillement. Alors certes la police est corrompu mais delà à ce que les particuliers n'essayent même pas de se cacher, je trouve cela gros. L'histoire a certainement un intérêt, mais je ne l'ai trouvé qu'à la fin quand tout nous est révélé. Mais le reste à été vraiment très long. Le casting est intéressant, il ne me semblait pas connaitre Gabriel Byrne qui m'a un peu fait penser à Sean Pen. Contente de retrouver Albert Finney et Jon Polito. J'ai passé un moment mais ce film ne m'a pas non plus transcender, je l'ai trouvé assez banal dans le genre même si les scènes de fusillades sont impressionnantes.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Le tout nouveau testament

Publié le par Emy Lee

Sortie le 2 septembre 2015.

Réalisé par Jaco Van Dormael, scénario de Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael, et musique d'An Pierlé.

Acteurs : Benoît Poelvoorde (Dieu), Yolande Moreau (Déesse), Catherine Deneuve (Martine), François Damiens (François), Pili Groyne (Ea), Marco Lorenzini (Victor), Serge Larivière (Marc), Laura Verlinden (Aurélie), Didier de Neck (Jean-Claude) et Romain Gelin (Willy).

Histoire : Dieu existe. Il habite à Bruxelles. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Sa fille c'est moi. Je m'appelle Ea et j'ai dix ans. Pour me venger de mon père, j'ai balancé à l'humanité les de décès par SMS...

Mon avis : Jaco Van Dormael nous offre ici un film très poétique. J'étais très emballée par la bande annonce du film, qui donne un très bon avant goût de ce dernier mais toutefois loin dans donner une image concrète. La jeune Ea n'accepte donc pas les décisions et l'orientation de son père pour l'humanité. Elle décide donc de se lancer dans les traces de son frère J-C, réunir des apôtres et réécrire le nouveau testament. C'est mignon, c'est drôle et c'est vraiment très bien réalisé. Tout dans la réalisation et dans le scénario a cet aspect poétique et cette réflexion sur le sens et l'intérêt de la vie. J'ai vraiment tout aimé dans ce film, et j'ai très envie de le revoir une deuxième fois pour bien en comprendre le sens et les attentes. Le casting est vraiment impressionnant et intéressant. Moi qui n'allait voir ce film que pour Catherine Deneuve au départ (ma grande chouchoute), j'ai été bluffée par la petite Pili Groyne qui du haut de son jeune âge arrive à nous faire penser qu'elle est une adulte à part entière et qu'elle est aussi capable qu'un adulte et de proposer ses propres réflexions. Alors certes sa rencontre avec les apôtres est un peu rapide, on en comprend pas bien le sens et le but pour la suite du film. Mais chacun va toutefois vivre une expérience particulière, en lien avec sa "petite musique" interne. J'ai vraiment beaucoup aimé ce film, qui fait partie des meilleurs sorties de cette années. Jaco Van Dormael nous montre qu'il n'a rien perdu de son talent et qu'il peut traiter d'un sujet aussi épineux et tabou que la religion et en faire un très bon film plein d'humour et de sentiment. Je vous le conseil fortement et d'autant plus si vous aviez déjà une petite envie de le voir.

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 > >>